dimanche 15 novembre 2015

« C'est une soirée comme ça... » - Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 Sports pour 98,5fm Sports le samedi 14 novembre 2015 à 22h11. Modifié par Valérie Beaudoin le dimanche 15 novembre 2015
« C'est une soirée comme ça... » - Therrien
Mike Condon: 4 buts sur 11 tirs/PC/Graham Hughes
(98,5 Sports) - Le verdict final a beau être sans appel, Michel Therrien n'a pointé personne du doigt au terme de la défaite de 6-1 face à l'Avalanche du Colorado.

« Après deux périodes, on a trois fois plus de lancers... et on perd 4-1. C'est une soirée comme ça... », a résumé l'entraîneur.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le samedi 14 novembre 2015 dans Après-match du Canadien avec Derek Aucoin
Son vis-à-vis, avait exactement le même raisonnement.

« C'est drôle le hockey, parfois, a dit Patrick Roy. Le Canadien a complètement dominé la première période et c'est 3-0 pour nous autres. Ça n'arrive pas souvent. »

Pour la première fois depuis qu’il remplace Carey Price sur la touche, Mike Condon a été incapable de garder son équipe dans le match. Il a été moyen sur le premier but, celui de Mikhail Grigorenko, et il a cédé deux fois de suite sur des tirs de Nathan MacKinnon.

Visiblement, Condon a été ébranlé, car il a laissé filer entre ses jambes le tir de Blake Comeau quand son équipe était en avantage d’un homme et que la marque était de 3-1. Ce but a coupé les jambes aux attaquants du Canadien.

« Je sentais qu'on revenait dans le match en deuxième période jusqu'à l'avantage numérique, a dit Condon. Je dois faire cet arrêt. C'était ma responsabilité. Si je fais cet arrêt, ça n'aurait pas été le même match.

« Ça arrive de faire des erreurs. Parfois, tu vas avoir des mauvais soirs. On va mettre celui-là derrière nous et apprendre de nos erreurs. »

De son côté, Therrien a été plus tolérant.

« Je ne veux blâmer personne, a dit Therrien. Mike Condon a été très bon pour nous cette saison. Ça a été plus difficile ce soir… Ce sont des choses qui arrivent au cours d’une saison. »

Pour ce qui est de l’opposition, l’entraîneur du Canadien a, là aussi, résumé le tout d’un trait.

« Leur gardien a été très bon et ils ont profité de leurs chances. »

« Il faut leur donner le mérite, a noté P.K. Subban. On ne peut pas seulement dire: « nous n'avons pas eu nos chances et on a fait de notre mieux. » Ils ont bien joué.

« Ils ont des joueurs de talent. Et quand tu donnes du temps et de l'espace aux joueurs de talent, ils peuvent causer des dégâts. Il (Nathan MacKinnon) a eu le temps et l'espace et il nous a coulés. »