samedi 18 juillet 2015

Le pilote de F1 Jules Bianchi succombe de ses blessures à 25 ans

http://www.985sports.ca/course/

Publié par Associated Press le vendredi 17 juillet 2015 à 21h48. Modifié par Jacques Thériault à 23h18.
Le pilote de F1 Jules Bianchi succombe de ses blessures à 25 ans
Jules Bianchi / twitter
NICE, France ? Victime d'un grave accident l'automne dernier lors du Grand Prix du Japon, le pilote de Formule Un Jules Bianchi a succombé à ses blessures à la tête vendredi soir, à l'âge de 25 ans.
La nouvelle a été annoncée par sa famille sur les réseaux sociaux tôt samedi matin et l'écurie de F1 Manor, anciennement appelée Marussia, l'a ensuite confirmée.

Il était dans le coma depuis l'accident survenu le 5 octobre dernier sur le circuit de Suzuka, quand il avait heurté à pleine vitesse une dépanneuse qui remorquait la voiture Sauber d'Adrian Sutil.

«Jules s'est battu jusqu'au bout, comme il l'a toujours fait, mais hier, sa bataille a pris fin, peut-on lire dans le communiqué de la famille. Nous ressentons une peine immense et indescriptible.»

Bianchi a participé à 34 épreuves lors des saisons 2013 et 2014. Il a récolté les premiers points de l'écurie Marussia en terminant en cinquième position lors du Grand Prix de Monaco en 2014.

«Nous sommes dévastés d'avoir perdu Jules après un combat si difficile, a déclaré l'écurie Manor. Ce fut un privilège de le voir courir pour notre équipe.»

Bianchi est décédé au Centre hospitalier universitaire de Nice, en France, là où il avait été admis dans les jours suivant l'incident.

«Nous voulons remercier le personnel médical du CHU de Nice, qui l’a soigné avec amour et dévouement, a déclaré la famille dans le communiqué. Nous voulons également remercier le personnel du Centre médical général de Mie, au Japon, qui a pris soin de Jules immédiatement après son accident, tout autant que tous les autres médecins qui se sont impliqués dans le combat qu’il a mené au cours des mois passés.

«De même, nous souhaitons remercier les collègues de Jules, ses amis, ses supporters et tous ceux qui lui ont prouvé leur affection au cours de cette période.»

L'accident de Bianchi a mené la F1 à modifier ses règles de sécurité afin de réagir plus rapidement pour interrompre une course quand un incident survient.

Le communiqué de la famille a été émis au nom des parents de Jules Bianchi, Philippe et Christine, de son frère, Tom, et de sa soeur, Mélanie.

Perron et Dupuis descendront peut-être dans la hiérarchie des attaquants des Penguins | Les Rangers croient encore en J.T. Miller

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 17 juillet 2015 à 20:07 par

Simon Dessureault

Bon début de soirée!
Parlons de deux joueurs québécois qui évoluent présentement pour les Penguins de Pittsburgh!
Je ne parlerai pas de Marc-André Fleury, mais bien de Pascal Dupuis et de David Perron. Juste en écrivant cette phrase, j’ai tout de suite l’impression qu’il y a plus de joueurs québécois à Pittsburgh qu’à Montréal. Mais bon, je ne creuserai pas la question à fond …
Hier, David Perron a fait l’objet d’un article intéressant de LNH.com. LIEN
Le texte explique que la présence de Kessel pourrait avoir des répercussions sur le rôle de David Perron dans la hiérarchie des attaquants des Penguins.
Perron a déjà joué sur les deux premiers trios avec Crosby et Malkin, mais cette situation semble maintenant moins possible avec l’arrivé de Kessel. C’est la même chose pour Dupuis, qui a évolué avec Crosby pendant un bon moment.
Phil Kessel et Patric Hornqvist sont les deux ailiers qui ont une place assurée sur les deux premiers trios desPenguins, selon moi.
Mais en plus de cela, Perron et Dupuis devront aussi compétitionner contre Chris Kunitz, Beau Bennett et la recrue russe Sergei Plotnikov pour les deux autres postes des deux premiers trios.
Plotnikov a aussi de bonnes chances d’évoluer avec Malkin. Jim Rutherford, le directeur général des Penguins, a dit au début du mois que Malkin pourrait être un bon mentor pour Plotnikov.
Pour ce qui est de Dupuis, il a quasiment raté la totalité de la dernière campagne en raison de caillots sanguins. Il est heureusement rétabli, mais il ne sera pas facile de rattraper le temps perdu. Dupuis est aussi âgé de 36 ans. Pas certain que ses jambes tiennent autant le coup que les autres prétendants. On verra bien pour lui, mais ses chances d’être un top 6 sont extrêmement minces!
Pour Perron, il est en santé, mais il n’a toutefois inscrit que trois buts à ses 27 derniers matchs en saison régulière l’an dernier. Et il a obtenu qu’un seul point dans les courtes séries éliminatoires de son équipe au printemps.
La tâche ne sera pas donc pas facile pour les deux Québécois.
Une autre chance pour J.T. Miller
Les Rangers ont signé J.T. Miller pour une autre année aujourd’hui.
Lire la suite...

Impact-Sporting KC : une animosité qui ne veut pas mourir

http://www.rds.ca/soccer/impact/

Patrice Bernier
Patrice Bernier (Source d'image: PC )

Nicolas Landry
MONTRÉAL – Il y a des rivalités qui peuvent être qualifiées de « naturelles », puis il y a celles qui sont nées de sueur et de sang, de maux et de mots. Celle qui unit l’Impact et le Sporting Kansas City entre assurément dans la deuxième catégorie.
Ça n’a jamais été l’amour fou entre le onze montréalais et le club du Missouri, qui se retrouveront samedi soir au Sporting Park. En 2013, au cœur de la deuxième année d’existence de l’Impact en MLS, une altercation entre Alessandro Nesta et Claudio Bieler avait provoqué un dérapage à peine contrôlé. Le vétéran défenseur avait été expulsé et l’entraîneur de l’époque, Marco Schällibaum, avait perdu les pédales à un point tel qu’il en était presque venu aux coups avec le gardien Jimmy Nielsen sur le chemin du vestiaire. Le pilote du SKC, Peter Vermes, aurait plus tard refusé de serrer la main de Mauro Biello en citant le manque de classe de l’organisation québécoise.
« Des choses ont été dites dans ce tunnel, des choses qui n’auraient probablement jamais dû être dites », s’est rappelé Evan Bush cette semaine au complexe d’entraînement de l’Impact.
Cette année-là, l’Impact avait gagné deux de ses trois matchs contre les éventuels champions de la Coupe MLS, qui évoluaient à l’époque dans l’Association Est. Mais la saison dernière, le Bleu-blanc-noir y a goûté, subissant trois défaites en autant de matchs, dont des cuites de 4-0 et 3-0.
Kansas City évolue désormais dans l’Ouest, résultat du réalignement causé par l’arrivée de deux équipes d’expansion en 2015, mais les joueurs de l’Impact ne s’attendent pas nécessairement à ce que cette nouvelle dynamique diminue la tension alimentée depuis trois ans.
« Je crois qu’il y a encore une certaine animosité entre les deux équipes, estimait le milieu de terrain Calum Mallace. Je m’attends à un match difficile. Ça jouera probablement du coude à l’occasion puisque d’un côté comme de l’autre, on préconise un style de jeu physique. C’est un duel intéressant. »
« Il y a un historique qu’on ne peut ignorer. J’espère qu’on sera capable de s’en inspirer », souhaitait Bush.
Le Sporting, dont la dernière saison perdante remonte à 2010, n’a pas égaré ses bonnes habitudes dans le déménagement. Sa fiche de 8-3-6 le place présentement au sixième rang du classement de son association, mais à l’image de l’Impact, il possède des matchs en main sur tous ses rivaux de section. La formation du Midwest n’a subi qu’une défaite à ses dix dernières rencontres.
« À chaque semaine, on regarde le portrait de la Ligue et on voit Kansas City parmi les meilleures équipes, constate Mallace. Si vous marquez un but et que vous sortez de là avec un résultat, c’est signe que vous faites quelque chose de bien. On espère que ce match nous permettra de prendre notre élan. »
L’Impact n’a pas signé deux victoires consécutives depuis les 3 et 6 juin. C’est l’objectif qu’il visera en fin de semaine après avoir enregistré un convaincant blanchissage de 3-0 face au Crew de Columbus.
« Le Sporting joue un peu de la même manière que Columbus, c’est-à-dire qu’il aime provoquer de l’attaque à partir de l’arrière et amener une pression avec trois joueurs très haut dans la zone adverse, décortique Bush. Défensivement, ça peut provoquer beaucoup de problèmes, mais en même temps, ça peut être payant si on est alertes en contre-attaque. »
« Généralement, les équipes qui ont du succès là-bas sont celles qui restent compactes, disciplinées et qui savent frapper au bon moment, poursuit le gardien. Il suffira de trouver les espaces avec des gars rapides comme Romero, Duka et bien sûr Oduro. C’était notre marque de commerce en Ligue des champions. »
Les étés sont chauds à Kansas City. À 24 heures du match, on prévoyait une température ressentie de 40 degrés celsius au Sporting Park, des conditions qui nécessiteront une gestion serrée de l’effort et de l’effectif.
« C’est difficile de soutenir un rythme élevé dans un tel environnement, concédait l’entraîneur Frank Klopas. Il sera donc doublement important d’être efficace en possession, question de contrôler l’action et le rythme du match. »
« On regardait un match de la Gold Cup qui avait lieu à K.C. récemment et on a pu voir que le jeu est devenu vraiment lent et brouillon en deuxième demie, illustrait Bush. Il faudra survivre à la tempête et éviter de nous épuiser en première demie pour être en mesure de pousser pendant 90 minutes. »
Tout comme l’Impact est privé de Maxim Tissot, le Sporting jouera sans les services de l’international américain Graham Zusi, qui représente présentement son pays à la Gold Cup.
L’attaquant Dom Dwyer a marqué six des neuf buts du Sporting la saison dernière contre l’Impact. Seul Thierry Henry revendique plus de réussites contre Montréal depuis l’inclusion de la métropole québécoise en MLS.
Cette saison, Dwyer vient au troisième rang du classement des buteurs de son club avec cinq.
Par voie de communiqué, l’Impact a fait savoir que le milieu de terrain Kyle Bekker, qui a été acquis du FC Dallas jeudi en retour de Bakary Soumare, ne rejoindrait pas l’équipe avant mardi à Montréal.

Centre Vidéotron: le concert d'ouverture annulé

http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/vers-un-nouveau-colisee/

Publié le 18 juillet 2015 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
Québecor avait annoncé, en avril dernier, qu'un spectacle... (Le Soleil, Patrice Laroche)
LE SOLEIL, PATRICE LAROCHE

Québecor avait annoncé, en avril dernier, qu'un spectacle regroupant divers artistes québécois devait marquer le coup d'envoi de la programmation du nouvel amphithéâtre, cet automne. Voilà que le spectacle est tout bonnement annulé au profit de festivités entièrement hockey dans le cadre d'un match entre les Remparts de Québec et l'Océanic de Rimouski.

(Québec) Québecor a annoncé vendredi que le concert d'ouverture du Centre Vidéotron, prévu le 11 septembre, était annulé. L'inauguration officielle fera finalement toute la place au hockey, aux Nordiques et aux Remparts de Québec, le lendemain, soit le 12.
Québecor avait annoncé, en avril dernier, qu'un spectacle regroupant divers artistes québécois devait marquer le coup d'envoi de la programmation du nouvel amphithéâtre, cet automne. Aucun nom n'avait encore été dévoilé, mais on promettait déjà un «party» et «une grande célébration».
Voilà que le spectacle est tout bonnement annulé au profit de festivités entièrement hockey dans le cadre d'un match entre les Remparts de Québec et l'Océanic de Rimouski.
«Baptême de glace»
«C'est tout un baptême de la glace du Centre Vidéotron qui se prépare en ce moment! La journée du 12 septembre sera un feu roulant pour tous les amateurs de hockey, à commencer par un grand rassemblement en après-midi, suivi d'une cérémonie commémorative en l'honneur des équipes de hockey qui ont marqué l'histoire de la Ville de Québec», peut-on lire dans un communiqué émis par le Groupe Sports et divertissements de Québecor, vendredi.
«Dans les circonstances, le spectacle qui devait se tenir le 11 septembre au Centre Vidéotron n'aura pas lieu», enchaîne rapidement la missive.
En entrevue à Radio-Canada, Mathieu Dépatie, directeur principal marketing de Québecor Groupe Sports et divertissement, précise qu'en avril les intentions de la Ville de Québec pour l'ouverture de l'amphithéâtre n'étaient pas encore entièrement connues. Le calendrier s'est rapidement chargé lorsque Québec a annoncé des visites guidées du 3 au 7 septembre et un événement protocolaire le 8. Québecor aurait donc préféré se rabattre sur sa programmation déjà coulée dans le béton et y mettre toute son énergie.
Les Remparts de Québec seront les premiers à être au coeur d'un événement public du Centre Vidétron. Metallica offrira le premier concert, le 16 septembre, suivi de Rock et Belles Oreilles (19 septembre), de Madonna (21 septembre) et de Shania Twain (9 octobre).

À travers la Ligue nationale

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Matteau s'entend avec les Devils


Les Devils du New Jersey ont annoncé vendredi la mise sous contrat de l'attaquant Stefan Matteau pour une durée de deux saisons.
Les détails financiers de l'entente n'ont pas encore été dévoilés.
L'ailier âgé de 21 ans a pris part à sept rencontres dans la LNH la saison dernière, obtenant un but.
Il a passé la majeure partie de la campagne avec les Devils d'Albany de la Ligue américaine, avec lesquels il a fourni 12 buts et 15 aides pour un total de 27 points en 61 rencontres.
Matteau, un ancien de l'Armada de Blainville-Boisbriand, a été un choix de premier tour du New Jersey, le 29e au total au repêchage amateur de 2012.
Une année de plus pour Jarnkrok
Les Predators de Nashville ont octroyé un contrat d'une saison, d'une valeur de 735 000 $ US à l'attaquant Calle Jarnkrok.
Le directeur général David Poile en a fait l'annonce, vendredi.
Jarnkrok a récolté 27 points en 86 matchs dans la Ligue nationale de hockey depuis qu'il a fait ses débuts avec les Preds, en mars 2014.
Choix de deuxième tour, 51e au total, des Red Wings de Detroit en 2010, Jarnkrok a représenté la Suède lors de cinq compétitions internationales au cours des sept dernières années.

Louis Leblanc signe un contrat d'un an avec les Islanders de New York

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Leblanc avec les Islanders


Louis Leblanc aura une nouvelle chance d'accéder à la Ligue nationale de hockey.
Les Islanders de New York ont annoncé vendredi la mise sous contrat pour une saison de l'attaquant québécois. Il s'agit d'une entente à deux volets.
Âgé de 24 ans, l'ancien choix de premier tour du Canadien a disputé 71 matchs avec les Admirals de Norfolk dans la Ligue américaine en 2014-2015, récoltant 14 buts et 15 aides pour 29 points, le deuxième plus haut total de son club.
En 50 matchs dans le circuit Bettman, tous avec Montréal, Leblanc a amassé cinq buts et autant d'aides.
Sur la scène internationale, Leblanc a gagné l'argent avec le Canada au Championnat du monde de hockey junior en 2011. Il avait récolté trois buts et quatre aides en sept parties au cours du tournoi.

Seattle ne déposerait pas sa candidature pour une équipe d'expansion

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

La Space Needle
La Space Needle (Source d'image: PC )

Le propriétaire potentiel d'une équipe de la LNH à Seattle, Victor Coleman, ne soumettrait pas de candidature avant la date limite imposée par le circuit, selon ce que rapporte le réseau local de NBC à Seattle.
La LNH a imposé la date de lundi le 20 juillet comme limite pour la première étape dans le processus d'expansion et a indiqué aux groupes intéressés qu'un dépôt sera nécessaire pour l'application. Selon KING5, les frais incluraient un paiement de 10 millions $ US, dont deux millions $ ne sont pas remboursables.
Une source de KING5 soutient que Coleman a avisé la LNH qu'il souhaitait conclure le dossier du site du nouvel aréna avant de faire la demande pour obtenir une équipe. Coleman, qui est originaire de Vancouver, souhaiterait ensuite emprunter la « voie rapide » du processus d'expansion.
Coleman espère construire un nouvel aréna dans le quartier SoDo de Seattle.
Cette décision pourrait représenter un pas en arrière pour l'arrivée d'une équipe de la LNH à Seattle, ou ouvrir la porte à un groupe qui souhaite accueillir une équipe à Tukwila, en banlieue de Seattle. On ne sait pas si ce groupe, mené par l'homme d'affaires Ray Bartoszek, va soumettre sa candidature lundi.
Les villes de Québec et Las Vegas pourraient donc être les deux seuls marchés à soumettre leur candidature.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...