lundi 28 décembre 2015

Peyton Manning pourrait intenter des poursuites en diffamation

http://www.985sports.ca/football/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le dimanche 27 décembre 2015 à 22h16. Modifié à 22h31.
Peyton Manning pourrait intenter des poursuites en diffamation
denverbroncos.com
(98,5 Sports) - Le quart-arrière Peyton Manning est tellement furieux des allégations d'utilisations d'hormones de croissance que s'apprête à diffuser le réseau Al-Jazeera qu'il songe à intenter une poursuite pour atteinte à sa réputation.
Le journaliste Peter King, chroniqueur au Sunday Night Football du réseau NBC, s’est entretenu avec celui qui entrera par la grande porte au Temple de la renommée du football après sa retraite. Lorsque King lui a demandé s’il avait l’intention de poursuivre ceux qui avaient lancé ces allégations, Manning a clairement laissé entendre que c’était son intention.

«Je vais probablement le faire, je suis tellement en colère, a répondu Peyton Manning».

Le reportage soutient que Manning aurait reçu des hormones de croissance d'une clinique « anti-âge » en 2011 alors qu'il était toujours avec les Colts.

On y apprend que le médicament, qui était banni par la NFL dans la convention collective de 2011, lui aurait été fourni par sa femme Ashley pour faire en sorte que le nom du quart ne soit jamais associé à cette affaire.

Charly Sly, un pharmacien d’Austin au Texas, aurait fait ces déclarations à Liam Collins, un sauteur de haies britannique.

Sly affirme maintenant qu’il a été enregistré à son insu et que ce que s’apprête à diffuser Al Jazzera est complètement faux.

En entrevue au Sunday NFL Countdown, au réseau ESPN, Peyton Manning était à court de mots pour qualifier les allégations.«Ces allégations sont ordurières, ce sont des vidanges, il y a d’autres mots que j’aimerais utiliser. a déclaré Manning. Ça me rend malade qu’on traîne le nom de mon épouse et son historique médical dans cette histoire. On a violé la confidentialité de son dossier médical. Ça me rend malade.»

Manning était visiblement bouleversé que le reportage fasse allusion à l’année 2011 durant laquelle il a subi plusieurs opérations au cou. Durant cette année où il n’a pas joué, il s’est soumis à un long processus de réhabilitation et de traitements qui lui ont permis de revenir au jeu.

«En 2011 j’avais plus ou moins le cou brisé, j’ai eu quatre opérations, a-t-il rappelé. Mon cou était dans un piteux état. J’ai travaillé comme un chien pour retrouver la santé, j’ai travaillé fort. J’ai consulté de nombreux médecins, je suis allé dans une clinique où il y avait une chambre hyperbare. Les médecins et les entraîneurs me disaient que ce serait bon pour moi.»

Pour Peyton Manning le temps et le travail acharné ont été ses meilleurs médicaments.

«Ça me renverse que cette personne que je ne connais pas insinue que j’ai tourné les coins ronds, que j’ai enfreint les règles de la NFL pour retrouver la santé, c’est une blague, une horrible blague, a ajouté Peyton Manning.»

«J’aimerais comprendre pourquoi ce gars-là raconte une histoire puis admet qu’il l’a inventé et que ça fasse quand même les nouvelles, se demande Manning. J’aimerais qu’on m’explique pourquoi.»