vendredi 26 février 2016

Markov au plus offrant

http://ici.radio-canada.ca/sports/hockey/

Mise à jour le vendredi 26 février 2016 à 9 h 49 HNE
Andrei Markov, le no 79Andrei Markov, le no 79  Photo :  GI/Richard Wolowicz
BILLET - Plus jamais Marc Bergevin n'obtiendra pour Andrei Markov la valeur qu'il possède aujourd'hui. L'heure a sonné.
Un texte de Guy D'AoustTwitterCourriel
Andrei Markov a personnifié la constance dans l'organisation du Canadien depuis la saison 2000-2001.
Bravo! Le jour où on lui rendra hommage, dans quelques années, j'espère être présent pour l'applaudir. Le repêcher a été un bon coup, lui faire confiance en a été un autre. Il a mérité chaque dollar de chaque contrat signé avec le Canadien. Mais voici venue l'heure de l'inclure dans un dernier bon coup, et celui-là est son départ.
Profil presque parfait
Un défenseur intelligent, bon manieur de rondelle, calme, un vétéran capable de jouer en avantage numérique et d'écouler les pénalités, un joueur mature qui s'intégrera facilement au jeu de sa nouvelle équipe sans remuer le vestiaire...
Ça vous tenterait, vous, si vous étiez le directeur général d'une équipe à la veille d'accéder aux séries?
Markov est le joueur de location par excellence dont la particularité est de ne pas être qu'un joueur de location, justement. Il est sous contrat pour l'an prochain.
Bon, il a 37 ans, c'est vrai. J'admets qu'ajouter 5,75 millions de dollars à une masse salariale, c'est beaucoup. Un salaire réel de 4,25 millions de dollars, par contre, c'est acceptable pour un défenseur de sa trempe.
Hamhuis, vraiment?
Tout le monde raconte que Dan Hamhuis est disponible à Vancouver. On dit qu'il est le défenseur le plus recherché actuellement.
L'argument-choc : il sera autonome le 1er juillet. Et puis? Hamhuis a 5 mentions d'aide en 40 matchs cette année. Son profil ne se compare pas du tout à celui de Markov.
Et si on attend?
L'an prochain, Markov sera un joueur de location, pas de doute. Il aura vieilli d'un an. Il aura ralenti d'autant. Et les autres directeurs généraux verront venir Bergevin avec ses gros sabots.
Cette année, le directeur général est dans le siège du conducteur. La valeur de Markov est supérieure à ce qu'elle sera l'an prochain. C'est maintenant qu'il doit agir...
Un bémol, qu'on ne pouvait prévoir, mais qui n'est pas moins important : les blessures à Nathan Beaulieu, Tom Gilbert et Jeff Petry. Ça enlève beaucoup de latitude à Bergevin.
Si Beaulieu est en mesure de revenir rapidement, Bergevin ne devra pas hésiter. Il n'y a plus rien à gagner cette année. C'est maintenant qu'il faut échanger le bon Andrei... en lui disant qu'on l'aime bien.
Qui veut Stamkos?
Au cours des prochains jours, on verra qui cherche à s'améliorer pour les séries et on verra quelle équipe cherche à larguer des salaires pour faire de la place à Steven Stamkos.
Tout le monde a déjà choisi les Leafs. Mais qui d'autre s'y mettra? On en aura une meilleure idée d'ici mardi.
Et combien gagne Markov déjà?