mardi 29 décembre 2015

«On ne voulait pas jouer du hockey de rattrapage» - Tomas Plekanec

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le mardi 29 décembre 2015 à 00h27. Modifié par Valérie Beaudoin à 07h54.
«On ne voulait pas jouer du hockey de rattrapage» - Tomas Plekanec
Joie et soulagement apres la victoire/AP Photo/Chris O
(98,5 Sports) - Le vétéran Tomas Plekanec a finalement trouvé le fond du filet après une léthargie de 21 matchs.
S'il était soulagé d'avoir marqué, en bon joueur d'équipe, il était surtout content de la victoire, après 6 défaites en ligne.

«C’est une grosse victoire, c’est certain, a-t-il dit, mais c’est seulement une victoire. On s’est enfoncé profondément, mais il faut continuer à travailler pour s’en sortir.»

En ce qui concerne son but en première période qui ouvrait la marque, Plekanec, encore une fois a voulu mettre les choses dans une perspective d’équipe.

«On avait parlé du premier but, a-t-il raconté. On ne voulait pas jouer du hockey de rattrapage, comme on l’a souvent fait. En ayant l’avance, ça nous simplifiait un peu la tâche. C’est comme ça qu’il faut jouer.»

Dale Weise a marqué un énorme but qui pourrait avoir un impact sur la suite des choses pour le Canadien. Il égalait alors la marque après que Tampa Bay eut marqué deux buts en 21 secondes pour prendre l’avantage 3-2.

Lorsqu’il a déjoué Ben Bishop, il a semblé que David Desharnais et lui étaient les seuls dans l’amphithéâtre qui avaient vu la rondelle traverser la ligne de but.

«On savait sur le coup qu’il y avait but, a raconté Weise. On a vu la rondelle franchir la ligne, j’étais bien placé pour la voir. Bishop a arrêté de jouer, il savait que la rondelle était dans le but.

Comme tout le monde, Dale Weise a reconnu que le but de Tomas Plekanec avait eu un impact majeur sur l’attitude des joueurs.

«C’était majeur, a-t-il dit. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas marqué le premier but, cela a changé complètement notre rythme, notre attitude. Vous avez vu la réaction au banc des joueurs. C’était comme si on avait marqué en prolongation. Les gars étaient tellement contents pour lui.»

Le gardien Mike Condon a réussi quelques arrêts importants qui ont gardé le Tricolore dans la rencontre. Condon a admis qu’il avait joué le match avec un réel sentiment d’urgence.

«Quand ça mal comme ça, la seule chose à faire est d’y aller pour se battre le plus fort possible, a analysé Condon. Ç’a été une bataille d’équipe. Quand on a perdu l’avance, on a continué à travailler. C’est une victoire de caractère.»