vendredi 13 novembre 2015

Semin réinséré dans la formation ? Emelin absent?

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le vendredi 13 novembre 2015 à 11h42. Modifié par Danielle Arsenault à 14h45.
Semin réinséré dans la formation ? Emelin absent?
Alexander Semin/FlashQuébec
(98,5 Sports) - Alexander Semin reviendra-t-il au sein de la formation et dans les bonnes grâces de Michel Therrien ?
Michel Therrien trouve qu'Alexander Semin a augmenté le rythme à l'entraînement et l'entraîneur du Canadien jongle avec l'idée de réintégrer l'ailier russe dans la formation en vue du match contre l'Avalanche du Colorado, samedi.

Laissé de côté au cours des sept dernières rencontres de l'équipe, Semin s'est dit fin prêt à répondre à l'appel. Sur la glace à Brossard vendredi, il avait retrouvé ses complices de début de saison, Alex Galchenyuk et Lars Eller.

Par la suite, Semin a commis un lapsus qui a peut-être révélé un secret d'état, en laissant tomber à un moment donné «avoir hâte à demain» (samedi).

Il s'est immédiatement repris en disant qu'il n'avait obtenu aucune confirmation.

«Sept matchs sans jouer, c'est long. Je travaille fort à tous les jours et je suis prêt», a-t-il ajouté.

Mais de la façon dont Therrien s'est exprimé par la suite, on lui accorde d'excellentes chances de lacer ses patins pour un match pour la première fois depuis le 27 octobre.

«La décision finale n'a pas été prise, nous verrons samedi, a-t-il mentionné. Nous voulons nous assurer qu'il soit fiable avec et sans la rondelle. C'est ce que nous prêchons pour tous nos joueurs. Nous ne jugeons pas leur performance en se basant uniquement sur leur production. Alex a une attitude exemplaire et je dirais que, depuis une semaine, son rythme à l'entraînement est plus soutenu qu'il l'était en début de saison.»

Le rapide ailier Paul Byron pourrait être l'attaquant retranché.

Semin a été peu flamboyant lors des 10 rencontres qu'ils a disputées, avec une modeste contribution d'un filet et de deux aides.

Mais Galchenyuk, un but et trois passes, et Eller, deux buts, ont été peu productifs à l'attaque en son absence.

On a demandé à Semin s'il avait le sentiment de revivre le cauchemar de la saison dernière, dans l'uniforme des Hurricanes de la Caroline.

«C'est une mauvaise question. Je ne veux pas en parler, désolé», a-t-il réagi.

Le vétéran âgé de 31 ans a reconnu avoir saisi le message des entraîneurs et savoir ce qu'il doit faire afin de rester dans la formation.

«Marquer des buts», a-t-il lancé en s'esclaffant.


Emelin, douteux

L'entraîneur pourrait devoir faire appel à un remplaçant en défense pour la première fois de la saison.

Alexei Emelin ne s'est pas entraîné avec l'équipe afin de recevoir des soins thérapeutiques. Therrien a indiqué que le Russe représente un cas incertain face à l'Avalanche.

Le joueur de centre Torrey Mitchell a dû s'absenter pour des raisons familiales. On a assuré qu'il sera à son poste, samedi.

L'Avalanche n'a pas tenu d'entraînement à Montréal, au lendemain du gain de 3-2 arraché aux Bruins, au TD Garden de Boston.

Le Canadien a remporté ses trois derniers duels contre l'équipe de Patrick Roy, qui avait connu des débuts victorieux face au CH comme entraîneur le 2 novembre 2013.

Les trios à l'entraînement, vendredi

Pacioretty-Plekanec-Gallagher
Eller-Galchenyuk-Semin
Fleischmann-Desharnais-Weise
Byron-Flynn-Smith-Pelly

(Avec La Presse Canadienne)

La confiance explique les succès du jeu de puissance du CH, estime Subban

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Danielle Arsenault pour 98,5fm Sports le vendredi 13 novembre 2015 à 15h24. Modifié à 16h12.
La confiance explique les succès du jeu de puissance du CH, estime Subban
La Presse Canadienne
(98,5 Sports) - L'an dernier, alors que le Canadien a connu une excellente saison, le jeu de puissance du Tricolore était son talon d'Achille.
Même si le Canadien a clôturé la saison 2014-15 avec 110 points – bon pour le deuxième rang du classement général dans la LNH – son jeu de puissance famélique en laissait plusieurs perplexes.

Au terme de la dernière saison, le Tricolore se retrouvait au 25e rang des équipes du circuit Bettman avec un faible pourcentage de réussite de 16%. Et ce n’était guère mieux en 2013-14 alors que le CH a affiché un taux de succès de 16,5% en supériorité numérique, le reléguant au 21e rang.

Un changement profitable

Pour renverser cette lacune, Michel Therrien a procédé à un changement au niveau des entraîneurs responsables à ce chapitre. Il a confié cette responsabilité à Jean-Jacques Daigneault et Craig Ramsey. Dan Lacroix s'est alors retrouvé avec les unités en désavantage numérique.

Il faut croire que cette décision a été bénéfique si on se fie au rendement de l’attaque à cinq du Tricolore jusqu'à présent.

Bien qu’il ait connu un lent départ, le jeu de puissance du Canadien est désormais l'un des plus productifs de la Ligue. Au cours des sept dernières rencontres, les joueurs du CH ont réussi au moins un but lors de cette phase de jeu.

Avec un taux d’efficacité de 27,1%, le CH se retrouve au troisième rang des équipes de la LNH. Seuls les Bruins de Boston (34%) et les Stars de Dallas (30,2%) ont un meilleur rendement à ce chapitre.

Le CH a marqué au moins un but en SN lors des sept dernières rencontres, un virage de 180 degrés alors qu’il en avait arraché toute la dernière saison et tôt en début de saison.

Une question de confiance

Selon P.K. Subban, le succès du jeu de puissance du Tricolore est unesimple question de confiance.

«Nous avons joué de chance avec des bonds favorables en début de saison et on travaille fort pour conserver le momentum qu’on génère en avantage numérique. Mais cela peut disparaître très rapidement. Dans cette Ligue, c’est très difficile de marquer en supériorité numérique», a dit le défenseur, dont l'unique but cette saison a été marqué en supériorité numérique.

«On fait les jeux opportuns aux bons moments. C’est ce qui nous différencie sûrement des autres équipes qui ont moins de succès avec leur jeu de puissance, a-t-il ajouté. Quand c’est le temps de tirer au but, on le fait et quand c’est le temps de faire une passe, on le fait aussi. C’est simple.»

Rendre ses coéquipiers meilleurs

Alors qu'il se retrouve au deuxieme rang des meilleurs pointeurs parmi les défenseurs de la Ligue avec 16 points (1 but et 15 mentions d'aide), Subban ne croit pas que son jeu doit être réduit au nombre de points qu'il génère.

«Je suis tributaire des succès de l’équipe, a-t-il expliqué. Mon travail sur la patinoire est de rendre mes coéquipiers meilleurs. Si je ne fais pas ça, je ne fais pas bien mon travail. Je dois trouver les joueurs libres, réaliser des jeux, sortir la rondelle de notre zone rapidement. Et dans la zone offensive, je dois trouver des lignes de passes et essayer de générer des occasions de marquer. Parfois, ça se concrétise par des points, d’autres fois non. Mais je me sens à l’aise avec la façon dont je joue et la façon dont joue l’équipe actuellement.»

Plus de buts, mais...

Joueur flamboyant au jeu souvent spectaculaire, P.K. Subban aimerait évidemment qu'il se marque plus de buts dans la LNH. Mais il n'est pas prêt à solutionner cette facette du jeu en diminuant la taille de l'équipement des gardiens de but et de les rendre plus vulnérables aux blessures.

«J'aimerais qu'il y ait plus de buts de marquer dans la LNH, mais pas au profit de la sécurité des gardiens. Mon frère est un gardien. Évidemment, je suis proche des gardiens de notre équipe.»

Subban croit que la LNH a beaucoup changé au cours des dernières années. Le jeu est beaucoup plus rapide et les équipes sont extrêmement bien préparées. La plupart des joueurs peuvent anticiper, voire même contrer les jeux des plus grandes vedettes.

«Les équipes qui obtiennent des occasions de marquer sont celles qui sont bien dirigées et qui ont un bon système de jeu en place. Il faut également avoir la bonne équipe. Tu n'as plus besoin de mesurer 6 pi 5 po pour être efficace aussi longtemps que tu es déterminé et tenace. Si tu es disposé à te positionné aux bons endroits, tu vas obtenir des chances de marquer», explique-t-il.

En boutade, il a proposé de bannir les entraînements quotidiens et les séances vidéo.

«De cette façon, on va voir plus de buts», a rigolé Subban.

«Tu ne peux plus te cacher, il n'y a plus de secrets. La technologie est à notre portée. On a deux ou trois séances de vidéo par jour. On connaît les habitudes de Jamie Benn, on sait ce que Sidney Crosby a tendance à faire sur la patinoire dans certaines situations. C'est devenu très difficile de marquer dans cette Ligue», a ajouté Subban.

Prêt à protester

À la fin de son point de presse, Subban a également eu de bons mots à l'endroit de son entraîneur-chef, Michel Therrien qui, selon lui, aurait dû être considéré pour un poste au sein d'Équipe Canada en vue de la prochaine Coupe du monde.

«Avec ce qu'il a fait avec notre équipe, évidemment qu'il aurait dû être pris en considération. Depuis son retour, notre formation est l'une des meilleures équipes au sein de la Ligue. Il n'y a pas d'autres équipes qui jouent aussi bien de façon constante que nous actuellement. Il a mon vote, c'est certain. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose, mais avertissez-moi s'il y a une manifestation de protestation, je veux y être», a-t-il dit en riant.

Des gradins plus vides que jamais, en Floride et en Caroline | Scott Gomez produit | Aujourd’hui chez le Canadien

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 13 novembre 2015 à 09:04 par

DLC

Grosse soirée d’action hier, dans la LNH! Pas moins de 12 rencontres étaient présentées, aux 4 coins de l’Amérique. Pour connaître tous les résultats (détaillés), cliquez ICI.
Qu’est-ce que je retiens de cette soirée, moi?
Il n’y avait pas grand monde en Floride, pour le match Sabres vs Panthers (et le 1er but de la saison d’Huberdeau). Et ce, même si l’on avait donné environ 2 000 billets et que certains tickets se vendaient à moins de 10 $ surStubHub!
Officiellement, la LNH parle d’une foule de 11 271 personnes, sur son game summary… Mais on s’entend que si nous étions dans un conte de Pinocchio, son nez aurait atteint le plafond ce matin!
https://twitter.com/bnharrington/status/664969591643348992
Même chose à Raleigh (Caroline). Officiellement la LNH a publié une assistance de 9 511 mais s’il y avait 5 000 personnes, c’est beau!
Tsé… Quand les assistances (merdiques) des Panthers et des Hurricanes éclipsent celles des Coyotes! Va falloir faire quelque chose avec ça, Gary! Il y a un bel aréna et des partisans qui attendent, à Québec!
À St-Louis, Scott Gomez a récolté une mention d’aide (tout en terminant la soirée à moins 2, mais bon). Mine de rien, Gomez a obtenu au moins un point lors de ses 4 derniers matchs… Et il a 8 points en 11 matchs depuis le début de la saison. Et ce, tout en ne jouant qu’une douzaine de minutes par match!
Max Domi a récolté 2 autres points dans une victoire des Coyotes, sur les Oilers. Il n’est plus qu’à un seul point d’Artemi Panarin, dans la course au Calder.
Ryan White frappe encore… Et il aime encore ça!
lire la suite...

Pavel Datsyuk disputera son premier match de la saison vendredi

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Pavel Datsyuk
Pavel Datsyuk (Source d'image: Getty )

DÉTROIT - L'attaquant Pavel Datsyuk, des Red Wings, disputera son premier match de la saison vendredi soir, avec les Sharks de San Jose comme visiteurs au Joe Louis Arena.
C'est ce que rapportent jeudi le site des Wings ainsi que les deux quotidiens de Detroit, le News et le Free Press.
Le Russe de 37 ans n'a pas joué depuis avril, quand le club du Michigan a été éliminé au premier tour des séries, par le Lightning de Tampa Bay.
Datsyuk a subi en juin une opération à la cheville droite, à la suite d'une rupture de tendons.
« Ça nous donne un coup de pouce, c'est bien certain, a dit l'entraîneur Jeff Blashill. Il est l'un des meilleurs joueurs au monde mais je crois que comme équipe, nous devons continuer dans la même voie. Nous jouons très bien (quatre victoires en cinq matches). Il ne faut pas voir son retour au jeu comme l'arrivée d'un sauveur, mais plutôt comme un morceau du casse-tête. »
On s'attend à ce que Datsyuk complète un trio avec Henrik Zetterberg et Justin Abdelkader.
La saison dernière, Datsyuk a fourni 65 points dont 26 buts, en 63 matches.
Vaincus trois fois depuis quatre matches, les Sharks vont amorcer vendredi un séjour de six matches à l'étranger.

Les Rangers défont les Blues pour leur septième victoire de suite

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Blues 3 - Rangers 6


NEW YORK - Derick Brassard, Mats Zuccarello et Kevin Hayes ont trouvé le fond du filet en première période, et ils ont guidé les Rangers de New York vers un gain de 6-3 face aux Blues de St Louis jeudi soir.
Les hommes d'Alain Vigneault ont ainsi signé une septième victoire consécutive et porté leur fiche à 12-2-2.
J.T. Miller, Ryan McDonagh et Dan Girardi ont marqué les autres buts des vainqueurs, pendant que Henrik Lundqvist bloquait 28 rondelles.
Dmitrij Jaskin, Vladimir Tarasenko et Troy Brouwer ont réussi les buts des Blues, qui avaient remporté leurs trois dernières rencontres. Le dossier des Blues est maintenant de 11-4-1.
Les Rangers et les Blues ont amorcé la rencontre aux premier et troisième rangs, respectivement, pour le nombre de buts alloués par match. Mais leur premier de deux affrontements en 2015-2016 aura été pour le moins spectaculaire.
Lorsque la première période a pris fin, les Rangers menaient 3-1 et les Blues avaient effectué un changement de gardien.
Jake Allen s'est présenté sur la patinoire avec une séquence de 165:59 sans donner de but. Elle a pris fin après 4:54 de jeu lorsque Zuccarello, posté derrière le filet, a effectué une passe à Brassard, qui n'a eu qu'à loger le disque derrière Allen.
Près de trois minutes plus tard, Zuccarello a doublé l'avance des locaux avec son huitième de la saison. La séquence a commencé lorsque Brassard a repéré Zuccarello sur le flanc gauche et lui a effectué une passe en diagonale. Zuccarello a déjoué Jay Bouwmeester et Kyle Brodziak à la ligne bleue, avant de surprendre Allen.
Ce dernier a cédé sa place à Brian Elliott après avoir concédé un troisième but, celui de Hayes avec 5:22 à jouer à la période initiale.
Allen a été victime de trois buts en seulement cinq tirs. Elliott a bloqué 14 rondelles.

Les Sénateurs d'Ottawa l'emportent 3-2 face aux Canucks de Vancouver

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Canucks 2 - Sénateurs 3


OTTAWA - Andrew Hammond a bloqué 33 tirs alors que les Sénateurs d'Ottawa ont infligé un revers de 3-2 aux Canucks de Vancouver, jeudi.
Chris Wideman et Bobby Ryan, en avantage numérique ainsi qu'Erik Karlsson ont été les buteurs des Sénateurs, qui retrouvaient le droit chemin après deux défaites de suite.
Sven Baertschi et Alexander Edler ont répliqué pour les Canucks, qui en étaient au quatrième match d'un séjour de sept à l'étranger. Ryan Miller a fait face à 25 tirs.
Les Sénateurs amorçaient un séjour de cinq matches dans la capitale fédérale. Ils ont donné à leur public une première victoire en temps régulier, après deux gains en fusillade.
Le but déterminant aura été celui de Wideman en avantage numérique, à 18:05 au troisième vingt. Un tir des poignets de la ligne bleue lui a valu son deuxième filet de la saison.
Il restait deux secondes à la punition infligée à Henrik Sedin, pour un bâton élevé.
Edler a rétréci l'écart avec 24 secondes au cadran, mais le score n'allait pas changer par la suite.

L'hôtel de l'équipe allemande de soccer est l'objet d'une alerte à la bombe

http://www.rds.ca/soccer/

L'hôtel qui a fait l'objet d'une alerte à la bombe
L'hôtel qui a fait l'objet d'une alerte à la bombe (Source d'image: PC )
PARIS - L'équipe nationale allemande de soccer a pu réintégrer son hôtel à l'ouest de Paris après en avoir été évacué à la suite d'une alerte à la bombe.
Un interlocuteur anonyme a téléphoné à l'hôtel Molitor, à 9 h 50, pour signaler la menace et les membres de l'équipe allemande, qui devaient affronter la France plus tard dans la journée, et tous les autres invités ont été immédiatement évacués.
Les policiers se sont donc rendus sur place pour vérifier la présence d'explosifs potentiels et un périmètre de sécurité a été établi autour de l'hôtel.
Pendant l'opération policière, les joueurs allemands ont passé quelques heures à Roland Garros, site des Internationaux de tennis de France.
L'équipe a été en mesure de retourner à son hôtel vers 14 h.

Une victoire à Boston avant de faire face au Canadien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Associated Press le vendredi 13 novembre 2015 à 06h18. Modifié par Charles Payette à 08h07.
Une victoire à Boston avant de faire face au Canadien
Matt Duchene/Matt Duchene
BOSTON - Matt Duchene a brisé l'égalité en troisième période avec son sixième but en cinq matchs et l'Avalanche du Colorado a renversé les Bruins de Boston par la marque de 3-2 jeudi soir.
En perdant un huitième match consécutif à domicile aux mains de l'Avalanche, une séquence qui s'est amorcée le 24 mars 2001, les Bruins ont établi un record d'équipe pour le plus grand nombre de revers d'affilée devant leurs partisans face à une même équipe.

La dernière victoire des Bruins à domicile contre l'Avalanche remonte au 30 mars 1998 et depuis ce temps, ils n'ont récolté qu'un match nul et un revers en prolongation en dix matchs.

Reto Berra a bloqué 25 tirs dans les filets de l'Avalanche, qui a gagné deux matchs consécutifs à l'étranger pour la première fois de la saison. Les hommes de Patrick Roy avaient blanchi les Flyers de Philadelphie 4-0 mardi soir.

L'Avalanche, qui disputait le deuxième d'une séquence de sept matchs à l'étranger, rendra visite au Canadien, samedi soir.

Zdeno Chara et Ryan Spooner avaient permis aux Bruins de se bâtir une avance de 2-0 avant même que ne soient écoulées les six premières minutes du duel.

L'Avalanche a cependant effacé ce déficit avant la fin de l'engagement. L'ex-Bruin Carl Soderberg a réduit l'avance à 12:08, avec son deuxième de la saison, et François Beauchemin a déjoué Tuukka Rask à 19:31.

Duchene, qui a obtenu une passe sur le but de Beauchemin, n'avait inscrit qu'un seul but lors de ses 11 premières rencontres de la saison.

Les Kings à l'arraché face aux Islanders

(98,5 Sports) - Les Islanders de New York ont eu l'avantage 32-22 au chapitre des tirs, mais ce sont finalement les Kings qui ont eu le meilleur au pointage, 2-1 , jeudi soir à Los Angeles.

Jhonas Enroth a ainsi eu le meilleur sur Jaroslav Halak, qui a bloqué 20 tirs.

Drew Doughty (2) et Milan Lucic (4) ont marqué pour les Kings, la réplique venant de Brock Nelson (4).

Domi et les Coyotes ont le dessus sur les Oilers

GLENDALE, Arizona - Max Domi a récolté un but et une passe alors que les Coyotes de l'Arizona ont vaincu les Oilers d'Edmonton 4-1, jeudi soir.

Taylor Hall a marqué à 3:03 en première période, mais les Coyotes ont répliqué avant la fin de l'engagement.

Oliver Ekman-Larsson a nivelé les chances à 16:49 puis Shane Doan et Stefan Elliott ont marqué à 3:42 d'intervalle, au deuxième vingt.

Domi s'est chargé du dernier filet des Coyotes, qui ont gagné leurs trois derniers matches.

La recrue Domi a profité d'une rondelle libre pour inscrire son huitième but de la saison, à mi-chemin au troisième tiers.

Mike Smith a bloqué 27 rondelles pour les Coyotes, qui vont amorcer samedi un périple de quatre matches à l'étranger.

Cela inclut une visite à Montréal, jeudi prochain.

Les Oilers ont été blanchis en quatre avantages numériques, en route vers un troisième revers à leurs quatre derniers matches.

Athlète de l'année: Un 5e titre pour Marianne St-Gelais!

http://www.courrierdusaguenay.com/Sports/

Dominique
Dominique Savard


Photo: TC Media-Dominique Savard

Publié le 13 novembre 2015
Les athlètes par excellence de l'année, Brittany Carrier Deschênes (niveau régional), Vincent Tremblay (niveau provincial), Marie Besson (niveau national) et Marianne St-Gelais (niveau international.

Athlète de l'année au Saguenay-Lac-Saint-Jean

MÉRITE SPORTIF. Le patinage de vitesse courte piste a encore une fois été à l'honneur au Gala du mérite sportif régional alors que Marianne Saint-Gelais succède à sa coéquipière de l'équipe nationale Valérie Maltais à titre d'athlète de niveau international de l'année au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il s'agit d'un 5e titre pour l'orgueuil de Saint-Félicien.
La lauréate a été couronnée, hier soir à la Salle François-Brassard de Jonquière, lors de la 46e édition de l'événement qui a récompensé les gagnants dans 13 catégories en plus du coup de cœur du jury.
Nommée athlète féminine de l'année sur courte piste par Patinage de vitesse Canada en 2010, 2011, 2014 et 2015, Marianne a remporté avant la saison 2015-2016 un total de 57 médailles lors de compétitions internationales senior.
De son côté, la judoka Marie Besson de Dolbeau-Mistassini, qui avait décroché l'honneur sur la scène provinciale en 2013, a été élue l'athlète de l'année au niveau national. Elle a notamment décroché deux titres nationaux en janvier 2015 (U18 et senior). Elle a aussi mérité les titres de meilleures athlètes féminines U18 au Québec et au Canada en 2015.
Quant au Jonquiérois Vincent Tremblay, il a remporté le titre d'athlète de l'année au niveau provincial. Le détenteur de trois records provinciaux a, notamment, été sacré champion provincial intérieur et extérieur au 800 mètres et au 1200 mètres au niveau scolaire et civil.
Le titre de l'athlète de l'année au niveau régional appartient pour sa part à Brittany Carrier Deschênes de Jonquière.
Tour du chapeau
Deux lauréats ont obtenu chacun un tour du chapeau, méritant le titre de leur catégorie respective, entraîneur et officiel de l'année, pour une troisième année consécutive.
Jude Dufour, qui obtient un 7e titre en carrière, l'emporte dans la première catégorie. Il est directeur technique du circuit régional de vélo de montagne, entraîneur-chef du programme de cross-country des Jeannois du cégep d'Alma et formateur et personne ressource chez Cyclisme Canada.
Pour sa part, Maxime Tremblay se démarque comme officiel de l'année dans la discipline du judo. Au niveau régional, il est responsable de l'arbitrage et il forme la relève via un programme de mentorat. Il a aussi consolidé son rang d'arbitre au sein de l'élite canadienne tout en assurant la présidence du Club Multikyo de La Baie depuis 2013.
Il faut noter aussi le quatrième titre consécutif pour le club Cyclone d'Alma dans la catégorie Club Performance de l'année.
Autres lauréats
Voici les autres lauréats de la soirée:
-Athlète vivant avec un handicap: Olivier Martel (Jonquière)-Quilles (2e titre consécutif)
-Équipe de l'année: Équipe juvénile féminine Gagné (Alma)-Curling
-Club de développement de l'année: Club de Volleyball Saguenay
-Événement sportif de l'année: Challenger Banque Nationale de Saguenay (Jonquière)-Tennis (2e titre en trois ans)
-Coup de cœur du jury: Émilia Turcotte (Roberval)-Patinage artistique
-Athlète 50 ans et plus: Jean-François Lindsay (Alma)-Vélo de montagne
-Administrateur bénévole de l'année: Marc Bouchard (La Baie)-Judo

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...