samedi 2 janvier 2016

Virtanen et le Canada auront fort à faire contre la Finlande

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le samedi 02 janvier 2016 à 08h15. Modifié par Léandre Drolet à 09h05.
Virtanen et le Canada auront fort à faire contre la Finlande
Jake Virtanen et ses coéquipiers auront fort à faire contre la Finlande./AP
HELSINKI - Il s'agit d'une des expériences les plus éprouvantes de la carrière de Jake Virtanen, et il ne pourrait être plus heureux.

Virtanen est l'un des quatre joueurs de retour avec la formation canadienne des moins de 20 ans après avoir remporté l'or l'an dernier, à Toronto.
L'équipe a connu des difficultés cette année dans la ronde préliminaire du tournoi et elle affrontera aujourd'hui à 11h (heure du Québec) la Finlande en quarts de finale.
«Je crois que c'est la plus grande adversité que j'ai connue, a dit Virtanen qui n'a amassé aucun point en quatre matchs. C'est assez excitant de se retrouver dans un grand moment d'adversité pour la première fois au niveau personnel. En tant qu'équipe, c'est assez spécial.»

La Finlande représente un défi particulièrement intéressant.
Les attaquants Jesse Puljujarvi, Sebastian Aho et Patrik Laine sont les trois meilleurs marqueurs du tournoi et la Finlande a montré une fiche de 3-1 pour terminer deuxième du groupe B.

«Ils ont une très bonne équipe de l'autre côté, nous le savons, a reconnu l'attaquant canadien Mitch Marner, vendredi. Ce premier trio est très dangereux et nous devons les museler. Mais nous ne devons pas nous concentrer seulement sur eux.

«Ils ont quatre bons trios et nous devons être prêts à les affronter.»

Le Canada a gagné en temps réglementaire, en tirs de barrage et a subi deux revers en ronde préliminaire au Ice Hall de Helsinki, le plus petit des deux amphithéâtres accueillant le championnat mondial.

Même si l'aréna de 8200 places était presque rempli à pleine capacité avec de nombreux partisans canadiens, ce sera une toute autre histoire samedi.

L'affrontement face à la Finlande aura lieu au Hartwall Arena, le domicile du Jokerit de la Kontinental Hockey League (KHL), ayant une capacité de 13 349 places, ce qui procure un avantage à la Finlande.

«Ça ne peut pas ne pas être excitant, a dit Virtanen. C'est une bonne expérience d'apprentissage. Lorsque vous éprouvez des problèmes en équipe, c'est un apprentissage. Vous grandissez dans l'adversité en tant qu'équipe. Il n'y a rien de mauvais qui puisse en découler.

«Lors de la ronde préliminaire, ç'a été difficile de perdre deux matchs, mais nous sommes prêts et ça compte à partir de maintenant.»

La plus grosse faille du côté de la Finlande se trouve devant le filet.

Le taux d'efficacité des gardiens de l'équipe s'est fixé à ,867 au cours de la ronde préliminaire.

Leur moyenne de buts alloués de 3,27 est la cinquième pire parmi les équipes du tournoi. Ces chiffres proviennent en majeure partie du rendement de Veini Vehvilainen, qui a amorcé trois matchs jusqu'ici. Il montre une moyenne de 3,36 et un taux d'efficacité de 85,7 pour cent.

À titre comparatif, le Canada, qui a accordé deux départs à Mason McDonald et deux à Mackenzie Blackwood, affiche un taux d'efficacité de 88,0 pour cent et une moyenne de 2,97.