mardi 24 janvier 2017

Carey Price ira au match des Étoiles

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 24 janvier 2017 à 10h00 | Mis à jour à 09h59
Carey Price sera le capitaine de l'équipe de... (Photo Robert Skinner, La Presse)
Carey Price sera le capitaine de l'équipe de la division Atlantique au match des Étoiles.
PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE
RICHARD LABBÉ
La Presse
Même si le calendrier 2016-2017 de la Ligue nationale de hockey est exigeant, même s'il a lui-même récemment admis une certaine fatigue, Carey Price n'envisage aucunement de s'absenter du prochain match des Étoiles, qui sera présenté dimanche.
Au cours des derniers jours, plusieurs intervenants du milieu du hockey ont laissé entendre que le gardien du Canadien devrait peut-être s'abstenir de se présenter à l'événement, histoire de s'accorder une période de repos supplémentaire. Mais le principal intéressé ne voit pas du tout les choses de cette façon.
«Je n'ai pas pensé à ça, a-t-il expliqué hier à La Presse. En étant l'un des capitaines choisis pour ce match des Étoiles, je me sens un peu obligé d'être là! Ce sera plaisant. Les matchs des Étoiles sont assez imprévisibles, surtout avec le format à trois contre trois. Mais ce sera une belle expérience pour ma famille et moi.»
Price, qui sera devant le filet du Canadien, ce soir au Centre Bell lors de la visite des Flames de Calgary, n'a pas eu souvent l'occasion de souffler depuis le début de la saison. Une saison qui a commencé pour lui avec le tournoi de la Coupe du monde, en septembre. Le match de ce soir sera son 36e de la saison.
Malgré tout, le gardien de 29 ans ne songe aucunement à un désistement de dernière minute pour éviter d'être au match des Étoiles, présenté cette année à Los Angeles.
«Bien sûr que j'aimerais avoir un petit congé, qui n'aime pas les congés? a-t-il ajouté. Mais quand je serai à la retraite, c'est le genre de souvenirs que je vais pouvoir chérir. De me retrouver là-bas avec tous ces joueurs, avec Shea, ça va être spécial.»
«Un honneur»
Shea, c'est bien sûr Shea Weber, l'autre joueur du Canadien qui va accompagner Price parmi les étoiles de la LNH. Comme Price, le vétéran défenseur ne songe pas à trouver une excuse pour éviter d'être là. «C'est plaisant et c'est un honneur immense que d'être choisi, a-t-il expliqué hier. On va aussi là-bas pour représenter nos coéquipiers. Si je suis en santé, j'y vais.»
Andrew Shaw, lui, n'a pas été choisi, mais il comprend les vétérans qui aimeraient mieux être ailleurs qu'à Los Angeles en fin de semaine.
«C'est à L.A., alors au moins, il y aura le soleil, et les gars pourront peut-être en profiter un peu, de répondre l'attaquant du Canadien. Mais pour Shea et Carey, c'est difficile. Ces gars-là ont eu le tournoi de la Coupe du monde, ils passent beaucoup de minutes sur la glace lors de nos matchs, ils participent souvent aux matchs des Étoiles, on leur demande aussi de prendre part aux Jeux olympiques... ça leur en fait beaucoup.»
Shaw, qui compte rester à New York pour flâner un peu au terme du match de jeudi - le Canadien y disputera à Brooklyn son dernier match avant la pause des Étoiles -, estime que la rencontre des Étoiles tombe toujours à point.
«C'est une pause qui arrive à un bon moment, lors des journées plus creuses, en janvier et en février. Il faut comprendre que 82 matchs, c'est beaucoup. Les fans ne pensent peut-être pas que c'est le cas, mais avec les déplacements, les entraînements, les entraînements au gym, c'est énorme. Entre le 40e match de la saison et le 60e, je dirais que c'est la partie la plus difficile du calendrier. La pause des Étoiles rend ça plus tolérable. Ça aide.»