dimanche 11 décembre 2016

Pacioretty inscrit 4 buts dans un gain du Canadien de 10 à 1

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Avalanche 1 - Canadiens 10


MONTRÉAL - Après avoir affiché de l'opportunisme comme jamais cette saison, les joueurs du Canadien de Montréal ont essayé de faire preuve d'un brin d'humilité, samedi soir au Centre Bell. C'est peut-être parce qu'ils comprenaient très bien ce qu'ils faisaient vivre à leurs rivaux de l'Avalanche du Colorado, eux qui avaient vécu un match en tous points semblable il y a un mois à peine.
Le Canadien a connu l'une des meilleures périodes de son histoire et il a pulvérisé l'Avalanche du Colorado par la marque de 10-1.


La formation montréalaise a inscrit pas moins de six buts lors du premier vingt, un tour de force qu'il n'avait pas réussi depuis le 14 janvier 2006 alors qu'il avait fait mouche en six occasions, en deuxième période, contre les Sharks de San Jose.
Et il faut remonter bien plus loin, soit en 1990, pour retracer la dernière récolte de 10 buts lors d'un même match. Cette année-là, le 14 février au Forum de Montréal, la formation que dirigeait le regretté Pat Burns avait corrigé les Canucks de Vancouver 10-1.
Max Pacioretty et Tomas Plekanec ont profité de cette soirée pour gonfler leurs fiches personnelles et faire taire les critiques. Le capitaine du Canadien a connu son premier match de quatre buts en carrière et a ajouté une passe. Il est devenu le premier joueur du Canadien à marquer quatre buts dans une rencontre depuis Lars Eller, le 4 janvier 2012, contre les Jets de Winnipeg.
Quant à Plekanec, il a obtenu quatre mentions d'aide, une première pour le Tchèque dans la LNH, et a amassé quatre points dans une même rencontre pour la huitième fois de sa carrière. Le 6 février dernier contre les Oilers d'Edmonton, Plekanec avait marqué une fois et ajouté trois passes.

Le compteur s'arrête à 10!
Les cinq points de Pacioretty lui ont aussi permis d'égaler un sommet personnel, lui qui avait obtenu trois buts et deux aides le 4 avril 2014 contre les Sénateurs d'Ottawa.
Pourtant, après ce match historique pour le capitaine du Canadien, Pacioretty tenait un discours qui ne portait nullement sur ses exploits ou ceux de l'équipe, d'autant plus qu'il ne se souvenait pas d'avoir connu une performance de quatre buts chez les professionnels. En fait, il semblait déçu pour Carey Price, victime du but de Blake Comeau avec 13 secondes à jouer au premier vingt.
« Je ne dirais pas que nous ressentions de la frustration, mais nous voulons garder la rondelle hors de notre filet et nous avons accordé un but à la fin de la période. Ça nous a fait prendre conscience qu'il faut garder toute notre concentration, qu'ils (les joueurs de l'Avalanche) allaient se porter à l'attaque. En rentrant au vestiaire, ça nous a forcés à demeurer humbles. »

La soirée de rêve de Max Pacioretty!
Lors de son point de presse, Therrien a tenu des propos presque identiques, d'autant plus que lui et ses joueurs avaient vécu un affront semblable le 4 novembre lorsqu'ils ont été blanchis 10-0 face aux Blue Jackets de Columbus.
« De tels matchs n'arrivent pas souvent pendant une saison, et nous avons été de l'autre côté, a rappelé Therrien. Entre les deuxième et troisième périodes, j'ai mentionné aux joueurs que ce n'était pas important si nous ne marquions aucun autre but. Je voulais que nous jouions de la bonne façon, en limitant les tirs et les chances de marquer, car nous avons un coéquipier derrière qui a été bon pour nous », a-t-il ajouté en parlant de Price.
« Et vous savez quoi, c'est ce qu'ils ont fait. Ça montre l'esprit d'équipe que les joueurs possèdent. »
Bon pour la confiance
Les joueurs de l'Avalanche auraient dû se douter que la soirée serait longue lorsque Brian Flynn a lancé la pétarade à 2:56 de la première période, avec son premier but depuis le 12 décembre 2015. Et ils en ont sans doute eu la confirmation lorsque Flynn a réussi le premier doublé de sa carrière à 13:47 de la période initiale, portant la marque 6-0 en faveur du Canadien.

« C'est gros pour Max! »
« Même si vous avez le sentiment de bien jouer, vous avez besoin d'un peu de confiance, de cet élan qui vous permettra de monter la pente, a admis Flynn. C'est difficile de marquer des buts sur une base régulière dans cette ligue et il faut savoir profiter des occasions. »
Flynn est l'un des sept autres joueurs à avoir obtenu deux points. Jeff Petry (1-1), Alexander Radulov (1-1), Zach Redmond (0-2), Sven Andrighetto (0-2), Andrew Shaw (0-2) et Andrei Markov (0-2) l'ont imité.
Paul Byron (9e) et Artturi Lehkonen (5e), tous deux en première, ont également touché la cible.
Le Canadien a marqué ses dix buts à l'aide de 36 tirs et n'a inscrit qu'un seul but en avantage numérique.
La formation montréalaise est par ailleurs venue à 23 secondes près d'égaler le record d'équipe pour les cinq buts les plus rapides en début de match. Le 24 décembre 1919, contre les Bulldogs de Québec, le Canadien avait frappé cinq fois en huit minutes 20 secondes.

Une première depuis 1992
Le Canadien a marqué quatre de ses 10 buts aux dépens de Calvin Pickard, qui a amorcé le match dans les buts de l'Avalanche. Pickard a concédé les trois premiers buts, sur seulement dix tirs, avant de faire place à Semyon Varlamov.
Ce dernier, qui connaît un début de saison bien modeste, a été plus mauvais encore en accordant six buts en 16 tirs. Pickard, qui avait livré une bonne performance jeudi soir à Boston, est revenu au début de la troisième et a accordé le quatrième de Pacioretty dans le match.
Quant à Price, il n'a fait face qu'à 16 tirs.
Le Canadien reprendra le collier lundi soir au Centre Bell face aux Bruins de Boston.

« Radu est le meilleur protecteur de rondelle au monde »

Comme s'il n'y avait pas assez d'action!

Un 10e et un 4e pour Pacioretty!

À la dernière seconde!

Les casquettes pour le capitaine!

Radulov complète la belle passe de Pacioretty!

L'avalanche de buts se poursuit!

Un 10e pour le capitaine!

Quand ça va bien, ça va bien!

Danault fait tout pour Lehkonen!

Un tir digne d'un capitaine!

Un vrai travail de 4e trio!