vendredi 21 octobre 2016

« Comme si c'était facile pour Price »

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Une victoire pour le retour de Price


MONTRÉAL – Blagueur, Carey Price a raconté à ses coéquipiers qu’il n’était quand même pas pour placer la barre trop haute en effectuant un blanchissage lors de son retour devant le filet.
Torrey Mitchell a bien aimé cette plaisanterie qu’il a partagée avec les journalistes. Après tout, Price semblait tellement en contrôle comme s’il n’avait pas raté le début de la saison et la majeure partie de la précédente.
« Chaque fois qu’on le voit devant le filet, ça nous calme, c’est comme si c’était facile pour lui. C’est un très grand meneur pour nous. Ça fait du bien qu'il soit devant le filet », a raconté Mitchell.

Toujours aussi humble, Price n’était pas prêt à étaler sa joie au terme de cette rencontre. Ses coéquipiers ont pris la relève pour le complimenter comme il se devait.
« On a vu ce qu’on va obtenir de lui, c’est un excellent joueur qui nous donnera toujours une chance de gagner », a témoigné Shea Weber qui a brillé dans cette rencontre.
« Évidemment, c’est très bien qu’il soit de retour. C’est vraiment spécial de pouvoir compter sur un joueur comme lui comme gardien. Pour nous et la plupart des gens dans la LNH, c’est le meilleur gardien au monde. Quand tu commets une erreur, tu sais qu’il sera là pour la réparer », a raconté Brendan Gallagher.
C’est connu, le Tricolore s’est souvent rabattu sur Price pour arracher des points et des victoires. Cette fois, le gardien n’a pas eu besoin d’effectuer des miracles devant sa cage.
« Il va déjà le faire assez souvent donc tant mieux si on peut lui donner un peu de répit surtout qu’il revenait d’une absence », a convenu Weber.
Tout un arsenal déployé par Weber
Ce n’est pas pour rien que Weber s’est établi parmi l’élite de la LNH chez les défenseurs. Son répertoire comporte plusieurs aspects comme le jeu robuste, le brio défensif et la contribution offensive.
Les partisans du Canadien ont eu le droit à un bel aperçu de cette recette contre les Coyotes. À juste titre, Weber s’est attiré des éloges pour cette rencontre inspirée.

« Une belle victoire d'équipe »








« C’est très bien, il montre le type de joueur qu’il est. Je pense que les gens l’apprécient bien maintenant à cause de ça. C’est un colosse, il calcule bien ses coups et je pense que vous allez voir ça tout au long de la saison », a décrit Price avec reconnaissance.
« C’est un grand meneur de la manière dont il se comporte sur la patinoire. Pour moi, le leadership, ça s’exerce par les actions et il en a fait une bonne démonstration dans ce match », a indiqué Michel Therrien.
Weber aurait pu terminer sa soirée avec un autre but, mais un autre de ses puissants lancers s’est buté au poteau en première période. Gallagher avait même commencé à célébrer et il a été frustré sur le retour par un arrêt de Louis Domingue. 
« Vous avez vu ça? Je ne pouvais pas voir la rondelle donc j’ai assumé qu’elle avait pénétré dans le filet. Ce n’était pas la meilleure décision », a relaté Gallagher qui pouvait en rire.

Weber inscrit un premier but avec le CH
« Il fait les bons jeux si bien que comme attaquant, c’est facile de savoir ce qu’il exécutera et ça aide à lire le jeu. Il possède une grande expérience, il est un modèle sur la glace avec sa contribution », a ajouté Gallagher.
Le petit attaquant a été très élogieux, mais il méritait également passablement de mérite pour sa soirée très occupée. Il a égalé son sommet personnel avec neuf lancers au filet et il a dérangé l’adversaire à plusieurs reprises.
Therrien a d’ailleurs louangé Gallagher et il était ravi de la prestation des siens qui démontrent de l’aplomb depuis le lancement de la saison.
« Les gars sont concentrés sur leur mission. C’était l’essence du message avant le match, on avait eu un bon match pour la première à Montréal, mais on voulait s’assurer qu’on n’était pas satisfait de ça et qu’on voulait faire encore mieux. On a réussi ça dans ce match », a déterminé l’entraîneur.
Therrien était si souriant qu’il a même rigolé lorsque le téléphone cellulaire d’un journaliste a sonné durant son point de presse. En riant, il s’est empressé de dire qu’il ne ferait pas sa meilleure imitation de John Tortorella qui s’était insurgé pour cette même raison.