mardi 29 mars 2016

Les Canadiennes renversées par les États-Unis

http://www.rds.ca/hockey/

Canada 1 - États-Unis 3


Les hockeyeuses canadiennes ont offert une bonne performance à leur premier duel des préliminaires du Championnat du monde de Kamloops, en Colombie-Britannique, mais leurs grandes rivales américaines ont gâché leur entrée en scène en les défaisant 3-1 lundi soir.
« Nous ne sommes pas sorties avec la victoire, mais il y a beaucoup de points positifs à retenir. Nous avons été capables de tuer plusieurs punitions. Nous avions beaucoup d’énergie, même si nous avons connu un petit relâchement dans les cinq dernières minutes », a mentionné Marie-Philip Poulin, nommée capitaine de la formation nationale en matinée, le jour de ses 25 ans.
« C’est vraiment un privilège de recevoir cet honneur. Ç’a été une grosse journée. C’est excitant de vivre mes 25 ans ici, au Championnat du monde, en faisant ce que j’aime le plus, jouer au hockey », a ajouté la joueuse de Beauceville, en quête d’une deuxième médaille d’or à sa sixième présence au Mondial.

Après un bon départ, les Canadiennes ont fait face à leur premier défi à la cinquième minute de jeu quand Laura Fortino a été prise en défaut alors qu’Emily Clark était déjà au cachot, mais elles ont écoulé avec succès les 64 secondes passées à trois contre cinq.
Chaque équipe a bien eu quelques chances de marquer, mais la première période n’a pas fait de maîtres.
Les Américaines ont à nouveau bénéficié d’avantages numériques dès le début du deuxième engagement, mais les hockeyeuses du pays ont encore une fois réussi à les tenir au silence.
Le brio de la gardienne albertaine Emerance Maschmeyer a permis aux siennes de tenir le coup et d’écouler une cinquième punition à la fin de ce deuxième tiers.
« Elle a été fantastique! a affirmé Poulin. Elle a fait plusieurs arrêts clés. Elle était vraiment calme et détendue tout au long de la partie. Elle nous a donné confiance. »
La lumière rouge scintille
Les Canadiennes ont frappé rapidement en troisième période, Laura Fortino profitant de la cohue devant le filet adverse pour récupérer une rondelle libre et faire bouger les cordages en avantage numérique après seulement 14 secondes de jeu.
La réplique des Américaines est venue à mi-chemin de l’engagement, quand Hilary Knight a effectué une belle entrée de zone et a déjoué Maschmeyer d’un tir bas à sa gauche.
Les championnes mondiales en titre ont par la suite pris les devants pour la première fois quand Brianna Decker a marqué de l’enclave en avantage numérique sur un retour accordé par Maschmeyer, à ce moment gênée par quatre joueuses très près d’elle.
Quelques secondes plus tard, Poulin est passée à quelques centimètres de créer l’égalité en récupérant une rondelle échappée par une Américaine. Fin seule face à Alex Rigsby, son lancer a frappé le poteau à la droite de la gardienne.
« Je ne m’attendais pas à avoir la rondelle. J’ai tiré rapidement, j’aurais peut-être dû prendre un peu plus mon temps. Je m’en veux un peu, mais je vais me reprendre dans les prochains matchs », a promis l’attaquante-vedette.
Avec 1 minute et 27 secondes à faire au temps règlementaire, l’entraîneuse Laura Schuler a retiré Maschmeyer, mais ses protégées n’ont pas réussi à tromper Rigsby et, 20 secondes avant la sirène, Knight a marqué son deuxième de la soirée.
Poulin, la défenseuse Lauriane Rougeau, la gardienne de but Charline Labonté et leurs coéquipières disputeront leur deuxième rencontre du tournoi à la ronde contre les Russes mardi soir, tandis que les Américaines se mesureront aux Finlandaises.
Dans le premier duel du groupe A lundi, les Finlandaises se sont imposées 5-3 contre les Russes.
Kamloops accueille la 17e édition du Championnat du monde. Les Canadiennes l’ont emporté 10 fois et les Américaines à 6 occasions. Ces dernières ont toutefois gagné cinq des six dernières médailles d’or.