mercredi 16 mars 2016

«Un match difficile pour beaucoup de joueurs» - Michel Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mardi 15 mars 2016 à 23h39. Modifié par Charles Payette le mercredi 16 mars 2016
«Un match difficile pour beaucoup de joueurs» - Michel Therrien
Les joueurs des Panthers célèbrent le but de Vincent Trocheck./Photo: AP, via le site internet de la LNH
(98,5 Sports) - Décimée par les blessures, la formation des Canadiens de Montréal ne s'est définitivement pas révélée sous son meilleur jour, mardi, face aux Panthers de la Floride. Aux dires de l'entraîneur-chef Michel Therrien, la soirée fut difficile pour plusieurs joueurs, dont le jeu manque de cohésion.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mardi 15 mars 2016 dans Bonsoir les sportifs et Après-match du Canadien avec Ron Fournier, Martin McGuire et Dany Dubé
«C’est un match difficile pour beaucoup de joueurs», a dit Therrien en début de point de presse.

Visiblement, beaucoup de jeunes sont à l’essai et les erreurs sont nombreuses. Du moins, l’inexpérience devient un facteur important dans un match qui implique un adversaire de taille. Cela dit, Therrien n’a guère le choix ces temps-ci d’utiliser certains éléments de la relève considérant la longue liste des blessés (P.K. Subban, Nathan Beaulieu, Jeff Petry, David Desharnais, Lars Eller et Carey Price, notamment) de sa formation.

«Ça va arriver [encore]… Il y a eu un gros manque de coordination au niveau des nouveaux joueurs. C’est sûr que la structure n’est pas la même. On voit que certains individus sont pris hors position. On se fait aussi battre par des jeux individuels à un contre un. On doit pratiquer davantage. Tout ça prend du temps. C’est difficile. Surtout que les Panthers sont une bonne équipe.»

Questionné au sujet du jeu du jeune Lucas Lessio par un journaliste, Michel Therrien a affirmé qu’il devait offrir une performance plus équilibrée. «Il doit être plus constant. Il a des hauts et des bas. C’est commun pour un jeune joueur.»

Et des jeunes joueurs, ce n’est pas ce qui manquait dans l’uniforme des Canadiens au cours de ce duel contre les Panthers.

Lessio, Byron et McCarron

À 23 ans, Lucas Lessio fait partie des nombreux nouveaux venus qui souhaitent tomber dans les bonnes grâces de Michel Therrien et des autres membres de la direction. Acquis des Coyotes de Phoenix en décembre, ce dernier tente d’assurer son avenir au sein du Tricolore. Pour l’instant, Lessio n’a amassé que six points en 36 matchs dans la Ligue nationale de hockey.

«Évidemment, c’est dur quand ton équipe ne gagne pas. De mon côté, j’essaie de faire mon boulot : provoquer des chances à l’attaque et utiliser ma vitesse. J’espère que mes efforts seront récompensés prochainement. C’est une expérience très importante pour moi. C’est une audition. Je veux tout donner à chaque match. Les Panthers sont une très bonne formation. Ils ont trois bons trios qui peuvent marquer des buts. La première ligne est particulièrement efficace. La défensive aussi a de la profondeur.»

À la manière de Lessio, l’attaquant Paul Byron veut aussi prouver qu’il pourra éventuellement aider le Tricolore à remporter des parties. D’ailleurs, à l’instar de son jeune coéquipier, il a connu un match respectable. «Tout le monde joue pour gagner. Ce n’est pas fini pour nous, même si on sait que ce sera très difficile de faire les séries. Tout le monde dans cette chambre croit quand même à notre chance. Et les jeunes veulent aussi faire partie de la solution pour la prochaine saison. Les jeunes veulent démontrer leur valeur et les vétérans veulent prouver qu’ils peuvent encore contribuer pour l’équipe.»

Quant au jeune joueur de centre Michael McCarron, qui a échangé quelques coups avec Garrett Wilson - qui avait servi une solide mise en échec, mais légale, à l'endroit d'Alexei Emelin -, il a dit qu’il était satisfait de ses récentes performances au sein de son équipe. «Je me sens de mieux en mieux [à propos de ses nouvelles responsabilités avec le Tricolore] chaque match. Je ne veux pas dire que je me sens confortable, mais la confiance s’installe tranquillement. Je dois juste me concentrer à performer à chaque rencontre.»

Et les vétérans ?

Justement, il n’y a pas que les nouveaux visages qui ont manqué de régularité dans l’affrontement face aux Panthers. Les vétérans, qui ont obtenu beaucoup de temps de glace, n’ont guère fait mieux dans cette nette victoire de 4-1 des joueurs de la Floride.

Lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il n’avait pas l’intention de faire jouer davantage les jeunes joueurs par rapport aux vétérans, Michel Therrien a lancé ceci avant de filer abruptement. «Le temps de jeu est bien réparti»…