mardi 8 mars 2016

Après Nike, deux autres commanditaires coupent les liens avec Maria Sharapova

http://www.rds.ca/tennis/

Maria Sharapova
Maria Sharapova (Source d'image:Getty)
MOSCOU - Après Nike, deux autres des principaux parraineurs de Maria Sharapova ont coupé leurs liens avec la vedette de tennis russe à la suite de ses aveux à propos d'un contrôle antidopage positif lors des Internationaux de tennis d'Australie.
Le fabricant suisse de montres Tag Heuer et le constructeur automobile allemand Porsche ont rapidement pris leurs distances de la quintuple gagnante en Grand Chelem au lendemain de l'annonce de son test positif lors d'une conférence de presse à Los Angeles, lundi.
TAG Heuer a déclaré que son entente avec Sharapova ne sera pas renouvelée. Le parrainage a pris fin à la fin de 2015 et des discussions avaient été entamées sur l'opportunié de le prolonger.

« Compte tenu de la situation actuelle, la compagnie suisse a suspendu les négociations et a décidé de ne pas renouveler le contrat avec Mme Sharapova », a déclaré TAG Heuer dans un communiqué.
Porsche a pour sa part déclaré dans un communiqué, mardi, qu'il a « choisi de reporter les activités prévues » avec Sharapova « jusqu'à ce que nous ayons de plus amples détails et que nous puissions analyser la situation. »
Sharapova a révélé qu'elle a été contrôlée positive au meldonium, une substance inscrite sur la liste des substances prohibées par l'Agence mondiale antidopage depuis le 1er janvier cette année. L'ancienne no 1 mondiale a assumé la pleine responsabilité de son erreur et pourrait faire l'objet d'une longue suspension de la Fédération internationale de tennis, mettant possiblement fin à sa saison et la privant d'une participation aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.