mercredi 14 octobre 2015

« Carey a eu le dessus » - Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 Sports pour 98,5fm Sports le mardi 13 octobre 2015 à 22h13. Modifié à 22h49.
« Carey a eu le dessus » - Therrien
Price stoppe le tir de Crosby/AP
(98,5 Sports) - Au hockey, une victoire est parfois l'affaire d'un gros but ou d'un arrêt miraculeux. Le Canadien a obtenu les deux contre les Penguins, mardi soir, grâce à Carey Price et à Tomas Fleischmann.
Le point de presse de Michel Therrien
00:00
00:00
Avec le Tricolore en avance par un but en troisième période, Price a étendu la jambe et le gant et il a fait un arrêt formidable face à Sydney Crosby. Le capitaine des Penguins était médusé de l’arrêt du gardien du Canadien.

Invité à commenter cette rencontre au sommet, l’entraîneur Michel Therrien a ainsi résumé la chose.

« Tout le monde était ébloui que Carey ait fait cet arrêt-là. C’était un moment dans le match. Ce sont deux joueurs élites qui se sont affrontés et Carey a eu le dessus ».

« C’était un réflexe désespéré, a noté le gardien, avec son humilité habituelle. Il a probablement raté en partie son tir. J’ai été chanceux. Je n’ai pas vu la rondelle. »

« Quand ton gardien fait un arrêt de la sorte, ça te motive et tu sais que tu dois en faire un peu plus afin d’aller chercher les deux points », a noté Max Pacioretty, qui a inscrit ses 4e et 5e buts de la saison.

Le 1er de Fleischmann

Pour sa part, Fleischmann a inscrit son premier but dans l’uniforme du Tricolore à la suite d’une belle passe de David Desharnais.

Cette réussite du nouveau venu mettait un point d’orgue à une excellente prestation de tous les trios du Canadien au cours de ce périple de quatre rencontres à l’étranger.

« C’était notre troisième match en quatre soirs et les Penguins étaient affamés. On a bien entamé le match. On ne leur donnait pas grand-chose. On les frustrait. Nous sommes un peu sortis de notre bulle en deuxième, mais, en troisième, nous sommes sortis forts. On a été chercher l’avance et on a été capables de la protéger.

« Si on regarde la contribution d’équipe, nos quatre trios ont réussi à produire à des moments importants. Le but de Fleischmann, ce soir, c’est le but vainqueur. C’est le premier but de ce trio de ce voyage à cinq contre cinq. Fleischmann a de l’expérience. J’aime son positionnement sur la patinoire. Il est très intelligent. »

Desharnais, qui a servi une belle passe à Fleischmann, a noté que le trio avait un but.

« Notre trio est moins 2... On voulait inscrire le but de la victoire. C'était notre objectif. »

Départ de rêve

Le Canadien vient de rééditer une marque de 1977 avec quatre victoires à ses quatre premiers matchs de la campagne.

« C’est une affaire de communication, pense Price. De timing. Il y a plusieurs variantes. On joue du bon hockey et tout semble bien aller pour nous. »

Interrogé quant à son départ canon après avoir raté presque tout le camp préparatoire, Pacioretty, pour sa part, n’avait pas d’explication à fournir.

« C’est marrant. Jamais je n’ai été aussi peu préparé avant une saison et je récolte encore plus de points. Mais ce n’est pas une question de points. Je suis heureux du rôle que j’ai et notre ligne fait du bon travail. On joue dans les deux sens de la patinoire. »

Et Pacioretty avait une mise en garde en vue du match d'ouverture au Centre Bell, face aux Rangers.

« On ne doit pas se sentir au-dessus de nos affaires avec notre fiche de 4-0. Nous n'avons pas joué de façon parfaite et nous savons qu'il y a place à l'amélioration. Parfois, on voit des équipes se relâcher au retour d'un bon voyage. On doit s'assurer que ça ne sera pas le cas. »