dimanche 15 janvier 2017

Une mauvaise soirée de l'arbitre dans le match du Canadien?

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

« L'arbitre a pris une mauvaise décision »

Éric Leblanc

MONTRÉAL – Si ses joueurs ont joué, sans surprise, de prudence dans leurs propos, Michel Therrien n’a pas hésité à prétendre que l’arbitre Chris Rooney avait connu une mauvaise soirée.
Bien sûr, Therrien aurait lancé son verdict en ressentant beaucoup plus de frustration à l’intérieur de lui-même si le Canadien avait subi la défaite.
« J’étais certain à 100 % que le but serait refusé », a raconté Therrien qui n’a pas eu la langue de bois à propos du travail de Rooney sans toutefois le nommer.
Quelques minutes plus tôt, les joueurs du CH ont présenté une version plus tempérée. Le capitaine Max Pacioretty a même admis qu’il n’aurait pas voulu se retrouver dans les patins des officiels pour trancher sur ces deux séquences.

« C’est une décision difficile. Comme je le disais sur le banc, je crois qu’ils n’ont pas souvent eu à réviser un incident comme celle-ci. Ce n’est pas évident de choisir le verdict.
« Ça arrive au point que c’est comme lancer un 25 sous dans les airs pour tous les cas d’obstruction », a déclaré Pacioretty sur un ton serein.
Le numéro 67 a tout de même reconnu que des clarifications viendraient faciliter le travail de chacun.
« C’est impossible que tout le monde soit heureux avec la décision. Si le but est annulé, ils auraient été fâchés et l’inverse est aussi vrai. Je parle peut-être de manière différente parce qu’on a gagné le match, mais ce sont des décisions difficiles. Je trouve qu’ils sont devenus meilleurs pour trancher, mais on a besoin de clarté sur les critères et la façon de décider éventuellement », a-t-il exprimé.
Installé à sa gauche dans le vestiaire, Alex Galchenyuk essayait encore de comprendre.
« Je ne sais pas trop quoi dire là-dessus. Parfois, tu penses que c’est de l’obstruction et la décision ne va pas dans ce sens et le contraire se produit aussi. Au moins, on a gagné le match. Ce serait peut-être une histoire différente si on avait perdu », a relaté l’auteur d’un dixième but en 26 parties.

De quoi faire réagir Carey Price
« Si le gardien ne peut pas se battre pour effectuer l’arrêt, je croyais que c’était de l’obstruction. Carey n’avait aucune chance de revenir devant son filet. C’est pour ça qu’on croyait tous que ce serait refusé », a-t-il expliqué.
Interrogé sur le même sujet, Phillip Danault a préféré se concentrer sur la réaction positive de sa formation.
« Mentalement, on aurait pu être down après ça, mais on a une équipe avec du caractère. On a bien répondu, personne ne s’est frustré. On a une bonne chimie à l’extérieur de la patinoire et ça se reflète sur la glace », a commenté le joueur de plus en plus utile au Tricolore. 
Soulagement pour Galchenyuk
Tous les rebondissements de la rencontre ont éclipsé le retour au jeu de Galchenyuk. Le gaucher n’avait pas joué depuis le 4 décembre et il était définitivement heureux de reprendre collier.
« Je ne vais pas mentir, c’était agréable de revenir et que ça se passe bien », a confié l’arme offensive qui est la bienvenue.
Galchenyuk n’a pas connu une soirée éclatante, mais certaines séquences ont prouvé qu’il retrouvera sa touche assez rapidement.
« Quelques présences en première période ont été plus difficiles comme au niveau du timing. Je me suis mieux senti et plus impliqué en deuxième période. Je suis demeuré patient en travaillant fort », a raconté le patineur de 22 ans.
La présence de Galchenyuk a causé l’effet domino anticipé alors que Danault a été déplacé au centre de la deuxième unité offensive. Force est d’admettre que ça n’a pas ralenti la cadence du Québécois qui a ajouté trois aides à sa production (9 buts et 15 aides en 44 matchs).
« Je gagne en confiance et les autres joueurs m’aident. Je suis plus calme sur la glace, je sais que je peux réussir des jeux. Ça commence avec l’influence des meneurs comme (Carey) Price, (Shea) Weber, Pacioretty et (Tomas) Plekanec. Ils nous aident tous », a précisé Danault.
« On est allé chercher une grosse victoire, je suis très fier de l’équipe encore une fois », a continué l’ancien des Tigres de Victoriaville.
Questionné au sujet de Danault, Price a reconnu que son utilité était sans équivoque. 
« C’est un très bon joueur, il joue avec beaucoup de vitesse et il peut compléter n’importe qui dans notre équipe. Il est versatile et habile avec la rondelle. Il a été un joueur très important pour nous cette saison », a conclu Price.