samedi 10 octobre 2015

10 citations tirées de l'entretien de P.K. Subban à la CBC

http://www.journaldequebec.com/

CAPTURE D'ÉCRAN, CBC

JEAN-PHILIPPE DAOUST
MISE à JOUR 
P.K. Subban est sans contredit l’un des joueurs chouchous des partisans du Canadien.
Invité à répondre aux questions de Wendy Mesley, sur le plateau du National, le populaire numéro 76 en a profité pour discuter de l’engagement qu’il a pris avec l’Hôpital de Montréal pour enfants et de sa carrière avec le tricolore.
Rappelons qu’il s’est engagé à verser 10 millions $ sur sept ans à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Il est ainsi devenu l’athlète professionnel canadien ayant pris le plus grand engagement philanthropique de l’histoire du pays.


VOICI 10 CITATIONS TIRÉES DE L’ENTRETIEN DE P.K. SUBBAN À LA CBC

À propos du don qu’il a fait à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants:
«C'est spécial de penser que ton nom se retrouve dans le coeur d'un l'hôpital.»
«De penser qu’un jour j’aurai des enfants et qu’ils viendront visiter l’hôpital et qu’ils verront le nom de leur père affiché sur le mur, c’est un sentiment très spécial.»
«J’espère que je pourrai aussi les emmener [ses enfants] au centre Bell pour regarder une bannière de la coupe Stanley.»
«C’est probablement l’une des meilleures expériences que j’ai vécues jusqu'à maintenant dans ma vie. Jamais je n’aurais pensé qu’à 26 ans je dirais que l’une des meilleures expériences de ma vie n’a rien à voir avec le hockey.»
«Cela me réjouit plus que n’importe quel but que je pourrai un jour compter... à moins qu’il ne s’agisse d’un but pour la coupe Stanley, ou pour une médaille d’or.»
Comment a-t-il pris la décision de donner dix millions $?
«Parfois il faut passer de la parole aux actes.»
N’aurait-il pas préféré s’acheter un yacht ou un jet privé?
«J’aurais besoin d’un peu plus de 10 millions de dollars pour pouvoir acheter un yacht.»
Il raconte que ses voyages en Haïti lui ont ouvert les yeux.
«J’ai senti le besoin de redonner à la société et de le faire d’une façon qui me donnerait l’impression d’aider beaucoup de gens.»
«Quand, dans la vie, tu réussis à inspirer d’autres personnes pour qu'ils réalisent de bonnes choses à leur tour, tu en tires un sentiment du devoir accompli.»
Que répond-il à ses détracteurs?
«J’essaie de laisser mon jeu parler à ma place. C’est très facile de critiquer une personne, mais s’il y a une chose qui est sûre dans le sport professionnel, c’est que les statistiques ne mentent pas.»