dimanche 29 novembre 2015

«J'aurais dû être plus alerte» - Mike Condon

http://fr.canoe.ca/sports/nouvelles/hockey/canadiens/

«J'aurais dû être plus alerte» - Mike Condon
Mike Condon.Photo Ben Pelosse / Agence QMI

Jonathan Bernier

MONTRÉAL - Le Canadien de Montréal était sur le point de célébrer un cinquième gain consécutif lorsque le toit du Centre Bell lui est tombé sur la tête, samedi soir.
Une mise en jeu perdue en territoire défensif par Tomas Plekanec, un joueur mal couvert par Max Pacioretty, deux passes rapides, un tir sur réception et la lumière rouge qui scintille ramenant les deux équipes à la case départ.
«On avait l'occasion de mettre un terme à cette rencontre, on ne l'a pas fait. Il n'y a pas d'excuse pour ça», a martelé Pacioretty au terme d'une défaite de 3-2 aux mains des Devils du New Jersey.
Bien que quelques petites erreurs aient mené à ce but égalisateur de Kyle Palmieri, Mike Condon a préféré prendre lui-même le blâme.
«Je prends la responsabilité de ce but. J'aurais dû être plus alerte. C'est une rondelle que j'aurais dû arrêter», a soutenu le gardien, qui a repoussé 28 lancers au cours de ce match.
«Se faire compter deux buts en troisième et ensuite perdre la partie, c'est très frustrant», a-t-il ajouté

ELLER, LE PHILOSOPHE

Et en prolongation, il est arrivé ce qui arrive souvent depuis le début de ces confrontations à trois contre trois.
Une chance ratée à un bout de la patinoire, une contre-attaque en surnombre et le tour est joué.
«C'est une terrible façon de perdre. Il faut s'assurer que ça ne se reproduise plus», a déclaré le capitaine du Tricolore.
Toujours d'un calme désarmant, Lars Eller a abordé ce revers de façon plus posée.
«Le hockey est ainsi fait. Hier [vendredi], nous nous sommes sauvés avec la victoire et ce soir [samedi], ce sont les Devils. En prolongation ou en tirs de barrage, il suffit d'une erreur pour perdre et c'est ce qui nous est arrivé... Il faut donner le mérite aux Devils, qui n'ont jamais lâché», a expliqué le Danois.

SCHNEIDER TIENT LE FORT

Effectivement, les Devils n'ont jamais abdiqué, mais à sa décharge, le Canadien non plus.
Devant la cage des visiteurs, Cory Schneider a connu un fort match, bloquant 30 des 32 tirs auxquels il a fait face.
Après Sven Andrighetto et George «Bud» Holloway, c'était au tour de Christian Thomas de disputer son premier match de la saison.
Son boulet de canon décoché sur réception depuis l'enclave, dans la première portion du troisième vingt, aurait déjoué la plupart des gardiens... mais pas Schneider.
Un arrêt qui a pris toute son importance à l'issue de la rencontre.
Tout juste avant la rencontre, le Canadien a retourné Holloway aux IceCaps de St. John's, dans la Ligue américaine.
AUSSI SUR CANOE.CA