dimanche 1 janvier 2017

Le Tricolore échappe un point à Pittsburgh, qui l'emporte 4-3 en prolongation

http://www.rds.ca/hockey/canadiens/

Canadiens 3 - Penguins 4 (Prol.)

SAMEDI, 31 DÉC. 2016. 21:57

PITTSBURGH - Le Canadien et les Penguins de Pittsburgh ont offert un grand spectacle de clôture pour l'année 2016, mais Evgeni Malkin a finalement tranché après 1:54 de jeu en prolongation pour les Penguins, qui l'ont emporté 4-3, samedi.
Un Carey Price des grandes soirées a réussi 37 arrêts, frustrant à maintes reprises la bande à Sidney Crosby.
Ce sont les Penguins qui ont eu le dernier mot en prolongation lors d'un avantage numérique, quand le Canadien a été pris avec un joueur en trop sur la patinoire. Malkin a marqué à l'aide d'un puissant tir sur réception dans le coin supérieur du côté de la mitaine.
«Il méritait sûrement de gagner, a mentionné l'entraîneur Michel Therrien au sujet de Price. Il a réussi de gros arrêts tout au long du match pour nous permettre de rester dans le coup. Il n'a pas été chanceux sur le troisième but, le tir a dévié sur un joueur devant lui. Et le but gagnant, c'était un lancer parfait.»

Le CH n'a pas à rougir de sa performance
Paul Byron a récolté un but et une aide, tandis qu'Alexander Radulov et Brian Flynn ont aussi touché la cible pour le Canadien (22-9-6), qui a maintenant un dossier de 1-1-2 depuis le début de son voyage de sept parties pendant le temps des Fêtes.
«On avait un gros défi devant nous et j'ai aimé la manière que nous avons répondu, a noté Therrien. On a récolté quatre points sur six (depuis la pause de Noël). On doit être satisfait de ça.»
Patric Hornqvist et Phil Kessel ont marqué dans un intervalle de 3:21 tôt en deuxième période pour les Penguins (25-8-5), qui ont signé une quatrième victoire de suite.
Marc-André Fleury a aussi connu un bon match. Il a stoppé 37 lancers.
Le Canadien reprendra le collier mardi, quand il rendra visite aux Predators de Nashville. L'équipe a annoncé après la rencontre que l'attaquant Sven Andrighetto avait été rétrogradé aux IceCaps de Saint-Jean.
De nombreux feux d'artifice
Le jeune attaquant Michael McCarron a été le premier à cogner à la porte quand il a hérité d'une rondelle libre dans la zone des Penguins. Fleury a toutefois réussi l'arrêt sur son tir à bout portant.
Ce n'était que partie remise pour le Canadien, qui a ouvert la marque après 4:07 de jeu. Radulov a complété un jeu spectaculaire qu'il avait amorcé en entrée de zone. Shea Weber et Byron l'ont aidé sur une série de passes parfaites.

« Carey méritait la victoire »
Price a gardé le Canadien dans le coup, alors que les Penguins ont complètement débordé les visiteurs par moments. Il a réussi un arrêt acrobatique du bouclier aux dépens de Conor Sheary.
Les Penguins n'ont pas perdu de temps pour se racheter en deuxième période. Malkin a mis la table pour Hornqvist sur un deux contre un à 1:07, puis Kessel a contourné le jeune défenseur Ryan Johnston avant de battre Price du revers à 4:28.
Le Canadien a tranquillement repris ses repères, malgré son inefficacité en avantage numérique, et Byron a finalement nivelé la marque avec 39 secondes à faire au deuxième engagement. Le Franco-Ontarien a dévié habilement le tir de la pointe de Jeff Petry derrière Fleury.
Flynn a ensuite placé le Canadien en avant 3-2 après 2:04 de jeu en troisième période. Son tir a atteint le poteau à la droite de Fleury, puis la rondelle est revenue donner contre le patin du défenseur Chad Ruhwedel et celui de Fleury, avant de finalement aboutir derrière la ligne des buts.

« Il faut garder le positif »
Fleury a permis aux Penguins d'espérer réussir la remontée. Il a réussi des arrêts difficiles contre Max Pacioretty et Brendan Gallagher.
Une punition à Byron en fin de troisième période a finalement ouvert la porte aux Penguins. Après avoir remplacé Fleury par un attaquant supplémentaire pour un avantage de six contre quatre, les Penguins ont finalement déjoué Price avec 55 secondes à faire. Le tir de Justin Schultz a dévié sur Sheary, qui était posté à la gauche du gardien.
Malkin a finalement mis fin au débat en prolongation.