jeudi 7 janvier 2016

Courte victoire du Canadien sur les Devils

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/

Publié le 06 janvier 2016 à 21h57 | Mis à jour le 07 janvier 2016 à 06h08
PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Ceux qui s'attendaient à une grande performance du Canadien au lendemain de la prestation gênante à Philadelphie seront peut-être déçus. Mais pour ceux qui se concentrent sur le résultat concluront que les deux points feront du bien au Canadien.
Le Tricolore a signé un gain de 2-1 sur les Devils du New Jersey mercredi soir. Malgré le pessimisme ambiant autour de l'équipe, le CH signe, mine de rien, une troisième victoire à ses cinq derniers matchs. 
>>> Relisez le clavardage de notre journaliste
Il s'agit de la meilleure séquence de succès de l'équipe depuis novembre... ce qui en dit long sur la médiocrité du Canadien en décembre!
À défaut d'être spectaculaires, les Montréalais ont fait preuve d'acharnement toute la soirée. Et contre des Devils qui n'ont perdu que trois fois par trois buts ou plus cette saison, les victoires à sens unique sont plutôt rares...
Départ canon
Le Canadien disputait peut-être un deuxième match en 24 heures, il était nettement plus en jambe que la veille à Philadelphie. Visiblement, Michel Therrien a trouvé les bons mots pour fouetter ses troupes...
Cela dit, les occasions de marquer étaient rares, contre des Devils des plus hermétiques. Mais à l'autre bout non plus, Condon n'a guère été menacé. Les visiteurs ont même obtenu une supériorité numérique sur une punition à Alexei Emelin, et n'ont rien généré.
À l'inverse, le Tricolore a profité de son premier avantage d'un homme. Avec une minute à jouer à la période, Max Pacioretty a redirigé une passe de Tomas Plekanec dans le filet. Un jeu en apparence anodin, mais comme Brendan Gallagher était garé devant Cory Schneider, le gardien n'y a rien vu.
John Hynes, l'entraîneur-chef des Devils, a beau avoir contesté la décision d'accorder le but, la reprise ne lui a pas donné raison. 1-0 Montréal après 20 minutes.
Un autre but qui fait mal
Le scénario du but en fin de période s'est répété pour le CH au deuxième tiers. Cette fois, c'est Torrey Mitchell, bien alimenté par Paul Byron, qui a touché la cible, avec 1 min 33 s à écouler avant l'entracte. C'était un huitième but pour le Tricolore en désavantage numérique cette saison, un sommet dans la LNH, à égalité avec les Sénateurs d'Ottawa.
Pour Mitchell, c'était un premier but depuis le 29 octobre, ce qui met fin à sa séquence de 19 matchs sans avoir marqué.
David Desharnais a lui aussi eu une chance d'augmenter l'avance des Montréalais en deuxième période, quand il a obtenu un tir de pénalité sur un jeu rarissime. Jordin Tootoo a en effet poussé avec son bâton un bout de bâton brisé qui traînait sur la patinoire. Il l'a poussé sur Desharnais, qui contrôlait alors la rondelle. Le règlement 53.6 a donc été appliqué, mais le petit centre a été incapable de marquer.
De son côté, Condon n'a pas eu des tonnes d'occasions de se mettre en valeur, mais son arrêt de la mitaine aux dépens d'Andy Greene, quand son équipe étouffait sous la pression exercée par les Devils, est arrivé à point nommé.
Les hommes de John Hynes ont resserré l'écart au tout début du troisième vingt, quand Adam Henrique a fait dévier un tir de Greene pour faire 2-1.
Condon a ensuite fermé la porte pour conclure sa soirée avec 19 arrêts. Le gardien rouquin remporte un troisième départ de suite. Dans son cas, c'est une première depuis une séquence du 23 octobre au 1er novembre.
Un dernier salut à Dickie Moore
Avant le match, le Canadien a rendu hommage à Dickie Moore, décédé le 19 décembre dernier. Une vidéo commémorative de la carrière de ce membre du Temple de la renommée a été présentée, suivie d'une minute de silence.
Le Canadien a maintenant deux jours pour se remettre de cette séquence de deux matchs en 24 heures, et reprendra l'action samedi, contre les Penguins de Pittsburgh, au Centre Bell.