mardi 16 février 2016

Eugenie Bouchard jouera à Doha

http://www.journaldequebec.com/

AGENCE QMI
MISE à JOUR 

La Québécoise Eugenie Bouchard prendra part au tournoi de Doha, au Qatar, la semaine prochaine.
Eugenie BouchardLa joueuse de 21 ans s’est vu offrir un laissez-passer pour l’événement, a rapporté le site Yahoo! Sports, mardi. Le tournoi de Doha est dans la catégorie «Premier 5», ce qui signifie qu’il est l’un des plus prestigieux après les épreuves du Grand Chelem.
Classée 61e au monde, Bouchard n’a plus joué depuis sa défaite au deuxième tour des Internationaux d’Australie, à la fin janvier. Elle a par la suite fait l’impasse sur la Coupe Fed puis sur le tournoi de Rio, disputé cette semaine au Brésil, préférant travailler à l’entraînement.
Par ailleurs, la numéro 1 mondiale, l’Américaine Serena Williams, a déclaré forfait pour Doha, toujours aux prises avec une grippe.

Une exposition en l'honneur de Schumacher

http://www.985sports.ca/course/nouvelles/

Publié par ToileF1.com le mardi 16 février 2016 à 06h00. Modifié par Charles Payette à 08h32.
Une exposition en l'honneur de Schumacher
toileF1
(98,5 Sports) - Une entreprise liée à la carrière de Michael Schumacher tout au long de sa carrière a décidé de consacrer une exposition au pilote allemand.
L’exposition prévue pour deux ans (de février 2016 à janvier 2018) se tiendra au Centre de Conseil en Placement de Marburg, en Allemagne, et sera ouverte au public gratuitement.

L'entreprise Deutsche Vermögensberatung tenait à célébrer le lien qui unit l’entreprise d’investissement à l’ancien pilote depuis 20 ans.

«La compagnie a été aux côtés de Michael Schumacher pendant deux décennies. Ce qui a commencé avec un logo sur son casque s’est développé tout au long des années à travers un lien profond avec l’entreprise et ses employés et a conduit à une amitié personnelle avec les fondateurs de la compagnie, la famille Pohl.»

Cet évènement a évidemment lieu dans un contexte particulier puisque Michael Schumacher est, depuis plus de deux ans, en convalescence après une chute à ski qui a entraîné de graves blessures à la tête.

Fucale est nommé le joueur de la semaine dans la Ligue américaine

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le lundi 15 février 2016 à 13h15. Modifié par Charles Payette le mardi 16 février 2016
Fucale est nommé le joueur de la semaine dans la Ligue américaine
Twitter Canadiens de Montréal
SPRINGFIELD, Mass. - Le gardien des IceCaps de St. John's, Zachary Fucale, a été nommé le joueur de la semaine dans la Ligue américaine de hockey (LAH), lundi.
Fucale a remporté ses trois départs la semaine dernière et repoussé 107 des 111 tirs dirigés vers lui, affichant une étincelante moyenne de buts alloués de 1,32 et un taux d'efficacité de 0,964.

Les IceCaps ont été dominés 111-60 au chapitre des tirs au but lors de ces trois rencontres, mais ils ont tout de même connu leur première série de trois victoires cette saison. Pendant cette séquence, Fucale a notamment repoussé 39 tirs contre le Crunch de Syracuse pour enregistrer son premier jeu blanc en carrière chez les professionnels.

Le hockeyeur de 20 ans originaire de Rosemère, qui a été sélectionné en deuxième ronde, 36e au total, par le Canadien au repêchage de la LNH en 2013, a porté sa fiche à 13-11-3 avec une moyenne de 3,05 et un taux d'efficacité de ,906 en 30 présences devant le filet des IceCaps cette saison.

Fucale a aussi remporté la coupe Memorial avec les Mooseheads de Halifax en 2013, et il a décroché la médaille d'or avec le Canada au Championnat du monde de hockey junior en 2015.

«La saison n'est pas terminée» -Pacioretty

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le mardi 16 février 2016 à 01h01. Modifié par Charles Payette à 07h17.
«La saison n'est pas terminée» -Pacioretty
AP Photo/Ross D. Franklin
(98,5 Sports) - Alors que le Canadien était en territoire des Coyotes, c'est plutôt lui qui hurlait à la mort, hier soir, après un revers de 6-2 en Arizona.

Les joueurs du Tricolore ont eu au moins l'honnèteté de signaler qu'ils ne gagneraient pas souvent en jouant comme ils l'ont fait.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le lundi 15 février 2016 dans Bonsoir les sportifs, Après-match du Canadien et Le hockey des Canadiens avec Martin McGuire et Dany Dubé
«Quoique tu fasses, tu dois élever ton niveau de jeu a dit P.K. Subban qui n’a pas joué un grand match. Il faut jouer avec plus d’émotions. Je crois qu’actuellement tout le monde manque d’émotions, tout le monde doit en amener plus.

Si Lars Eller est d’accord avec son coéquipier, il est à court de réponses pour expliquer qu’à ce stade de la saison, les joueurs semblent être en manque de cette motivation émotive qui transporte les équipes gagnantes.

«Je ne peux pas l’expliquer, a dit le Danois. Il faut qu’on joue notre meilleur hockey ce qui n’a pas été le cas dans les 40 dernières minutes.»

Il semble que les joueurs en arrachent non seulement en ce qui concerne l’émotion à amener dans les matchs mais aussi dans tous les aspects du jeu.

«Je crois que ce soir nous devons tous prendre la responsabilité pour la défaite, a affirmé Lars Eller. On doit se regarder dans le miroir. Ça n’a rien à voir avec le plan de match ou quoique ce soit d’autres. Les entraîneurs nous préparent, mais on n’était pas là dans les 40 dernières minutes et on a payé pour nos erreurs.»

«La saison n'est pas terminée, a déclaré le capitaine Max Pacioretty, limité à un tir au but en plus d'afficher un ratio défensif de moins-3. Nous avons une rencontre importante au Colorado, et nous allons devoir rebondir et disputer un bon match.»

Pour Lars Eller, peu importe l’équipe qu’affronte le Canadien le joueurs ne peuvent pas se permettre une baisse de régime pendant les matchs.

«Toutes les équipes sont très bonnes, constate Eller. Si on baisse notre niveau de jeu on aura l’air fou et on a eu l’air fou ce soir.»

Pour le gardien Mike Condon ce fut une soirée particulièrement pénible alors qu’il a donné 6 buts sur 28 tirs. Il n’a pas voulu commenter le manque d’émotion de ses coéquipiers.

«Je ne peux que parler de mon jeu, a prévenu Condon. Je me sentais bien, mais je n’ai pas bien joué.»

Condon a trouvé très difficile d’être devant le filet pour les 6 buts accordés par le Tricolore.

«Il arrive que tu prenne un volée comme ce soir, a reconnu Condon. Ça forme le caractère. On va dormir là-dessus et ensuite regarder les vidéos du match et passer à autre chose.»

Le Canadien s'effondre en Arizona, Condon abandonné à lui-même

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/l

Publié par La Presse Canadienne le lundi 15 février 2016 à 06h16. Modifié par Charles Payette le mardi 16 février 2016
Le Canadien s'effondre en Arizona, Condon abandonné à lui-même
AP Photo/Ross D. Franklin
GLENDALE, Arizona - Après une décevante prestation face aux Sabres de Buffalo vendredi soir, le Canadien a été carrément pitoyable lundi, subissant un cinglant revers de 6-2 aux mains des Coyotes de l'Arizona au Gila River Arena.
Montage sonore des meilleurs moments du match
00:00
00:00
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le lundi 15 février 2016 dans Bonsoir les sportifs, Après-match du Canadien et Le hockey des Canadiens avec Martin McGuire et Dany Dubé
Oliver Ekman-Larsson et Martin Hanzal ont été les grandes vedettes des locaux avec une performance d'un but et deux aides chacun.

Anthony Duclair, Brad Richardson, Kevin Connauton et Antoine Vermette ont inscrit les autres buts des Coyotes contre Mike Condon qui a fait face à 28 tirs. Duclair a aussi obtenu une mention d'aide.

La riposte du Canadien contre Louis Domingue est venue de Dale Weise (13e), au premier vingt, et de Brendan Gallagher (15e), en deuxième période. Le Canadien a été limité à 19 tirs.

À la suite de ce revers, un 12e en 18 matchs contre des formations de l'Association Ouest, le Canadien (27-26-4) demeure au 12e rang du classement général avec 58 points, six de moins que le Lightning, détenteur du huitième et dernier échelon donnant accès aux séries éliminatoires.

Le Canadien complétera son périple de trois matchs à l'étranger en affrontant l'Avalanche du Colorado mercredi soir.

En déficit

Les meilleurs joueurs des Coyotes ont été supérieurs aux meilleurs du Canadien en première période, à l'issue de laquelle les hommes de Michel Therrien tiraient de l'arrière 2-1 et ont été dominés 8-6 au chapitre des tirs aux buts.

Posté à l'embouchure du filet, Hanzal a ouvert la marque à 4:47 lorsqu'il a fait dévier le tir du défenseur Michael Stone, même s'il était ennuyé par Alexei Emelin. Duclair a récolté une passe sur le jeu.

Le Tricolore a ramené les deux formations à la case de départ moins de cinq minutes plus tard, grâce à son quatrième trio, le meilleur du Canadien pendant les 20 premières minutes.

Jacob de la Rose a amorcé la séquence en s'emparant d'une rondelle libre à la pointe droite. De la Rose s'est dirigé derrière le filet de Domingue et au moment où il semblait vouloir contourner le but, il a effectué une passe du revers vers l'enclave. Weise l'a saisie et a décoché un vif tir des poignets qui a battu le gardien des Coyotes, qui regardait dans l'autre direction.

Mais une punition à David Desharnais a permis aux Coyotes de reprendre l'avance avant la fin de la période. Condon a été incapable de maîtriser le tir d'Ekman-Larsson, et après un arrêt aux dépens de Hanzal, le gardien du Canadien a cédé un retour sur lequel Duclair a sauté avec succès.

Les deux formations ont échangé des buts alors qu'elles évoluaient à quatre contre quatre, en milieu de deuxième période. Richardson a augmenté l'avance des Coyotes, profitant d'une superbe feinte d'Ekman-Larsson, à 8:04. Environ deux minutes plus tard, Gallagher a eu droit à un cadeau de Domingue, qui a laissé passé entre ses jambières un tir d'apparence inoffensive.

Ce but n'a cependant pas démoralisé les Coyotes qui ont marqué deux fois avant la fin de l'engagement, grâce aux défenseurs Ekman-Larsson et Connauton.

Vermette a davantage creusé l'écart avec son 9e de la saison, en début de troisième.

Déroulement du match

1e période

Louis Domingue doit faire un bel arrêt contre Fleischmann

De La Rose se présente seul devant Domingue, mais il ne contrôle pas parfaitement le disque et ne peut tirer avec force et précision

4:47 Anthony Duclair refile la rondelle à Michael Stone à la ligne bleue, son tir frappé est dévié par Martin Hanzal qui faisait écran devant le gardien Michael Condon.1-0 Coyotes

9:02 : Jacob De La Rose longe la rampe sur le flanc droit il se dirige vers le filet. Avant de le contourner, il passe du revers à Dale Weise qui s'amenait au filet. Weise n'a qu'à pousser la rondelle derrière Domingue1-1

14:15 David Desharnais pour avoir fait trébucher le gardien de but: avantage numérique Coyotes

15:48 Ekman-Larsson tire de la ligne bleue, Condon fait l'arrêt, mais ne parvient pas à garder la rondelle, Anthony Duclair ne rate pas sa chance sur le retour avec un tir du poignet dans le haut du filet, but en avantage numérique.2-1 Coyotes

Sur un trois contre un, Brendan Gallagher passe à sa droite à Gallagher dont le tir rate la cible

17:11 P.K. Subban puni pour avoir fait trébucher, avantage numérique pour les Coyotes

Fin de la 1e période : Canadien 1 - Coyotes 2

Tirs au but: Canadiens 6 - Coyotes 8

2e période

0:27 Brad Richardson puni pour bâton élevé, avantage numérique pour le Canadien

1:27 Après une série de belles passes impliquant Pacioretty, Subban et Markov, Andrighetto tire avec aplomb, mais dans la poitrine de Domingue

Andrei Markov frappe le poteau sur un tir frappé de la ligne bleue

Max Pacioretty rate une occasion sur une belle passe de Desharnais alors que le filet était ouvert.

Bousculade devant le filet de Mike Condon, impliquant Greg Pateryn et Max Domi suite à un double échec de Pateryn au visage de Domi

7:40 Pateryn écope de 5 minutes pour rudesse et d'une inconduite de match (le 5 minutes sera servi par Weise) et Domi de deux mineures pour rudesse. On jouera donc à 4 contre 4 jusqu'à la fin des pénalités à Domi.

8:04 Ekmar-Larsson feint un tir frappé l'entrée du territoire du Canadien. Il prend Tom Gilbert à contre-pied avec une feinte magistrale pour passer à Brad Richardson dont le tir frappé déjoue Condon3-1 Coyotes

10:06 : Nathan Beaulieu remet la rondelle sur sa gauche à Brendan Gallagher en entrée de territoire. Le tir du poignet de Gallagher paraît inoffensif, mais il passe entre les jambes de Domingue qui paraît mal sur le but, 3-2 Coyotes

11:06 Paul Byron s'empare d'une longue passe de Nathan Beaulieu pour filer seul devant Domingue, son tir atteint le poteau à la droite de Domingue

11:52 Ekman-Larsson reçoit une belle passe de Domi et du haut du cercle de mise au jeu du côté droit son tir du poignet est précis dans le haut du filet à la gauche de Condon, but en avantage numérique, 4-2 Coyotes

15:38 Ken Connauton n'a qu'à tirer dans le haut du filet complètement ouvert à la droite de Condon après avoir reçu une passe parfaite de Chipchura,5-2 Coyotes

Fin de la 2e période: Canadien 2 - Coyotes 5

Tirs au but: Canadien 6-7 : 13 / Coyotes 9-9 : 17

3e période

Le tir de Pacioretty est stoppé par Domingue

Emelin rate un filet ouvert

4:19 Mikkel Boedker repère Antoine Vermette à la gauche de Condon. Sa passe est parfaite, Vermette fait une feinte avant de tirer du revers pour déjouer un Condon désemparé 6-2 Coyotes

4:59 Brendan Gallagher puni pour cinglage et Max Domi pour double-échec

10:14 Andrighetto se crée une chance en parvenant seule devant Domingue mais son revers est arrêté par le gradien des Coyotes

Tom Fleischmann tire du poignet pour frapper le poteau

Fin du match Canadien 2 - Coyotes 6

Tirs au but : Canadien 6-8-5 : 19 / Coyotes 8-12-8 : 28

Formations

CANADIENAttaquants: Alex Galchenyuk - Tomas Plekanec - Brendan Gallagher / Max Pacioretty - David Desharnais - Sven Andrighetto / Tomas Fleischmann - Lars Eller Eller - Paul Byron / Dale Weise - Torrey Mitchell - Jacob De La Rose -Défenseurs: Andrei Markov - P.K. Subban / Nathan Beaulieu - Tom Gilbert / Alexei Emelin - Greg Pateryn Gardiens: Mike Condon - Ben Scrivens

Hors formation: Mark Barberio, Devante Smith-Pelly / Blessés: Carey Price, Lucas Lessio, Jeff Petry, Daniel Carr.

COYOTES: Attaquants: Jordan Martinook - Antoine Vermette - Mikkel Boedker / Max Domi - Martin Hanzal - Anthony Duclair / Tobias Rieder - Brad Richardson - Shane Doan / Kyle Chipchra - Tyler Gaudet. Défenseurs: Oliver Ekman-Larsson - Connor Murphy / Klas Dahlbeck - Zbynek Michalek / Kevin Connauton - Michael Stone / Jared Tenordi. Gardiens: Louis Domingue - Anders Lindback

Hors formation: Niklas Grossman, Viktor Tikhonov

Avant-match

Le défenseur Nathan Beaulieu, qui a raté le match de vendredi à Buffalo en raison d'une blessure au bas du corps, a confirmé lundi après-midi qu'il participera au match en soirée.

Beaulieu était de retour à l'entraînement avec ses coéquipiers, dimanche, au Gila River Arena de Glendale. Il avait été atteint à un pied par un tir de Steven Stamkos, du Lightning de Tampa Bay, mardi au Centre Bell.

Beaulieu s'est entraîné à la gauche de Tom Gilbert, mais sa place dans l'alignement ne sera confirmée que ce soir avant le match.

Par ailleurs, Greg Pateryn s'est échauffé en compagnie d'Alexei Emelin, et Mark Barberio semblait être le défenseur en trop dimanche.

À l'attaque, Devante Smith-Pelly et Lucas Lessio, qui s'est blessé au bas du corps en encaissant une mise en échec du défenseur des Flyers Radko Gudas le 2 février, pourraient être laissés de côté contre les Coyotes.

Après sa visite en Arizona, le Canadien doit rendre visite à l'Avalanche du Colorado, mercredi, et accueillir les Flyers au Centre Bell, vendredi.

Présents de corps, absents de coeur

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

« Ce n'était pas un bon match »


Images of Francois Gagnon
Le Canadien est tombé souvent depuis qu’il a amorcé sa glissade au classement en décembre dernier. Il est tombé quelques fois bien bas. Contre les Coyotes lundi, il est tombé plus bas encore alors qu’il a atteint un nouveau seuil de médiocrité.
Non seulement s’est-il fait planter 6-2, mais on n’a jamais senti l’équipe dans le coup. On n’a jamais senti les joueurs impliqués. On n’a jamais senti les joueurs intéressés à faire ce qui doit être fait pour gagner... même contre un club ordinaire comme les Coyotes.
Déjà timide en attaque, le Canadien a été amorphe en plus lundi soir se contentant de 19 tirs sur la cage défendue par le gardien québécois Louis Domingue. De ces 19 tirs cadrés pas plus de 10 entrent dans la catégorie des tirs de qualité. De fait, les meilleurs tirs du Canadien ont frappé les poteaux au lieu d’atteindre le fond du filet.
Et comme le Canadien a été lamentable en défensive, les Coyotes se sont payé une partie de plaisir aux dépens d’un Mike Condon dépassé par les événements. Aux dépens d’une équipe dépassée par les événements. Aux dépens d’un entraîneur-chef qui semblait lui aussi dépassé par les événements alors que son équipe a complètement abandonné en milieu de rencontre.
Message clair envoyé à Bergevin
Avec une performance aussi lamentable de la part du Canadien, il est permis, voire nécessaire, de se demander si les joueurs ont simplement décidé d’abandonner, ou s’ils ont plus spécifiquement abandonné leur entraîneur-chef malgré la promesse faite par Marc Bergevin de ne pas le congédier en cours de saison.
Parlant de Marc Bergevin, s’il attendait un message clair de la part de son équipe afin de savoir s’il devait s’attendre à une poussée vers les séries ou un plongeon plus accentué vers le bas du classement, le directeur général du Canadien l’a eu son message lundi soir.
Car en jouant comme ils l’ont fait face aux Coyotes, ou en refusant de jouer comme ils ont refusé de le faire, les joueurs du Canadien ont pratiquement demandé à leur patron de mettre une croix sur ce qui reste d’une saison gaspillée, d’échanger ceux qu’il sera en mesure d’échanger d’ici la date limite des transactions et de miser sur des jours meilleurs l’an prochain. Pourvu que Carey Price soit en mesure de reprendre sa place devant son filet. Car sans Carey Price, le Canadien forme une équipe condamnée à rêver aux séries éliminatoires.
« C’est très embarrassant », a admis David Desharnais après la rencontre.
« On s’écrase encore rapidement quand ils (les adversaires) marquent un but », ajouté le centre québécois qui, comme l’ensemble de ses coéquipiers, a été bien discret hier soir.
Mike Condon n’a pas été bon lundi. En déséquilibre devant son but, brouillon dans ses déplacements et généreux sur les retours accordés, le gardien a toutefois été abandonné par une défensive approximative au mieux.
« On a offert notre gardien en pâture », a souligné Brendan Gallagher qui, à défaut d’avoir pu changer le cours de la rencontre sur la patinoire, semblait vraiment débiné après l’affreuse défaite.
Pourquoi Michel Therrien a-t-il gardé Mike Condon devant le filet au lieu de le rappeler au banc comme il l’a fait avec Ben Scrivens lors de sa sortie difficile à Buffalo vendredi soir?
Parce qu’à un moment donné, il faut que les gardiens trouvent les moyens d’effectuer des arrêts. Il faut que les joueurs devant eux prennent les moyens pour les aider au lieu de simplement attendre un changement de gardien avant de se mettre à jouer. Du moins un peu.
Manque d’émotion et d’implication
Présents de corps, mais absents de cœur et d’esprit sur la patinoire, les joueurs du Canadien étaient tous devant leur casier lorsque les journalistes ont accédé au vestiaire.
Invisivible sur glace du Gila River Arena – son différentiel de moins-3 est la seule preuve qu’il était vraiment de la formation lundi – Max Pacioretty n’a pas été plus éloquent devant les journalistes qu’il venait de l’être face aux Coyotes.
« Il nous reste 25 matchs et on doit trouver un moyen », que s’est contenté de déclarer le capitaine sur un ton monocorde.
Le capitaine manquait tellement d’émotion lundi autant dans ses propos que dans son jeu qu’il est permis de se demander s’il parlait de trouver un moyen de jouer plus mal pour être certain de perdre et d’améliorer les chances de mettre la main sur le premier choix au repêchage quand il a parlé de prendre les moyens.
Deux jeux résument très bien l’affreuse défaite encaissée lundi. « Notre pire revers de la saison », a commenté avec raison Tomas Plekanec.
Après que Louis Domingue eut fait cadeau d’un but facile à Brendan Gallagher sur un tir inoffensif pour permettre au Canadien de donner l’impression qu’il était dans le coup avec un score de 3-2, Paul Byron s’est offert une échappée au terme de laquelle il a frappé le poteau.
Sur la contre-attaque qui a suivi ce poteau de Byron, Oliver Ekman-Larsson a marqué de la pointe en décochant un tir des poignets qui a déjoué Mike Condon dans la lucarne. « Ce but a cassé notre rythme », a soutenu Michel Therrien dans son point de presse.
Remarquez que le Canadien n’en avait déjà pas beaucoup. Même que dans les faits il jouait assez faux merci.
L’autre jeu est pire encore.
En fin de deuxième, alors que le Canadien en arrachait déjà pas mal, P.K. Subban a joué mollement dans son territoire permettant ainsi à Kyle Chipchura – oui, oui, le Kyle Chipchura qui n’était pas assez bon pour jouer avec le Canadien qui l’a échangé à Anaheim en 2009 pour un 4e choix (le défenseur Magnus Nygren) qui n’a pas encore disputé un match avec le Tricolore – de lui voler la rondelle et de profiter de la chute de Subban pour contourner le but et tenter de surprendre Mike Condon.
Chipchura n’a pas marqué sur ce jeu. Mais le simple fait d’avoir fait aussi mal paraître P.K. Subban sur un jeu qui n’était qu’un jeu de routine pour la vedette du Canadien a donné une meilleure indication encore du niveau d’indifférence, voire d’abandon, des joueurs du Tricolore lundi soir.
« On manque d’émotions », a ensuite admis P.K. dans le vestiaire. « Personne ne peut nous montrer comment hausser notre niveau d’émotions, mais il n’était pas suffisant ce soir. Nous n’obtenons pas l’implication nécessaire de la part de tous les membres de l’équipe en ce moment », a indiqué le défenseur qui, j’ose espérer, s’incluait dans le groupe.
« C’est très difficile à accepter », a commenté Michel Therrien lorsqu’on lui a fait part des commentaires de Subban.
Outre le manque d’émotions dénoncé par le défenseur étoile, il était clair que le Canadien manquait d’énergie en Arizona samedi. Il n’avait pourtant pas joué depuis vendredi à Buffalo. Il avait aussi pourtant profité d’un beau samedi de congé sous le soleil radieux de l’Arizona.
Avec encore 25 matchs à disputer, ce manque d’émotion combiné au manque évident d’énergie est plus qu’inquiétant.
Car s’il a atteint un nouveau seuil de médiocrité en jouant comme il l’a fait lundi, il est facile de prévoir qu’il en établira de pires encore au cours des prochaines semaines.
De quoi réjouir ceux et celles qui sont déjà tournés vers le prochain repêchage et qui sont prêts à aller « all in » pour avoir la chance de repêcher Auston Matthews.
Mais rien pour aider à sauver l’image du Canadien. Une image qui commence à être sérieusement entachée après 23 défaites lors des 31 dernières parties (8-22-1). Après trois petites victoires seulement lors des 17 derniers matchs (3-13-1) sur la route.
Embarrassant vous dites?
Mettez-en!

RDS : Début des 8es de finale en Ligue des champions

http://www.rds.ca/soccer/europe/

Benfica
Benfica (Source d'image:PC)

RDS va présenter le match de 8e de finale de la Ligue des champions Benfica-Zenit dès 14 h 30 mardi.
C'est le premier rendez-vous important de l'année 2016 : les 8es de finale aller de la Ligue des champions débutent mardi. Le Paris SG, plombé par les insultes du défenseur Serge Aurier à l’encontre de l’entraîneur Laurent Blanc, accueille Chelsea, alors que le Benfica Lisbonne reçoit le Zénit Saint-Pétersbourg.
Les matchs aller s’étaleront jusqu'au 24 février.
PSG et l’« Auriergate »
Jusqu'ici le Paris SG-Chelsea de mardi au Parc des Princes était un « clasico » attendu de la scène continentale, alors que les deux clubs s'étaient rencontrés en 8e de finale la saison passée et en quart de finale il y a deux ans, avec des matchs de haute intensité chaque fois. Mais ça, c'était avant que Serge Aurier, latéral droit du PSG, ne jette une grenade médiatique dans son vestiaire en insultant sur les réseaux sociaux son entraîneur et en égratignant ses partenaires vedettes comme Ibrahimovic et Di Maria. Le vainqueur de la dernière CAN avec la Côte d'Ivoire a été mis à pied jusqu'à nouvel ordre. Il ne jouera pas le match contre Chelsea, alors qu'il était titulaire indiscutable. Et le PSG doit maintenant gérer un avant-match complètement parasité par cette affaire qui a franchi les frontières françaises.
L'autre affiche de mardi est Benfica Lisbonne-Zenit Saint-Pétersbourg, moins piquante, à tout point de vue.
Guerre des étoiles
Le mardi 23 février, c'est chocs en stock pour la C1 avec Arsenal-Barcelone et Juventus Turin-Bayern Munich.
Les Gunners d'Arsène Wenger viennent de relancer la Premier League après leur victoire contre le meneur Leicester. Arsenal, 3e, n'est plus qu'à deux points de la première place. Les Londoniens sont en forme : ça tombe bien, le Barça aussi. Messi s'est même permis en fin de semaine de tirer un penalty à la Cruyff, c'est-à-dire indirectement, lors de la balade face au Celta Vigo (6-1).
Ce jour-là, il y aura aussi un Juventus-Bayern qui fait saliver. Soit le finaliste de la dernière édition, et son étoile montante Pogba, et le club allemand aux cinq coupes aux grandes oreilles, porté par son grand buteur Lewandowski.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...