mardi 6 octobre 2015

P.K. Subban est un homme averti, selon Stéphane Quintal

http://www.985sports.ca/hockey/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le lundi 05 octobre 2015 à 23h55. Modifié par Charles Payette le mardi 06 octobre 2015
P.K. Subban est un homme averti, selon Stéphane Quintal
Le défenseur du Canadien P.K. Subban donne une mise en échec à Alex Ovechkin./Photo: PC, Paul Chiasson
(98,5 Sports) - Dans la foulée de la suspension de 41 matchs de l'attaquant des Sharks de Raffi Torres, le vice-président de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH), Stéphane Quintal, n'a pas chômé. En entrevue au 98,5 Sports, il a affirmé qu'il a contacté près d'une centaine de joueurs l'an dernier, dont P.K. Subban, afin de discuter de certains de leurs comportements répréhensibles sur la patinoire.
Au dire de Stéphane Quintal, «le message commence vraiment à passer» au sein des joueurs concernant les gestes dangereux. D'après lui, il existe quelques comportements qu'il faut éliminer autant que possible dans le circuit Bettman.

«En premier, c’est le coup à la tête. Ensuite, c’est la mise en échec par-derrière. L’an passé, il y a eu une autre tendance, soit les coups de genou. À 95 pour cent, ce geste dangereux est commis par les défenseurs. C’est une réaction naturelle pour tenter d’arrêter un joueur qui essaye de battre le défenseur à droite ou à gauche. J’ai fait beaucoup d’appels pour m’assurer que ça n’arriverait plus.»

Le croque-en-jambe de P.K.

Au sujet du fameux croque-en-jambe utilisé à maintes reprises lors des matchs par P.K. Subban, Quintal a confirmé qu’il avait discuté de ce geste dangereux avec le défenseur étoile du Canadien.

«C’est une habitude qu’il a de faire ça, donc ça devient presque naturel quand il va dans le coin de mettre son patin en arrière [du patin de l’adversaire], a expliqué Quintal. Je lui ai dit de faire attention parce que la prochaine fois, il se ferait suspendre. On a suspendu Marchand à Boston pour la même chose.»

«C’est de l’éducation et de la prévention qu’on doit faire», a souligné le vice-président à la sécurité des joueurs [...] J’espère que le message est lancé aussi aux directions des équipes, a-t-il poursuivi. Je pense qu'on a envoyé le message qu'on veut s'occuper des récidivistes.»

Rappelons que Raffi Torres, un récidiviste, avait déjà été suspendu à quatre reprises au cours de sa carrière dans la LNH avant le geste posé à l'endroit deJakob Silfverberg. Il a notamment purgé 25 matchs de suspension pour une mise en échec illégale aux dépens de l'attaquant des Blackhawks de Chicago Marian Hossa, en 2012, à l'époque où il jouait pour les Coyotes de l'Arizona.