vendredi 9 octobre 2015

18,5 millions $ pour Després? | Eichel devant McDavid | Aujourd’hui chez le Canadien

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 9 octobre 2015 à 08:39 par

DLC

Bon matin à tous et à toutes!
J’ai reçu un très bref courriel, durant la nuit. Ça disait : Simon Després. 18,5 millions $. 5 ans.
Ça ferait 3,7 millions $ par saison… Pour le gars acquis en retour de Ben Lovejoy, à Anaheim!
Était-ce un simple guess de la part d’un partisan, suite à cette annonce de Renaud Lavoie?
À moins qu’une source était en train de me donner les chiffres du nouveau contrat de Després à sa façon…
On va le savoir très bientôt, j’imagine…
À noter que Després gagne présentement 900 000 $, lui qui en est à sa 5e année professionnelle.
Un souper pour le moins intéressant…
J’ai eu la chance de partager un repas avec un joueur du Canadien, hier soir. Non, ce n’était pas Zack Kassian ou Michaël Bournival, comme certains l’avaient guessé
Je pourrai vous parler de ce souper là dès mardi (sous embargo légal d’ici là). Mais en gros, disons que je comprends beaucoup mieux depuis hier soir pourquoi Marc Bergevin a offert tel ou tel contrat, au cours des derniers mois.
Mais je comprends encore moins pourquoi il a osé prendre une chance avec Zack Kassian, mettons!
Hier soir dans la LNH
C’était soir de première pour Connor McDavid et Jack Eichel, hier (dans la LNH). Eichel allait-il entamer sa domination sur McDavid, en vue de remporter le trophée Calder? Certains le croient vraiment
Hier soir, Eichel a mieux fait que McDavid. L’Américain de 18 ans (bientôt 19) a inscrit le seul but des Sabres (qui ne sont pas passés à autre chose, visiblement), dans une défaite de 3 à 1.
Eichel a terminé le match avec près de 22 minutes de temps de glace et un différentiel de moins 1.
McDavid, quant à lui, a été blanchi complètement! 0 point… Différentiel de moins 1… 23 % d’efficacité seulement au cercle des mises au jeu… Et seulement 18:07 passées sur la glace!
Et les Oilers ont aussi perdu 3 à 1 (face aux Blues, eux). Plus ça change, plus c’est pareil, à Edmonton?
Daniel Sprong (Penguins) effectuait aussi ses débuts professionnels, à Dallas… Mais les Pens ont été blanchis 3 à 0 par Kari Lehtonen Antti Niemi et les Stars! Sprong n’a même pas passé 9 minutes sur la glace…
Dire que l’on croyait à l’offensive des Penguins et qu’on doutait de sa défensive… #Malkin #Kessel #Crosby
Au total, 7 matchs étaient à l’horaire hier soir, dans la LNH. Les Jets ont vaincu les Bruins, le Lightning a eu besoin de la prolongation à 3 contre 3 pour venir à bout des Flyers, les Preds ont eu de la difficulté à vaincre les Hurricanes et le Wild a eu le dessus sur l’Avalanche.
Jason Garrison (Lightning), qui a inscrit 4 buts l’an dernier, en 70 rencontres, en a marqués 2 hier soir! Jonathan Drouin a obtenu 2 mentions d’aide. François Beauchemin? 3! Alex Burmostrov a célébré son retour en Amérique du Nord avec 2 points, dont 1 but… Mais la performance du jour revient à Zach Parise! 3 buts, dont le vainqueur, en 3e! À noter que Thomas Vanek a aussi déjoué Semyon Varlamov, hier soir…
5 matchs seront disputés, ce soir…
5matchs
Les joueurs des Jets auront eu une (très) courte nuit…
Aujourd’hui chez le Canadien
Les joueurs du Canadien s’entraîneront ce matin (vers 11:00) à Brossard, avant de prendre la route de Boston (en avion). Je ne m’attends pas à aucun changement dans l’alignement… Quoique Mike Condon devrait obtenir un départ, ce weekend (dimanche, à Ottawa?).
Il faudra tout de même surveiller si Pateryn, Tinordi ou Byron sera inséré dans la formation, pour l’un de ces 2 matchs (samedi à Boston et dimanche à Ottawa).
Chez les Bruins, on a perdu hier et on espère pouvoir compter sur Zdeno Chara, demain soir. À suivre.
Ailleurs chez le Canadien
– Dont-on s’inquiéter de la (non) vitesse d’Alexander Semin? LIEN
On se souvient tous de Don Waddell (Hurricanes) qui disait que Semin n’était plus assez rapide pour suivre le rythme de la LNH… Sauf que Semin a tellement de mains et possède une si bonne vision du jeu qu’il pourrait trouver un moyen d’aider le Canadien quand même, s’il le veut vraiment!
– Plusieurs joueurs des IceCaps ont rencontré de jeunes partisans, hier!...
Lire la suite...

Les débats du vendredi: Stratégies de poolers! Quelles sont les votres?

http://www.danslescoulisses.com/fr/

Publié le 9 octobre 2015 à 13:30 par

Frank Grenier

Avez-vous fini vos pools?
Unknown
Photo: lesrosescarpediem.trophee-roses-des-andes.org
Nous, on le fait ce soir.
Je sais, je sais, la saison est déjà commencée, mais on a pris l’habitude de faire notre pool après la première semaine, comme ça on voit un peu le début, les blessures, etc.
C’est triché un peu, mais pas vraiment en même temps. Le même feeling que quand tu regardes ton enfant aller se cacher quand tu joues à la cachette. Oui ça peut être considéré de la triche, mais c’est pour accentuer le fun de tous!
Avant d’embarquer dans les pools.. N’est-ce pas un bon moment pour être fan de sport?
Wow!
Les Blue Jays en séries!
Je sais qu’ils ont perdu hier, mais ils ne se laisseront pas faire. Je crois vraiment qu’ils vont rebondir aujourd’hui.
Unknown
Photo: thestar.com
Stroman au monticule en plus, ça va être intéressant! Pas autant que si c’était Stromae, mais bon!
Unknown-1
Photo: rifmusique.com
À une lettre près d’échanger un lanceur de prise à un gars qui danse sur le monticule en chantant « Papaoutaï! »J’aimerais ça le voir en entrevue après une défaite comme lanceur. « Tu étais formidable, j’étais fort minable. »
Go Jays Go! 1-1 après aujourd’hui!
Selon moi, même malgré la première manche ridicule, il y a autant de chances que les Jays s’effondrent que de voir Zack Kassian devenir porte-parole pour D’Arbre en Arbre.
Unknown-2
Photo: canadiens.nhl.com
La saison de la NFL bat son plein aussi! Je suis dans un Fantasy Football et ça ne va pas bien, mais au moins l’action dans la ligue est vraiment le fun à suivre!
Mon problème est que je n’ai pas de «running backs» qui fonctionne cette année. Et gagner ton «Fantasy match-up»sans porteur de ballon qui performe, c’est comme gagner au Monopoly avec Baltique, Vermont et le chandelier de Clue. Les chances sont minces.
J’avais super bien commencé la saison en plus. Je me sens comme The League: j’ai commencé en force, mais plus ça va, plus mes résultats sont louches.
images
Photo: waitingfornextyear.com
Il ne faut pas oublier l’Impact (cue bruit des ultras qui chantent!) et la LCF (cue bruit de cricket et sentiment de malaise…)
Unknown-3
Photo: news.nationalpost.com
Si vous avez un pool de MLS, j’espère que vous avez Drogba! Et si vous avez un pool de LCF, j’espère que vous avez un des 2 quarts-arrières qui ne se sont pas blessés cette année. Et que vous avez aucun joueur des Alouettes…
Mais il est là le plaisir de suivre le sport avec des pools de toute sorte: choisir et voir notre ratio succès/échec!
J’aime voir les stratégies de pool des gens. Ceux qui prennent des gardiens ou défenseurs rapidement, ceux qui prennent juste des joueurs des Canadiens… Ceux qui ne suivent pas le hockey depuis 5-6 ans et qui prennent juste des vieilles vedettes comme Doan, Iginla, Jagr, Gonchar et Mike Knuble.
Quand il faut que tu dises «Ouin… Modano a pris sa retraite dude…», tu sais que ça ne sera pas lui ton adversaire principal cette saison.
Unknown-4
Photo: espn.go.com
Ceux qui vont là juste pour boire de la bière avec des amis et qui choisissent en suivant l’ordre du magazine. C’est généralement lui qui a un pool avec des Radim Vrbata, Patrick Elias et Dan Boyle. Un alignement inverse au groupe Femen: plus productif que sexy.
Et il y ceux qui prennent plein de jeunes en voulant faire leur hot … Nicolaj Ehlers en première ronde, Max Domi en deuxième et en 15e ronde, Martin Reway! «Il est rendu dans à Prague…» «Il va revenir! J’ai lu ça sur le site de Eklund!»
images-1
Photo: gettyimages.fr
Des amis ont fait un pool cette année et pour la première fois, ils ont pris la blonde d’un des gars dans le pool. Ce qui est très cool!
Elle a choisi Ovechkin en première ronde. Ils m’ont bien fait rire en me disant: «Ça nous soulage, parce que ça prouve qu’elle ne choisi pas en fonction de ce qu’il a l’air!» Une bonne joke sexiste pour la fâcher et elle est déterminée à gagner ce pool!
J’adore quand les femmes se mêlent au sport! Ça rend les pools et les insultes de pools tellement plus intéressants!
J’ai un de mes amis qui embarque chaque année sans rien connaître au hockey juste pour écoeurer tout le monde qui sont derrière lui. Ça mets du piquant, je vous le confirme! « Quoi, il vient de me dépasser??? »
Unknown-5
Photo: multichannelmagic.com
Quand tu fais des pools avec les mêmes gens à chaque année, tu finis par connaître tes amis et leurs approches. Parce qu’on va se le dire: Tout pooler a ses propres stratégies et son guide de sélection dans sa tête selon des critères plus ou moins pertinents.  Ça dépend aussi des règles de chaque pool, bien entendu!
Je m’ouvre à vous aujourd’hui DansLesCoulisses, voici ma stratégie interne quand j’aborde un pool:
– Je veux les deux Sedin, ou aucun. Si je n’ai pas une très bonne chance d’avoir les deux, je n’en prendrai pas un. C’est plate avoir juste un des Sedin dans son pool. Avoir un Sedin, c’est comme prendre un Big Mac sans le petitdouble cheese on the side. C’est bon quand même, c’est sûrement même intelligent, mais il manque quelque chose à l’expérience!
J’aurais juste le feeling d’être le gars qui arrive au party d’Halloween en moitié de cheval, sans l’autre. Il manque quelque chose.
images-2
Photo: pinterest.com
« Je suis un Centaure! » Non, t’es incomplet.
– Aucun joueur de Toronto. En aucun cas je ne veux être content quand ils scorent, gagnent ou célèbrent. T’es à la Cage, 1-1 entre Montréal et Toronto… les Leafs marquent! Tu veux pas être le gars qui dit «bah, au moins j’ai Bozak dans mon pool.» Va-t-en. T’es comme le gars qui chante du 3 Doors Down dans un karaoke: tu ruines le fun de tout le monde.
Unknown-6
Photo: bbmlive.com
– Jamais de gardien avant la mi-pool. Il y a tellement de bons gardiens dans la ligue, je trouve que c’est du gaspillage d’en prendre un au début. Surtout qu’il y a toujours des gardiens qui sortent de nulle part pour dominer.
Choisir un gardien en partant, je vois ça de la même manière qu’une super belle fille qui devient gothique, avec le tatou de larme sur la joue, les piercings d’oeil et le linge que même le Village des Valeurs juge: c’est pas nécessairement un mauvais choix, mais c’est du gaspillage.
– Rechercher un feeling en particulier. Il y a un feeling qu’on veut tous en faisant un pool. Celui d’annoncer ton choix et d’entendre des «fuck!» ou «mon salaud, tu me l’as volé!» Personne veut faire un choix et entendre des «yes!» ou des rires. «Pourquoi vous riez? C’est pas un bon choix, Teemu Selanne?» «Oui oui Alain, il joue avec Modano!»
Et vous, quels sont vos conseils de pools ou vos stratégies personnelles? Aidez moi en vue du mien!

Zach Parise couronne une remontée spectaculaire

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Wild 5 - Avalanche 4


Zach Parise a marqué trois fois, incluant le but qui brisait l'égalité, dans une victoire spectaculaire du Wild du Minnesota 5-4 sur l'Avalanche du Colorado, jeudi.
Le Wild a effacé un déficit de trois buts pour signer une première victoire cette saison.
Tirant de l'arrière 4-1 après 40 minutes de jeu, le Wild a inscrit quatre buts en l'espace de 5:07 pour surprendre l'équipe de Patrick Roy.
Au dernier tiers, Parise a touché la cible deux fois. Thomas Vanek et Nino Niederreiter ont ajouté des buts.
Parise a battu le gardien Semyon Varlamov avec un tir frappé à mi-chemin en troisième pour placer son équipe en avance. Roy a retiré Varlamov à la faveur d'un sixième attaquant dans la dernière minute, mais son équipe a été incapable de déjouer Devan Dubnyk.
Jarome Iginla, Erik Johnson et Gabriel Landeskog ont marqué pour le Colorado en première alors que John Mitchell les a imités en deuxième période.
François Beauchemin, embauché pendant la saison morte, a récolté trois passes pour l'équipe des Rocheuses. Varlamov a flanché cinq fois en 30 tirs.

Les Maple Leafs de Toronto secoueront-ils leur léthargie à l’étranger ?

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Mike Babcock
Mike Babcock (Source d'image: PC )

Roger Leblond
Après avoir connu une saison misérable, les Maple Leafs de Toronto vont tenter de retrouver un peu de leur lustre et plus spécialement à l’étranger où ils ont été tout simplement horribles depuis le 1er janvier 2015.
En effet, la formation dirigée par Mike Babcock, qui a présenté un dossier global de 30-44-8 (78 points) en 2014-2015, au 27e rang du classement général, a connu des difficultés peu ordinaires à l’étranger, où elle a eu une atroce fiche de 8-27-6 pour seulement 22 points en 41 matchs, au 29e rang du circuit, devant les Sabres de Buffalo, dont le rendement fut de 9-29-3 pour 21 points en 41 rencontres à ce chapitre.
Pis, les Maple Leafs, qui affichaient en date du 31 décembre, un dossier de 7-8-3 après leurs 18 premiers matchs à l’étranger, n’ont pu faire mieux qu’une fiche de 1-19-3 lors de leurs 23 dernières parties à l’extérieur, leur seul gain depuis le 1er janvier 2015 ayant été celui du 3 mars dernier, 3-2, face aux Panthers de la Floride, au BB&T Center.
Ils avaient subi 16 défaites de suite (fiche de 0-14-2), du 2 janvier au 1er mars 2015, une nouvelle marque d’équipe pour le plus de défaites consécutives à l’extérieur.
Après le gain du 3 mars 2015, ils avaient terminé la saison avec une fiche de 0-7-1 lors de leurs huit dernières parties sur les patinoires adverses.
Soulignons qu’en 2014-2015, les Maple Leafs ont présenté une excellente fiche de 3-1-1 lors de leurs cinq matchs disputés contre les Red Wings, mais il faut souligner que les cinq rencontres ont été disputés avant le  15 décembre et que c’est à compter du 18 décembre que les difficultés des Leafs ont débuté.
C’est drôle comment les choses se déroulent, car le premier match à l’étranger des Maple Leafs aura lieu ce soir, face aux Red Wings de Detroit, au Joe Louis Arena, l’endroit où Mike Babcock a été à la barre de ces derniers durant 10 saisons, de 2005-2006 à 2014-2015.
Après avoir perdu leur match inaugural, 3-1, face au Canadien de Montréal, mercredi soir, les Maple Leafs vont tenter d’enregistrer leur premier gain de la campagne, eux qui disputeront deux matchs en deux jours, en recevant samedi soir, la visite de leurs rivaux provinciaux, les Sénateurs d’Ottawa.
Les Devils du New Jersey feront-ils mieux que l’an dernier ? 
En cette saison 2015-2016, les Devils du New Jersey seront-ils en mesure de retrouver leur excellence d’antan ?
En effet, la formation dirigée par la recrue John Hynes, qui était reconnue comme un modèle à suivre dans la LNH, obtenant beaucoup de succès de 1992-1993 à 2011-2012, n’a pas été à la hauteur de sa réputation lors des trois dernières saisons.
Après avoir gagné la Coupe Stanley en trois occasions de 1994-1995 à 1999-2000, les Devils, qui ont aussi participé à la finale en 2000-2001 et 2011-2012, ont raté les séries de fin de saison dans chacune des trois dernières campagnes.
Ils ont eu une fiche de 19-19-10 (48 points) lors des 48 matchs de la saison écourtée de 2012-2013, un dossier de 35-29-18 (88 points), en 82 matchs lors de la saison 2013-2014 et un piètre rendement de 32-36-14 pour seulement 78 points, lors des 82 rencontres de la saison dernière, terminant au 13e rang de l’Association de l’Est et au 25e rang du classement général.
Les Devils vont tenter de revenir sur la bonne voie, eux qui ont connu une fin de saison misérable en 2014-2015, car ils avaient présenté un dossier atroce de 1-7-3 lors de leurs 11 derniers matchs réguliers, disputés du 21 mars au 11 avril 2015 et leur seul gain lors de cette période fut réalisé contre le Canadien de Montréal, 3-2, en tirs de barrage, au Prudential Center, le 3 avril dernier.
Ils amorceront leur saison en recevant ce soir, la visite des Jets de Winnipeg et samedi, ils visiteront les Capitals de Washington, au Verizon Center et soulignons qu’ils ont perdu leurs six derniers matchs à l’étranger en 2014-2015, affichant un dossier de 0-3-3 lors des six rencontres disputées sur les patinoires adverses à la fin de la dernière campagne.
Il faudra voir ce que feront les Devils sur le plan offensif, une facette dans laquelle ils ont connu des difficultés évidentes l’an dernier, ne marquant que 181 buts, au 28e rang du circuit.
En 2014-2015, les Devils avaient surpris en remportant leurs trois premiers matchs et en conservant une fiche de 6-3-2 lors de leurs 11 premières parties, mais tout s’était effondré par la suite et ils avaient congédié l’entraîneur-chef Peter DeBoer le 26 décembre 2014.
L’avantage du terrain est un mirage dans les séries du Baseball majeur 
Depuis le début des séries éliminatoires du Baseball majeur, l’avantage du terrain a été un vrai mirage, car les équipes locales n’ont pas réussi à remporter une seule victoire !
En effet, lors des quatre premières rencontres éliminatoires disputées de mardi à jeudi, les quatre matchs ont été remportés par les équipes visiteuses.
Dans le match-suicide des deux ligues, les Astros de Houston ont triomphé 3-0, mardi, sur les Yankees de New York, au Yankee Stadium, dans l’Américaine, alors que dans la Nationale, les Cubs de Chicago ont signé un gain de 4-0, face aux Pirates de Pittsburgh, mercredi, au PNC Park.
Dans la série de championnat de la Ligue américaine, les deux matchs disputés jeudi ont été remportés par les Rangers du Texas, 5-3, contre les Blue Jays de Toronto, au Rogers Center et les Astros de Houston ont signé un gain de 5-2, contre les Royals de Kansas City, au Kauffman Stadium.
Avec quatre rencontres au programme en ce vendredi, 9 octobre 2015, les choses vont-elles changer à ce chapitre ?
Soulginons que dans la Ligue nationale de hockey, les quatre premiers matchs disputés mercredi soir, ont été remportés par les équipes visiteuses, sans oublier que les deux premiers matchs de jeudi ont aussi été gagnés par les formations qui visitaient.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...