mardi 8 septembre 2015

Un peu de pression pour Charles Hudon

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 08 septembre 2015 à 07h09 | Mis à jour à 07h09

L'attaquant Charles Hudon n'en démord pas : il... (Photo David Boily, archives La Presse)
PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

L'attaquant Charles Hudon n'en démord pas : il entend être de la formation du Canadien lorsque la saison s'ouvrira.

Richard Labbé
RICHARD LABBÉ
La Presse
En mai, Charles Hudon confiait à La Presse qu'il visait une place avec le Canadien au mois d'octobre. Trois mois plus tard, il n'a pas changé d'idée.
Les dernières semaines, Hudon les a passées à s'entraîner, surtout en gymnase, afin d'améliorer sa force physique et sa capacité musculaire. Il espère se présenter au camp du Canadien, le 18 septembre à Brossard, un peu plus lourd et un peu plus imposant. Mais en attendant, il y a la date du 11 septembre, quand s'ouvrira le camp des recrues du Canadien, à London en Ontario.
Le jeune attaquant sait très bien que la compétition y sera féroce, lui qui sera là avec 25 autres espoirs de l'organisation du Canadien, autant de joueurs qui tenteront d'impressionner les dirigeants montréalais pendant les six jours du camp. Ils devront le faire dans un cadre différent cette fois-ci, puisque les espoirs des Penguins de Pittsburgh, des Maple Leafs de Toronto et des Sénateurs d'Ottawa seront aussi à London pour tenter de se faire remarquer.
Bref, un camp des recrues un peu différent, un défi un peu plus gros, et pour Charles Hudon, tout cela est bien parfait.
« Ça va être amusant avec ce nouveau format, a expliqué Hudon en entrevue téléphonique avec La Presse. Je crois que le Canadien n'a pas pris part à un tournoi de recrues comme ça depuis 2007. Ça va faire changement des matchs intra-équipes et c'est un autre défi. J'ai hâte de me présenter là-bas. »
Surveillé de près
Au bout du fil, Charles Hudon n'a aucun problème à parler de pression. De cette pression qui n'est plus la même pour lui, pour plusieurs raisons. C'est que Charles Hudon, à la suite de sa première saison dans la Ligue américaine à Hamilton l'an dernier (57 points en 75 matchs chez les Bulldogs), fait dorénavant partie des rares espoirs offensifs de l'organisation.
Le directeur général Marc Bergevin, rappelons-le, l'avait d'ailleurs nommé au moment de tracer son bilan de fin de saison, en mai. Comme pour nous rappeler, et lui rappeler, que les patrons du CH le surveillent de près.
« C'est sûr et certain qu'il y aura plus de pression sur moi. De la pression, il y en a chaque année, et ça ne me dérange pas. La pression, moi, j'adore ça. »
« J'ai aimé entendre ce qu'il [Marc Bergevin] a dit, mais je ne peux pas me laisser guider par ce que j'entends à mon propos, ou par ce que les gens disent sur les médias sociaux. Je dois avant tout me concentrer sur mon propre jeu. »
Hudon, qui estime avoir pris un peu de muscle cet été (« environ cinq livres de plus »), n'en démord pas : il veut être de la formation montréalaise lorsque la saison du club va s'ouvrir, le 7 octobre à Toronto, contre les Maple Leafs.
« C'est sûr que pour moi, c'est une autre source de motivation, parce que je veux être choisi... J'ai la chance de devenir un membre de l'équipe, de montrer ce que je suis capable de faire. Je veux montrer que j'ai ma place dans cette ligue, dans cette équipe. Faire partie du Canadien, cette saison, je pense que c'est encore plus atteignable. »

Cinq joueurs à suivre

CHARLES HUDON
C'est peut-être encore un peu tôt pour Hudon qui, malgré tout son potentiel et son optimisme, aura bien du mal à se trouver un poste au Centre Bell pour octobre. Mais qui sait ? Encore un peu de muscle et encore un peu de temps dans la Ligue américaine, et on pourrait très bien le voir débarquer à Montréal en cours de saison.
NIKITA SCHERBAK
De tous les espoirs de l'organisation, c'est à lui que l'on accorde les meilleures chances de réussite en vue d'une place avec le « grand » club en octobre. Mais le jeune de 19 ans peut-il vraiment faire le saut des rangs juniors aux rangs professionnels tout de suite? On aura un début de réponse cette semaine au camp des recrues. Il faut bien comprendre que Scherbak devra se révéler très impressionnant et aussi très convaincant s'il veut réussir l'exploit. L'embauche du vétéran Alexander Semin cet été laisse croire que le Canadien affiche maintenant complet à l'aile droite.
MICHAEL McCARRON
Le premier choix du club au repêchage de 2013 provoque déjà les débats bien malgré lui. Sera-t-il ce « gros attaquant » de premier plan que le Canadien recherche depuis trop longtemps, ou bien sera-t-il un autre Turner Stevenson, l'exemple parfait du « gros attaquant » incapable de survivre à sa propre réputation ?
On ne connaît pas cette réponse. Pas encore, du moins. En attendant, McCarron doit profiter du camp des recrues pour faire ce que les joueurs de son type sont censés faire: dominer.
NOAH JUULSEN
Pour Juulsen, les prochaines semaines doivent avant tout servir à gagner un peu en expérience. C'est bien connu, c'est toujours plus long avec les défenseurs, et personne ne s'attend à ce que le premier choix du club au dernier repêchage soit en mesure de brouiller les cartes. Il n'est pas là pour ça. Mais les dirigeants du club auront une meilleure idée de sa progression au sortir du camp, dans quelques jours.
ZACHARY FUCALE
Ça fait drôle d'avancer que Fucale jouera gros en septembre. À 20 ans, le jeune gardien n'est certes pas à la croisée des chemins. Mais il ne cogne pas non plus à la porte du Centre Bell, surtout pas après une dernière année difficile dans les rangs juniors. Fucale doit avant tout s'assurer de pouvoir mériter un poste avec le nouveau club-école de St. John's, dans la Ligue américaine. Pour y arriver, ça lui prendra de solides performances au cours des prochains jours. Sinon, il devra, de nouveau, composer avec les rumeurs d'échange.

Max Pacioretty se remet bien de sa blessure à un genou

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/



Max Pacioretty se remet bien de sa blessure à un genou, mais il ne devrait pas être en mesure de commencer le camp d'entraînement du Canadien de Montréal en même temps que ses coéquipiers.
C'est que son entraîneur-chef, Michel Therrien, a déclaré lundi. Ce dernier a indiqué que l'attaquant était à Montréal depuis environ trois semaines et qu'il serait en avance sur son échéancier.
Pacioretty s'est blessé le 9 juillet lors d'un entraînement hors glace en Floride. À ce moment, sa convalescence était évaluée à 12 semaines.
On devrait en savoir un peu plus sur l'état de santé de Pacioretty jeudi alors que se tiendra le traditionnel tournoi de golf du Tricolore.
Le camp d'entraînement commencera le 17 septembre prochain avec les examens physiques et médicaux. Le CH disputera son premier match préparatoire le 22 septembre contre les Maple Leafs.
Le Canadien retrouvera ces mêmes Leafs le 7 octobre pour le début du calendrier régulier.

30 équipes de la LNH en 30 jours : les Ducks d'Anaheim

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Corey Perry et Ryan Getzlaf
Corey Perry et Ryan Getzlaf (Source d'image: PC )

À quelques jours du début des camps d'entraînements un peu partout dans la LNH, voici un survol des différentes équipes. Aujourd'hui, les Ducks d’Anaheim.
Saison régulière 2014-2015 : fiche de 51-24-7, total de 109 points, 1ers de la section Pacifique, 1ers de l'Association de l'Ouest et 3es du classement général.
Attaque : 236 buts, 10e rang; défense : 226 buts, 19e rang.
Séries éliminatoires 2014-2015 : ont perdu en finale de l’Association Ouest en sept matchs contre les Blackhawks de Chicago.
Nouveaux joueurs : Kevin Bieksa (D), Matt Hackett (G), Carl Hagelin (AG), Shawn Horcoff (C-AG), Anton Khudobin (G), Brian McGrattan (AD), Chris Mueller (C), Shane O’Brien (D), Joe Piskula (D), Mike Santorelli (C-AD), Chris Stewart (AD-AG), Harry Zolnierczyk (AG).
Joueurs qui sont partis : François Beauchemin (D), Matt Beleskey (AG), Emerson Etem (AD-AG), Ryan Faragher (G), Jason LaBarbera (G), Antoine Laganière (C), Louis Leblanc (C-AD), Kyle Palmieri (AD-AG), Sheldon Souray (D), James Wisniewski (D).
Entraîneur-chef : Bruce Boudreau.
Après avoir connu une autre excellente saison, récoltant 109 points, les Ducks d’Anaheim ont participé aux séries et ont été éliminés en finale de l’Association de l’Ouest, en sept matchs, face aux Blackhawks de Chicago. Ils avaient au préalable battu les Jets de Winnipeg en quatre au premier tour, puis les Flames de Calgary en cinq.
Depuis quelques saisons, les Ducks ont été superbes durant le calendrier régulier, mais décevants durant les séries éliminatoires. Il faut cependant ajouter que lors des deux dernières saisons, ils ont subi l’élimination contre les équipes qui ont gagné la coupe Stanley, soit les Kings en 2013-2014 et les Blackhawks l’an dernier.
Ils ont effectué plusieurs changements depuis, obtenant notamment le défenseur Kevin Bieksa qui va rejoindre un ancien coéquipier, Ryan Kesler, ainsi qu’un duo électrique en Ryan Getzlaf (70 points) et Corey Perry (55).
La production offensive manquait un peu de profondeur l’an dernier et l’avantage numérique était déficient (28e rang). Il faudra voir si la chimie qui a semblé s’installer en séries entre Jakob Silfverberg et Kesler va resurgir cette saison. Quant à l’ailier gauche Carl Hagelin, anciennement des Rangers, il a signé un contrat de quatre ans en août et devrait se retrouver dans le top-6 en attaque tout en se montrant encore une fois très fiable à court d’un homme. 
Ils ont aussi laissé aller beaucoup de joueurs, comme les arrières François Beauchemin et Sheldon Souray, ce dernier ayant annoncé sa retraite. La défense s’en trouve rajeunie, et bien qu’elle ne compte pas de joueur élite, elle est tout de même talentueuse avec les Sami Vatanen, Cam Fowler et Hampus Lindholm. L’équipe a terminé au 19e rang en défense l’an dernier.
Derrière le banc, Brad Lauer va céder sa place d’adjoint à Paul McLean, ancien entraîneur des Sénateurs.
Avec tous ces changements, la saison 2015-2016 sera un très beau défi pour les Ducks qui, après avoir gagné la coupe Stanley en 2007, ont connu beaucoup de déboires dans les éliminatoires.

30 équipes LNH en 30 jours : les Coyotes de l'Arizona

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Oliver Ekman-Larsson
Oliver Ekman-Larsson (Source d'image: Getty )

À quelques jours du début des camps d'entraînements un peu partout dans la LNH, voici un survol des différentes équipes. Aujourd'hui, les Coyotes de l'Arizona.
Saison régulière 2014-2015 : fiche de 24-50-8, total de 56 points, 7es de la section Pacifique, 14es de l'Association de l'Ouest et 29es du classement général.
Attaque : 170 buts, 29e rang; défense : 272 buts, 28e rang.
Séries éliminatoires 2014-2015 : les Coyotes de l’Arizona n’ont pas participé aux éliminatoires.
Nouveaux joueurs : Steve Downie (AD-AG), Boyd Gordon (C), Alex Grant (D), Nicklas Grossmann (D), Dustin Jeffrey (C-AG), Anders Lindback (G), Dakota Mermis (D), Zbynek Michalek (D), Matthias Plachta (C-A), Chris Pronger (D), Brad Richardson (C-A), John Scott (AG), Derek Smith (D), Antoine Vermette (C).
Joueurs qui sont partis : Mark Arcobello (C-A), Alexandre Bolduc (C-AG), Sam Gagner (C-AD), Justin Hodgman (C-AD), Lauri Korpikoski (AD-AG), Tye McGinn (AD-AG), Mike McKenna (G), Patrick McNeill (D), John Moore (D), Viktor Tikhonov (C-A), Mark Visentin (G).
Entraîneur-chef : Dave Tippett.
Après avoir connu une saison difficile dans les deux sens de la patinoire, ne récoltant que 56 points, les Coyotes de l’Arizona ont raté les séries éliminatoires. Ils ont eu énormément de difficulté à trouver le fond de filet, au point où Sam Gagner a été le seul attaquant à obtenir au moins 40 points la saison passée. Il a depuis déménagé à Philadelphie au cours de l’été.
Ils ont effectué beaucoup de changements à leur formation, notamment en attaque en obtenant entre autres Antoine Vermette, qui a remporté la coupe Stanley avec les Blackhawks auxquels il avait été échangé avant la fin de la saison. Ce dernier a signé un contrat en tant que joueur autonome.
L’équipe s’attend à voir une défense améliorée sur la patinoire avec Grossman et le retour de Michalek, qui avait aussi été échangé aux Blues à la date limite des échanges. Oliver Ekman-Larsson  (23 buts, 20 passes) sera encore une fois un pilier à la ligne bleue. Mike Smith souhaitera par ailleurs rebondir après avoir connu en 2014-2015 sa pire saison jusqu’à aujourd’hui en Arizona, affichant une moyenne de buts alloués de 3,16 et une efficacité de ,904.
En 2014-2015, ils ont connu une deuxième moitié de saison tout simplement misérable, ne pouvant faire mieux qu’une fiche de 8-29-4 pour seulement 20 points lors de leurs 41 derniers matchs, ce qui les a repoussés au 29e rang du classement, seulement deux points devant les Sabres de Buffalo.
Les Coyotes ont une importante côte à remonter, car ils ont terminé au 29e rang en attaque et au 28e rang en défense l’an dernier, et il sera intéressant de voir leur rendement avec les nouveaux joueurs et aussi les jeunes joueurs repêchés lors des dernières saisons. Max Domi, Anthony Duclair, Henrik Samuelsson et Dylan Strome, troisième choix au total en 2015, sont parmi les jeunes à surveiller. Ils amènent un vent d’optimisme pour l’avenir dans le désert.
Ils devront surtout faire mieux à domicile, eux qui ont terminé avec un dossier de 11-25-5 (27 points) en 41 matchs locaux, le pire rendement de toute la LNH en 2014-2015. Ils ont aussi connu une séquence de huit revers consécutifs à la maison.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...