mercredi 16 novembre 2016

P.K. et ses Preds s'améliorent...

http://www.rds.ca/hockey/lnh/p-k

« La valeur de marketing de Subban est exponentielle »

Images of Francois Gagnon

Le documentaire « P.K. Subban : Patiner droit devant - Entre deux saisons » sera présenté mercredi à 20 h 30 sur RDS.

TORONTO - À sa première visite à Toronto depuis qu’il est passé du Canadien aux Predators de Nashville, P.K. Subban était le pôle d’attention ce matin au Air Canada Centre.
« Toronto et Montréal sont les berceaux du hockey. Que ce soit pour la Soirée du hockey un samedi ou dans le cadre d’un match en semaine, l’attention des amateurs et des médias est la même. C’est toujours spécial pour moi de jouer à la maison devant mes parents et amis. Ce sera tout aussi spécial pour moi encore ce soir, même si je porte un nouvel uniforme », a souligné Subban.
Après un début de saison difficile, voire inquiétant, avec deux victoires seulement en huit matchs (2-5-1), Subban et les Predators jouent du meilleur hockey. Contre les Maple Leafs, ce soir, ils seront en quête d’une quatrième victoire de suite, d’un septième match consécutif avec au moins un point après quatre victoires et deux revers en tirs de barrage.

« Nous sommes de retour du bon côté de la moyenne de ,500, mais notre club ne joue pas encore à plein régime », a lancé le directeur général David Poile croisé sur le parvis du Temple de la renommée lundi soir.
À l’image de son équipe, P.K. Subban a connu des hauts et des bas depuis le début de la saison. Dans la foulée du but qu’il a inscrit à sa toute première rencontre – un gain de 3-2 aux dépens des Blackhawks de Chicago – Subban affichait cinq points (deux buts) après cinq rencontres. Il s’est contenté d’un but et de trois points à ses neuf dernières parties. Il présente également un différentiel de moins-4.
Ces statistiques personnelles de Subban sont éclipsées par les sept buts – six en avantage numérique – et 13 points de Weber qui domine également la LNH avec un différentiel de plus 16. Sans oublier que le Canadien trône au sommet du classement général avec 27 points (13-2-1) alors que les Predators sont, pour l’instant, exclus des séries.
« P.K. est très bon pour nous depuis le début de la saison. Autant sur la glace que dans le vestiaire », a lancé l’entraîneur-chef Peter Laviolette après l’entraînement matinal de son équipe.
Comparaisons injustes
Pendant que Subban était entouré de journalistes et de caméras, Mike Ribeiro qui suivait le tout avec un regard amusé a pris la défense de son nouveau coéquipier.
« C’est injuste de comparer P.K. et Shea. Ce sont des joueurs et des gars tellement différents. Les amateurs de Montréal découvrent un joueur qu’on connaissait très bien ici. Qu’on appréciait. Shea a le meilleur tir frappé de la LNH. Quand il s’approche en haut des cercles de mise en jeu, les gardiens n’ont pas de chance contre lui. Si la rondelle ne les touche pas, ils ne peuvent réagir assez vite pour effectuer l’arrêt. Je ne suis pas le moindrement surpris de le voir marquer comme il le fait avec le Canadien », a commenté Ribeiro.
Quant à l’absence de Weber, il est clair qu’elle se fait sentir. « Shea est une bête de travail. Un roc. Shea est une force tranquille. Il calme tout le monde avec son attitude. Sa confiance. Sur la glace comme dans l’équipe gravitait autour de lui depuis des années. P.K. est très bon. Il joue très bien. Il y a une adaptation normale à traverser et il s’en tire très bien », a ajouté Ribeiro.
Après avoir amorcé la saison à la droite de Roman Josi, Subban évolue maintenant en compagnie de Mattias Ekholm alors que Ryan Ellis a remplacé Subban à la droite de Josi.
« Ce sont de meilleures combinaisons. Josi et Subban étaient trop semblables. Ce sont des joueurs qui aiment transporter la rondelle. Des gars qui improvisent. Roman était habitué d’avoir Shea derrière lui pour le couvrir, mais avec P.K. il arrivait que l’un ou l’autre et parfois l’un et l’autre soient dans le trouble », a lancé en riant le petit joueur de centre de Montréal.
Malgré les succès de Shea Weber avec le Canadien, David Poile assure toujours être très heureux de la transaction qu’il a conclue avec le Canadien. Une transaction qui lui a permis d’économiser 8 millions $ puisque c’est le Canadien et non les Predators qui a versé la prime que Weber a reçue le 1er juillet dernier.
« Je savais que je donnais un excellent défenseur au Canadien quand j’ai conclu cette transaction. Shea fait partie de l’élite de la LNH depuis des années. S’il avait évolué dans un grand marché au lieu de le faire à Nashville, il aurait certainement déjà remporté le trophée Norris. Peut-être même qu’il en aurait remporté plus d’un. Ses chances d’y arriver seront meilleures cette année alors qu’il profitera de beaucoup plus d’attention. C’est fantastique ce qui arrive à Shea. Je suis très heureux pour lui. Mais je suis aussi très heureux de ce que P.K. nous apporte. Comme le reste de l’équipe, il est en mode apprentissage. Il joue de mieux en mieux. Il prend de plus en plus de place. Une place qui grandira au fil de la saison. »
Transition lente et normale
Rencontré à Nashville lors du premier match de la saison, le directeur général des Predators assurait que son organisation était heureuse de se retrouver parmi les clubs de tête de la LNH. Parmi les favoris pour se rendre à la coupe Stanley. Malgré ces attentes élevées, Poile assure qu’il n’est pas vraiment surpris de voir que son club en a arraché en début de campagne.
« Nous avons procédé à plusieurs changements au cours de la saison morte. On a perdu des vétérans qui jouaient des rôles importants sur la glace et dans le vestiaire. Shea Weber est certainement un de ces vétérans, mais les départs des Paul Gaustad et Barrett Jackman ont laissé des vides que nous nouveaux leaders doivent apprendre à combler. Mike Fisher est un excellent capitaine. C’est un leader hors pair. Roman Josi, Ryan Johanssen et Filip Forsberg doivent aussi composer avec leurs nouveaux rôles. Ils doivent prendre plus de place. Les changements effectués nous obligent à créer une nouvelle chimie au sein de notre formation. Nous sommes encore dans une phase de transition, mais je suis très confiant qu’une fois cette transition complétée, nous serons en mesure de jouer à la hauteur des attentes que nous nous sommes fixées. »
Les Predators amorcent ce soir un voyage de trois parties qu’ils poursuivront jeudi à Ottawa et termineront samedi à St. Louis.
Contre les Leafs ce soir, les Preds devront se passer des services de leur as gardien Pekka Rinne qui est ennuyé par une blessure au bas du corps. « Son état sera évalué sur une base quotidienne », a simplement indiqué Peter Laviolette.
Rinne a disputé les neuf derniers matchs des Preds et 12 des 14 rencontres cette saison affichant une moyenne de 2,13 buts accordés par match et une efficacité de 93 %.
Rappelé du club-école de Milwaukee lundi, Marek Mazanec affrontera les Maple Leafs. Mazanec a encaissé un revers lors de son seul départ de la saison. Il en a accordé deux en un peu plus d’une période lors de sa deuxième sortie. Il affiche une moyenne de 5,06 buts accordés par match et une efficacité de 80,6 %. Contre les Maple Leafs incisifs en attaque et solide à domicile (5-2-0), Mazanec devra connaître une solide performance en plus de profiter de l’appui de ses coéquipiers si le jeune gardien et les Predators tiennent à prolonger leur séquence heureuse.

Maple Leafs : Un tour du chapeau pour JVR

http://www.rds.ca/hockey/lnh/

Predators 2 - Maple Leafs 6


TORONTO - James van Riemsdyk a récolté un tour du chapeau et fourni une passe pour aider les Maple Leafs de Toronto à l'emporter 6-2 face aux Predators de Nashville, mardi.
L'Américain de 27 ans domine Toronto avec sept buts et 15 points cette saison.

Mitch Marner a obtenu un filet et deux mentions d'aide, avec Leo Komarov et William Nylander faisant aussi entendre la sirène.
Tyler Bozak a amassé trois passes pour les Leafs, qui ont prévalu six fois en huit matches à la maison.
Frederik Andersen a bloqué 31 tirs, étant déjoué par James Neal et Viktor Arvidsson.
Marek Mazanec a fait 26 arrêts pour les Predators, qui avaient gagné leurs trois derniers matchs.
Déjà un 12e but pour Patrik Laine
Sommaire
Patrik Laine a signé un 12e filet et Connor Hellebuyck a bloqué 27 tirs dans un gain de 4-0 des Jets de Winnipeg face aux Blackhawks de Chicago.
Le meilleur buteur de la ligue a profité d'une rondelle libre après une belle charge de Dustin Byfuglien.
Winnipeg offre un rendement de 4-0-1 depuis cinq matches.
La troupe de Paul Maurice entamera un séjour de cinq matches à l'étranger jeudi, à Philadelphie.

Blackhawks 0 - Jets 4
Josh Morrissey a réussi un premier but dans la LNH au premier vingt.
En début de deuxième vingt, les Hawks ont laissé filer un cinq contre trois qui a duré 1:07.
Les Jets ont ensuite mis le match hors de portée avec trois buts dans la dernière période.
Gaudreau inscrit l'unique but pour les Flames
Sommaire
Le filet de Johnny Gaudreau survenu tôt en première période a fait la différence tandis que Chad Johnson effectuait 27 arrêts pour enregistrer le premier jeu blanc des Flames cette saison, dans un gain de 1-0 contre le Wild du Minnesota.
Les Flames ont ainsi mis un terme à leur série de quatre défaites. Dominés 17-4 au chapitre des buts marqués pendant cette séquence, dont deux provenant de la lame du bâton de Gaudreau, Johnson et les Flames ont finalement pu abaisser leur moyenne de buts alloués _ la pire de la ligue. Leur différentiel buts pour/buts contre, maintenant à moins-19, est également le pire dans le circuit Bettman.
Le gardien des Flames Brian Elliott, jadis avec les Blues de St. Louis, présente une fiche de 8-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,18 en 12 départs en carrière contre le Wild, mais c'est Johnson qui a obtenu le départ gracieuseté de l'entraîneur-chef Glen Gulutzan.
Devan Dubnyk a repoussé 26 tirs devant la cage du Wild, et il n'a concédé que neuf buts à ses huit derniers départs _ stoppant au passage 245 des 254 rondelles dirigées vers lui.

Flames 1 - Wild 0
Même si le Wild vient au cinquième rang de la LNH en infériorité numérique avec un taux d'efficacité de 88,1 pour cent, Gaudreau a percé leur muraille et marqué à 6:05 d'un habile tir du revers.
Cinq de suite pour les Devils
Sommaire
Adam Henrique a marqué 44 secondes après le début de la prolongation et les Devils du New Jersey ont récolté un cinquième gain de suite, battant les Stars 2-1 à Dallas.
Henrique a réglé le débat sur un deux contre un, complétant la belle passe de Kyle Palmieri.
Damon Severson a inscrit le premier but des visiteurs à 7:40 au premier vingt, mais Patrick Eaves a répliqué moins de trois minutes plus tard.

Devils 2 - Stars 1 (Prol.)
Cory Schneider a fait 23 arrêts dans une cause gagnante. Antti Niemi a été confronté à 33 tirs.
Depuis le début de leur belle séquence, les Devils ont gagné deux fois en prolongation et une fois en fusillade.
Ils vont disputer leur prochain match jeudi soir, à Anaheim.
Les Rangers continuent de gagner
Sommaire
Kevin Hayes et J.T. Miller ont réussi des doublés pour aider les Rangers de New York à l'emporter 7-2 contre les Canucks de Vancouver, mardi.
Mats Zuccarello (un but et deux passes), Brandon Pirri et Nick Holden ont aussi marqué pour les Rangers, qui ont remporté leurs trois derniers matches.

Rangers 7 - Canucks 2
Mika Zibanejad, Jesper Fast et Kevin Klein ont tous ajouté deux mentions d'aide.
Brandon Sutter et Markus Granlund ont réussi les buts de Vancouver, tandis que Lucas Sbisa a obtenu deux passes.
Jacob Markstrom a fait 18 arrêts, la moitié de moins que le gardien vainqueur, Henrik Lundqvist.
Autre victoire des Jackets à la maison
Sommaire
Cam Atkinson a marqué 37 secondes après le début de la prolongation et les Blue Jackets de Columbus ont eu raison des capitals de Washington, 2-1.
Son tir du cercle droit, peu après une mise au jeu, a battu Philipp Grubauer au-dessus de l'épaule droite.
Sergei Bobrovsky a stoppé 22 rondelles, ne cédant que devant Nickas Backstrom.
Zach Werenski a signé l'autre filet des Jackets, qui ont gagné leurs six dernières rencontres à domicile. Cela égale une marque d'équipe. 

Capitals 1 - Blue Jackets 2 (Prol.)
Les Blue Jackets vont tenter de gâter leurs partisans encore plus vendredi, quand les visiteurs seront les Rangers de New York.
Les Hurricanes surprennent les Sharks
Sommaire
Joakim Nordstrom a été le seul buteur dans un gain de 1-0 des Hurricanes de la Caroline face aux Sharks de San Jose, mardi.
Le Suédois a fait mouche en milieu de troisième période, inscrivant alors son premier but de la saison. Il a converti le rebond de son propre tir.
Cam Ward a bloqué 22 tirs, méritant son premier jeu blanc de la campagne.
Les Hurricanes alignaient un deuxième gain d'affilée après une série de trois revers. Ils vont recevoir le Canadien vendredi.

Sharks 0 - Hurricanes 1
Aaron Dell a fait 32 arrêts pour les Sharks, qui avaient gagné leurs trois derniers matchs.
Gibson se dresse, les Oilers perdent un quatrième match de suite
Sommaire
John Gibson a réussi 33 arrêts, Cam Fowler et Ryan Kesler ont marqué et les Ducks d'Anaheim ont battu les Oilers d'Edmonton 4-1.
Les Oilers encaissent une quatrième défaite de suite.
Nick Ritchie et Antoine Vermette ont aussi marqué pour Anaheim. Corey Perry a ajouté deux passes pour prendre la tête des marqueurs de l'équipe avec 15 points.

Oilers 1 - Ducks 4
Leon Draisaitl a marqué pour Edmonton et Cam Talbot a effectué 23 arrêts.
Edmonton a contrôlé le jeu pendant la majorité de la deuxième période, dominant Anaheim 18-9 au chapitre des tirs au but, mais a vu son déficit s'élargir à 3-0 alors que les Ducks ont profité d'occasions en avantage numérique pour marquer deux fois en deuxième.
Les Blues ont le dessus sur les Sabres
Sommaire
Jaden Schwartz et Kyle Brodziak ont marqué tôt en troisième période et les Blues de St. Louis ont défait les Sabres de Buffalo 4-1.
Robby Fabbri et Scottie Upshall ont aussi noirci la feuille de pointage tandis que Jake Allen effectuait 23 arrêts devant le filet des Blues, qui ont mis un terme à leur séquence de trois revers en battant les Sabres pour la neuvième fois consécutive.
Sam Reinhart a assuré la réplique pour les Sabres, qui ont subi une cinquième défaite d'affilée. Robin Lehner a stoppé 27 lancers dans la défaite.

Sabres 1 - Blues 4
Les Blues ont présenté une fiche de 4-0-2 à leurs six dernières rencontres à domicile, et ils ont alloué deux buts ou moins à l'adversaire dans huit de leur neur dernières parties au Scottrade Center cette saison.
Wiercioch et Bourque marquent coup sur coup
Sommaire
Patrick Wiercioch et Rene Bourque ont marqué à 22 secondes d'intervalle au deuxième tiers, propulsant l'Avalanche du Colorado vers un gain de 4-1 face aux Kings de Los Angeles.
Blake Comeau a aussi déjoué Peter Budaj, tandis que Gabriel Landeskog a marqué dans un filet désert.
Semyon Varlamov a bloqué 32 tirs pour le Colorado, qui terminait un séjour de quatre matches à la maison.
Dustin Brown a riposté pour les Kings, qui ont échappé leurs quatre derniers matches. Le club n'a inscrit que cinq buts pendant la séquence.

Erik Karlsson fait la différence en fusillade

http://www.rds.ca/hockey/lnh/senateurs/

Sénateurs 3 - Flyers 2 (Tirs de barrage)


PHILADELPHIE - Erik Karlsson a marqué le seul but de la séance de tirs de barrage et les Sénateurs d'Ottawa ont arraché une courte victoire de 3-2 aux Flyers de Philadelphie, mardi soir.
Mark Stone et Kyle Turris ont touché la cible en temps réglementaire pour les Sénateurs, qui ont gagné trois de leurs quatre derniers matchs.

Craig Anderson a effectué 33 arrêts, incluant ceux en prolongation, en plus de frustrer les cinq tireurs des Flyers en fusillade.
Nick Cousins et Michael Raffl ont riposté pour les Flyers, tandis que Steve Mason repoussait un total de 24 tirs. Les Flyers ont subi une quatrième défaite à leurs cinq dernières parties.
Turris a créé l'égalité après avoir réalisé une belle manoeuvre pour contourner le filet des Flyers par l'arrière, alors qu'il restait 1:59 à jouer au match. Il a ensuite obtenu l'occasion de mettre un terme à la rencontre en surtemps lors d'une descente à deux-contre-un avec Karlsson, mais Mason s'est dressé devant son filet.
Les Sénateurs ont maintenant une fiche de 10-5-1, même s'ils ont marqué deux buts ou moins en temps réglementaire dans un 10e affrontement consécutif.

« Ça prend des stats... »

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Panthers 4 - Canadiens 3 (Prol.)


MONTRÉAL – Le constat ne lui plaît pas nécessairement, mais David Desharnais possède assez d’expérience dans la LNH pour savoir que les statistiques font foi de tout.

Après avoir été blanchi de la feuille de pointage pendant neuf matchs, Desharnais a vécu l’affront d’être retranché de la formation par Michel Therrien pour la partie contre les Kings de Los Angeles, jeudi dernier.

Grâce à des blessures, le Québécois de 30 ans a renoué avec l’action dès la partie suivante. Ses efforts ont fini par rapporter, mardi soir, alors qu’il s’est classé parmi les meilleurs joueurs de sa troupe amassant un but et une aide au passage.

Avec plus de 400 matchs derrière la cravate dans le circuit Bettman, Desharnais réalise que la production offensive est indispensable dans son cas. Il était donc heureux d’avoir pu exercer une influence positive dans la prestation de son équipe.

« C’est certain, je pense qu’on est jugé beaucoup selon nos statistiques », a-t-il lancé sans détour.

« C’était le fun de récolter une passe en partant, ça m’a donné des ailes. Tant que tu génères, mais que tu n’as pas de points … », a ajouté Desharnais sans finir sa pensée.

Lorsque le collègue Benoit Beaudoin lui a demandé de préciser s’il se sentait jugé par les partisans ou l’entraîneur, il a répondu de cette manière.

« Par tout le monde, c’est une game de stats, c’est comme ça », a déclaré l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi.

En raison de son profil de joueur, Desharnais constate qu’il peut se relever que d’une seule manière quand on l’écarte de la formation active.

« On fait des points. »

« C’est une game de stats, peu importe que tu joues bien ou non, ça prend des stats. C’est ce que j’essaie de faire », a répété celui qui a obtenu 16 :19 de temps d’utilisation dont 3 :12 en supériorité numérique contre les Panthers.

Desharnais, qui croit avoir joué son meilleur match depuis cinq sorties environ, a reçu des compliments de la part de ses coéquipiers.

« J’étais vraiment content de le voir connaître un fort match », a lancé Max Pacioretty avec plaisir.

« Quand sa confiance n’est pas à son sommet, il a tendance à ne pas utiliser son lancer. C’est à nous de lui rappeler qu’il doit s’en servir. Il s’est retrouvé dans une situation qu’il était un peu forcé de tirer et on a vu à quel point il détient un bon lancer », a relevé le capitaine en précisant que tous les joueurs l’appuient.

Le défenseur Nathan Beaulieu, qui a fini sa soirée de travail avec un différentiel de -2, a également pris le temps de souligner le rendement du numéro 51.
« Il a été très bon dans ce match, c’est bien de voir qu’il a été récompensé pour ses efforts. Il a été l’un de nos meilleurs joueurs », a indiqué le partenaire de Greg Pateryn.

Desharnais n’était pas le seul à éprouver un ralentissement par les temps qui courent. Le combatif Brendan Gallagher était dans une situation similaire.

En raison du forfait d’Alexander Radulov, Gallagher a retrouvé son ancien partenaire de trio, Alex Galchenyuk, et il ne pouvait certainement pas s’en plaindre.

« Je me suis bien senti, je trouve qu’on a fait un bon travail pour envoyer la rondelle au filet, je m’étais un peu éloigné de ça dans les derniers matchs », a noté l’auteur de cinq lancers qui a apprécié la vitesse son autre compagnon du jour, Paul Byron.

Bien sûr, Therrien a remarqué sa rencontre plus inspirée et celle de Tomas Plekanec également.

« Je trouve que Gallagher a été énergique et plus dynamique. Quant à Plekanec, il a joué un bon match et il a eu des chances de marquer alors que c’était moins le cas dans les dernières parties. Quand ça arrive, c’est un bon signe », a rappelé Therrien.

L’entraîneur avait probablement trouvé une manière intéressante de fouetter Plekanec et Desharnais en les unissant sur une unité qui a surtout été complétée par Chris Terry.  

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...