jeudi 17 mars 2016

Excellent match pour Byron et Scrivens, selon Michel Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mercredi 16 mars 2016 à 23h58. Modifié par Charles Payette le jeudi 17 mars 2016
Excellent match pour Byron et Scrivens, selon Michel Therrien
Ben Scrivens a connu un très bon match dans la victoire des Canadiens./Photo AP, Gary Wiepert
(98,5 Sports) - Les Canadiens ont livré une performance en dents de scie face aux Sabres de Buffalo, mercredi soir. Malgré tout, l'entraîneur-chef Michel Therrien a manifesté beaucoup de fierté à l'égard de ses joueurs, et particulièrement envers son jeune attaquant Paul Byron et son gardien Ben Scrivens.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 16 mars 2016 dans Bonsoir les sportifs et Après-match du Canadien avec Ron Fournier, Martin McGuire et Dany Dubé
«On a montré beaucoup de caractère, a-t-il dit en début de conférence de presse d’après-match. On jouait contre une équipe qui avait beaucoup d’énergie. Les Sabres n’avaient pas joué depuis samedi. J’ai aimé le niveau de compétitivité de nos gars.»

«Dernièrement, des gars comme Brown et McCarron amènent beaucoup d’intensité, a-t-il renchéri. Ç’a fait boule de neige.»

Plus tard, Therrien a par ailleurs souligné la qualité de jeu de Paul Byron, auteur du but vainqueur en prolongation. Mentionnons que le numéro 41 a marqué le but de la victoire. En fait, c’est le défenseur de Buffalo, Zach Bogosian, qui a fait dévier le disque dans son propre filet lorsqu’il a tenté de bloquer la passe de Byron [en direction de Torrey Mitchell].

«J’ai vu la palette de Mitchell et j’ai tenté de faire une passe, mais la rondelle est allée dans le filet, a raconté le principal. Je suis très fier de mon équipe. On a joué avec beaucoup de caractère. Tout le monde s’est bien battu ce soir.»

«Parfois, dans cette ligue, il y a des parties qui sont robustes, a poursuivi celui qui s’est chamaillé toute la rencontre avec Evander Kane. C’est très bon pour notre formation ce genre de rencontre! Quand tu joues plusieurs fois par année contre une équipe, il y a souvent du bad blood [brasse-camarade]… Même si je ne suis pas très gros, j’aime les matchs comme ça.»

Visiblement, cette attitude a plu à Michel Therrien, qui s’est dit grandement satisfait de la performance de Paul Byron. «Il démontre beaucoup de caractère. Il ne recule devant rien. J'aime aussi beaucoup sa vitesse. C'est un gars qui peut réussir des gros jeux.»

Scrivens, le héros du match

Le gardien Ben Scrivens est un autre élément du Tricolore qui s’est particulièrement illustré contre les Sabres. À maintes reprises durant le duel, il a permis à son équipe de demeurer dans le match. Il a bloqué 41 lancers, dont plusieurs étaient très dangereux.

«Hier, c’était une partie difficile, a admis Michel Therrien. Je ne peux pas le cacher, on était déçu. Je pense qu’on a su rebondir ce soir. Scrivens nous a permis de rester dans le match. Sa performance est l’une des raisons pour laquelle on a gagné. Il y a eu beaucoup d’émotion de la part des deux équipes [des escarmouches à répétition et de nombreuses minutes de pénalités], comme on a pu voir.»

Quant à Ben Scrivens, il a hésité un certain temps à faire un lien entre la pugnacité de son équipe et le gain de 3-2. Selon lui, la robustesse, voire, n’est pas une raison suffisante pour expliquer la victoire de sa formation.

«Je ne sais pas si le résultat aurait été différent sans toutes ces échauffourées. Chaque match est différent. Tu fais de ton mieux, peu importe ce qui se passe durant la soirée. Tantôt c’est rude, tantôt il n’y a que deux pénalités dans tout le match. Il faut trouver une manière de gagner malgré tout. Je ne peux dire si toute cette intensité a servi l’équipe, mais on a gagné. Je pense que j’ai livré une belle performance et permis à l’équipe de rester dans le match.»