vendredi 22 avril 2016

L'espoir du Canadien Martin Reway est ouvert à un retour en Amérique du Nord

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Martin Reway
Martin Reway (Source d'image:Vincent Éthier)
NICOLAS LANDRY
VENDREDI, 22 AVR. 2016. 09:00

MONTRÉAL – Deux ans après avoir quitté le système de développement nord-américain pour lancer sa carrière professionnelle en Europe, l’espoir du Canadien Martin Reway est ouvert à la possibilité de revenir voir ce que l’avenir pourrait lui réserver de l’autre côté de l’Atlantique.    
Michal Sivek, qui supervise la carrière de Reway sur le Vieux Continent, laisse entendre que son jeune poulain attend présentement de connaître les intentions du Canadien avant de choisir sa prochaine destination.
« Je dirais que toutes les possibilités sont à l’étude. On ne fera rien tant qu’on n’en saura pas davantage sur le statut de Martin avec Montréal », a déclaré l’agent du joueur en entrevue à RDS jeudi.

Repêché en quatrième ronde par le Canadien au repêchage de 2013, Reway a dévié du parcours traditionnellement emprunté par les jeunes aspirants de sa trempe un an après sa sélection lorsqu’il a décidé de faire faux bond aux Olympiques de Gatineau pour faire le saut chez les pros. À l’âge de 19 ans, le jeune Slovaque s’est aligné avec le Sparta de Prague, en première division tchèque. Il allait plus tard justifier sa décision en expliquant qu’il désirait toucher un salaire pour subvenir aux besoins de sa famille.
À sa première saison en République tchèque, Reway a amassé 37 points en 34 matchs de saison régulière et sept autres en huit parties éliminatoires. L’année suivante, il s’est embrouillé avec l’équipe et l’a désertée après une quinzaine de matchs pour finalement aboutir en Suisse avec les Dragons de Fribourg-Gottéron.  
En 19 matchs en Ligue nationale A, l’attaquant gaucher a récolté 21 points. Comme partout où il est passé auparavant, on y garde le souvenir d’un joueur surdoué, mais difficile à gérer.
Reway est toujours lié au Sparta, mais son contrat contient une clause qui lui permet d’aller voir ailleurs sans restriction. Sivek soutient que son client a déjà reçu une offre officielle d’une équipe de la KHL en vue de la prochaine saison. Certains clubs suisses auraient également démontré de l’intérêt à son endroit sans toutefois présenter de proposition concrète à son agent.
Mais Reway, selon les dires de son conseiller, est plus que jamais ouvert à la possibilité de revenir en Amérique du Nord.
« La priorité de Martin est de jouer au plus haut niveau possible. Je suis donc  convaincu que s’il recevait une offre de la LNH, il la considérerait fortement. J’estime que les probabilités seraient grandes qu’il l’accepterait », suppose Sivek.  
Des discussions, mais rien de concret
À Montréal, le directeur général Marc Bergevin a déjà fait savoir qu’il n’avait pas l’intention de « tout virer à l’envers » pour remettre sur pied une équipe qui s’est effondrée dans la deuxième portion de la saison 2015-2016. Dans cette optique, la mise sous contrat d’un prometteur attaquant dont il détient les droits apparaît comme une avenue intéressante et peu risquée.   
Mais Gerry Johansson, qui représente les intérêts de Reway en Amérique du Nord pour la firme Sports Corporation,avance qu’il est encore trop tôt pour savoir si le Canadien démontrera ou non de l’intérêt à l’endroit de son énigmatique prospect.

« Nous avons eu des conversations d’ordre général, mentionne Johansson, qui compte notamment Brendan Gallagher et Carey Price parmi ses clients. J’ai vu Marc, on a abordé quelques sujets, dont le dossier de Reway, mais rien de formel. »  
« Martin est un joueur très talentueux et les dirigeants du Canadien en sont conscients, assure Johansson. Je crois qu’il faut simplement leur laisser le temps de se demander où il cadre – ou carrément s’il cadre – au sein leur organisation. Bref, le genre de questions auxquelles eux seuls peuvent répondre. Mais je parle régulièrement avec Montréal et je suis sûr que nous aurons d’autres conversations à ce sujet. »
Martin Reway
Martin Reway (Source: Getty)
Pour l’heure, Reway se trouve avec la sélection nationale slovaque qui peaufine sa préparation en vue des championnats du monde qui débuteront le 6 mai en Russie.
« On s’attend à ce qu’il participe au tournoi. Il occupe une position de choix au sein de l’équipe, il est un assistant au capitaine et obtient beaucoup de temps de jeu. Il a très hâte de représenter son pays », affirme Michal Sivek.
Repêchage 2013 : une intéressante cuvée
Trois joueurs issus du repêchage 2013, soit Sven Andrighetto (3e ronde), Jacob De La Rose (2e) et Michael McCarron (1re), ont jusqu’ici vu de l’action dans la grande ligue. Le gardien Zachary Fucale (2e) a quant à lui côtoyé l’équipe pendant quelques jours en décembre dernier sans toutefois être envoyé dans la mêlée.   
Le choix de deuxième ronde Artturi Lehkonen, qui à l’instar de Reway a décidé de poursuivre son développement en Europe, est présentement le meilleur pointeur des séries éliminatoires de la Ligue élite suédoise alors que son équipe, le Frölunda HC, dispute la grande finale au Skellefteå AIK.
L’attaquant Connor Crisp, que le Canadien avait repêché 15 rangs avant Andrighetto, n’a disputé que dix matchs avant d’être placé sur le carreau en raison d’une commotion cérébrale.
Quant à Jérémy Grégoire, un choix de sixième ronde, il a complété sa première saison professionnelle avec une récolte de 11 points et 70 minutes de pénalité en 62 rencontres.