dimanche 28 février 2016

Zibanejad éteint les Flames

Publié le 28 février 2016 à 07h35 | Mis à jour à 07h35
Mika Zibanejad... (Photo Jeff McIntosh, PC)
Mika Zibanejad
PHOTO JEFF MCINTOSH, PC
MARC BRASSARD
Le Droit
(CALGARY) Mika Zibanejad a choisi un bon moment pour secouer sa torpeur samedi soir. Son tour du chapeau naturel en l'espace de 2:38 minutes en troisième période a permis aux Sénateurs d'Ottawa de combler un déficit de deux buts et de se sauver du ScotiaBank Saddledome avec une victoire de 6-4 aux dépens des Flames de Calgary.
Dans un amphithéâtre où il avait procuré une médaille d'or à la Suède avec le but gagnant du championnat mondial junior, il a marqué à 6:10, à 7:59 et 8:48 du troisième tiers pour abattre facilement un record d'équipe détenu par Marian Hossa depuis janvier 2003, lui qui avait marqué ses trois buts successifs en 7:05 dans un gain de 8-1 contre Atlanta.
«Sur le premier, j'ai lancé et je ne savais pas si j'avais marqué, mais ça a été confirmé à la reprise vidéo. Après ça, on dirait que la rondelle venait tout le temps sur mon bâton, a dit Zibanejad après avoir touché la cible pour la première fois en 10 parties. On avait vraiment besoin de cette victoire. On en a parlé après la deuxième, il fallait aller chercher ça.»
Comme le premier qui a atteint la lucarne, son deuxième but a fait l'objet d'une révision vidéo également, alors que l'entraîneur des Flames Bob Hartley estimait que Bobby Ryan avait effectué de l'obstruction sur le gardien. Les officiels ne lui ont cependant pas donné raison.
«On leur a fait cadeau de ce match», a pesté Hartley en quittant son point de presse.
Le gain des Sénateurs concluait un voyage de deux victoires en trois parties dans l'Ouest et avec leurs cinq gains à leurs six dernières sorties, les Sénateurs (30-27-6) ont rejoint la Caroline au 11e rang. Ils demeurent à quatre points de la huitième place détenue par Pittsburgh.
Jean-Gabriel Pageau a ajouté un but d'assurance dans un filet désert sur la troisième passe du match de Mark Stone.
Le gardien Craig Anderson a bien mal commencé la rencontre en accordant deux buts en 42 secondes à Joe Colborne et Sean Monahan, mais après avoir vu Johnny Gaudreau y aller d'un doublé à ses dépens au deuxième tiers, il a réussi l'arrêt du match en début de troisième sur une descente à trois contre un aux dépens de Josh Joorish.
«Ils ont capitalisé sur leurs chances en surnombre, on leur en a donné des bonnes, mais on a trouvé un moyen de gagner en fin de compte. C'est tout ce qui compte. L'arrêt (contre Joorish) est important, s'il marque, c'est 5-2 et le match est fini. J'ai été assez chanceux qu'il ne lance pas par dessus ma jambière», a souligné Anderson, mis à l'épreuve à 38 reprises.
«Il a fait de gros arrêts, a dit l'entraîneur-chef Dave Cameron au sujet de son gardien. Le résultat est ce qui compte à ce temps-ci de la saison et on a trouvé un moyen de l'emporter.»
Un but en avantage numérique de Zack Smith avait ramené les visiteurs dans le match en fin de premier tiers, le tir d'Erik Karlsson déviant sur sa jambière à l'embouchure du filet.
C'était un 16e but cette saison pour Smith, un septième à ses 10 derniers matches alors que son trio complété par Pageau et Stone a été le plus dangereux des Sénateurs, se butant cependant au jeune gardien Joni Ortio. Celui a aussi eu l'aide de ses poteaux sur des tirs de Curtis Lazar en deuxième, puis de Smith et Cody Ceci en troisième.
Lazar a été à l'origine du deuxième but d'Ottawa quand il a effectué un bon échec avant pour ensuite refiler à Nick Paul dans l'enclave, qui n'a pas raté sa chance. Il s'agissait d'un deuxième filet dans la LNH pour la recrue qui disputait seulement son sixième match depuis son rappel.
Les Sénateurs ont terminé le match sans leur centre numéro un Kyle Turris, atteint par un tir en début de troisième période. Il a pris le chemin du vestiaire et n'est pas revenu par la suite.
«Il est un joueur clé que l'on veut avoir sur la glace. En son absence, j'ai obtenu plus de glace et je veux en profiter pour faire quelque chose de bien. C'est évident que j'en arrachais récemment et je sais que je dois monter mon jeu d'un cran. J'espère que ça (le tour du chapeau) va être le début de quelque chose de bon», a indiqué Mika Zibanejad.
Les Sénateurs ont maintenant une fiche de 6-21-2 quand ils tirent de l'arrière après deux périodes.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...