jeudi 25 février 2016

«Je suis fier de mes gars» -Therrien

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le mercredi 24 février 2016 à 22h54. Modifié par Charles Payette le jeudi 25 février 2016
«Je suis fier de mes gars» -Therrien
AP Photo/Evan Vucci
(98,5 Sports) - Michel Therrien était à la fois heureux et soulagé à l'issue de la rencontre où il a vu son équipe battre les Capitals 4-3 à Washington.
Le point de presse de Michel Therrien
00:00
00:00
Compte tenu de la dégringolade du Canadien, battre la meilleure équipe du circuit Bettman, chez elle, n'était pas une mince affaire.

D’autant qu’il a fait chaud en troisième période alors que la bande à Ovechkin est venue bien près de combler un déficit de trois buts.

«J’avais hâte que ça finisse, a admis dans un rire Michel Therrien.»

L’entraîneur n’a pas eu beaucoup d’occasions cette année d’afficher sa fierté pour ses hommes.

«Je suis fier de mes gars, a-t-il dit. Ils ont travaillé fort, on a eu de belles chances de marquer, c’est une belle victoire d’équipe. Condon (Mike) a été extraordinaire, surtout en deuxième période. On a été en mesure de battre la meilleure équipe de la ligue dans leur édifice, c’est un exploit.»

Therrien n’a pas caché qu’il était songeur en s’amenant à Washington privé de trois défenseurs réguliers, Jeff Petry, Tom Gilbert et Nathan Beaulieu. Le résultat est d’autant plus surprenant.

«C’est ça la beauté du sport, a dit Therrien, ça se joue sur la glace et les gars ont relevé le défi.»

Lorsqu’un journaliste lui a rappelé que Max Pacioretty avait affirmé ce matin que l’équipe devait garder les choses simples, jouer de façon hermétique et faire un bon échec avant, Therrien n’a pu que constater que c’est exactement ce que ses joueurs ont mis en pratique.

«C’est important de rester concentré dans notre structure, a expliqué l’entraîneur. Quand on joue bien dans la structure, on crée des chances de marquer. On en a eu plusieurs ce soir. Ça partait de la structure de jeu, les gars étaient très concentrés.»

Ce qui faisait la force du Canadien avant sa descente aux enfers était sa compétence à bien défendre son territoire.

«Même en troisième période jusqu’à leur deuxième but, on jouait vraiment serré, a analysé l’entraîneur. On ne leur donnait presque rien, on les a éteints. C’est certain que Mike (Condon) aimerait revoir le deuxième but. Ça leur a redonné un peu de vie.»

Michel Therrien a été impressionné par la combativité de son gardien, surtout sur l’arrêt miraculeux contre Mike Richards en deuxième période.

«Il vient un moment où tu dois être combatif, a-t-il dit et c’est ce qu’il a fait sur ce jeux.»

En conclusion, Michel Therrien est convaincu que la victoire a été valorisante non seulement pour son gardien, mais pour toute l’équipe.

«Ça fait trois matchs qu’on réussit à ramasser des points, 5 points sur 6, a-t-il noté, dans notre situation ce n’est pas facile, avec les joueurs blessés et les jeunes joueurs avec peu d’expérience, on garde toujours espoir.»

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...