lundi 28 mars 2016

Serena Williams éliminée en huitième de finale à Miami

http://www.lapresse.ca/sports/tennis/

Publié le 28 mars 2016 à 13h20 | Mis à jour à 16h59
Serena Williams... (PHOTO LYNNE SLADKY, ASSOCIATED PRESS)
Serena WilliamsPHOTO LYNNE SLADKY, ASSOCIATED PRESS

JIM SLATER
Agence France-Presse
Miami
Après y avoir remporté trois titres de suite et 20 matchs consécutifs, la N.1 mondiale Serena Williams a vécu une journée cauchemardesque dans son tournoi de prédilection à Miami qu'elle a quitté dès les huitièmes de finale sous les coups de la Russe Svetlana Kuznetsova 6-7 (3/7), 6-1, 6-2, lundi.
L'Américaine, lauréate de l'épreuve à huit reprises, ne s'était plus inclinée à Key Biscayne depuis mars 2012 et a livré une prestation catastrophique face à la 19e mondiale et ancienne N.2 mondiale.
Après avoir arraché la première manche au jeu décisif, elle a complétement sombré physiquement et multiplié les erreurs pour finir la rencontre avec 50 fautes directes et 9 doubles fautes.
« C'est très décevant, mais j'ai déjà gagné beaucoup dans ma carrière, ici aussi, c'est OK pour moi », a expliqué Williams après coup lors d'une conférence de presse express.
« Je ne crois pas qu'il faille critiquer mes déplacements ou autre chose », a-t-elle ajouté, visiblement agacée. « J'ai fait du mieux que j'ai pu, je ne peux pas gagner tous les matches, toutes les joueuses donnent leur meilleur quand elles jouent contre moi, je dois moi donner 300 % à chacun de mes matches ».
Il s'agit également du plus mauvais résultat de sa carrière dans l'un des tournois les plus importants du circuit, à égalité avec l'édition 2000 où elle avait été éliminée en huitième de finale par sa compatriote Jennifer Capriati.
Radwanska chute aussi
Williams, 34 ans, traverse une passe difficile depuis l'US Open 2015 où elle s'était inclinée à la surprise générale face à l'Italienne Roberta Vinci en demi-finale, ratant l'occasion de réaliser le Grand Chelem durant la même année.
Elle avait mis ensuite un terme à sa saison en raison d'une blessure à un genou.
En 2016, elle n'a disputé que deux tournois avant Miami, atteignant les finales de l'Open d'Australie et à Indian Wells, mais elle s'est inclinée pour le titre face à l'Allemande Angélique Kerber à Melbourne et à la Bélarusse Victoria Azarenka dans le désert californien.
Si l'on exclut ses abandons et forfaits, la cadette des soeurs Williams qui compte 21 titres du Grand Chelem à son palmarès, n'avait plus quitté un tournoi aussi prématurément depuis Wimbledon 2014 où elle avait été éliminée au troisième tour par la Française Alizé Cornet.
La reine du tennis féminin a assuré que cette élimination n'était qu'une péripétie et qu'elle aborderait la saison sur terre battue très motivée: « Il y a toujours beaucoup d'attentes autour de moi, mais les attentes les plus importantes sont les miennes, c'est souvent difficile à supporter », a-t-elle reconnu.
Williams n'est pas la seule tête d'affiche à avoir mordu la poussière lundi: la N.2 mondiale, la Polonaise Agnieszka Radwanska, a cédé face à la Suissesse Time Bacsinszky (N.20) 2-6, 6-4, 6-2, lundi.
Radwanska, 27 ans, avait atteint le dernier carré à Indian Wells, sa quatrième demi-finale consécutive en autant de tournois disputés jusque là en 2016 et avait remporté l'épreuve en 2013.
En quart de finale, Bacsinszky affrontera la Roumaine Simona Halep, cinquième joueuse mondiale.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...