jeudi 23 juin 2016

Bettman a mis fin au suspense... ou au supplice?

http://www.rds.ca/hockey/lnh/bettman

« Québec a été invité à un dîner de cons »

ALAIN CRÊTE
MERCREDI, 22 JUIN 2016. 19:30

Comme prévu, Las Vegas sera la 31e équipe de la Ligue nationale de hockey à compter de la saison 2017-2018.  Comme prévu, Québec devra attendre et pour longtemps probablement.  Gary Bettman a mis fin au suspens mercredi après-midi, ou au supplice serait-on tenté de dire. 
Déjà l'automne dernier, le président du comité exécutif de la LNH, Jeremy Jacobs, émettait de sérieux doutes sur la viabilité d'une équipe à Québec.  Tout au long du processus, le promoteur de la candidature de Vegas, Bill Foley, n'a jamais caché son enthousiasme et son optimisme pendant que les gens de Quebecor demeuraient discrets « pour respecter le processus ».  Et Gary Bettman n'a pas eu peur de se « coller » sur le promoteur de la candidature de Las Vegas.

Bettman a repris les 3 arguments que l'on connaissait pour expliquer le rejet de la candidature de Québec:  la faiblesse du dollar canadien,  le déséquilibre entre les 2 Associations et la liste de protection des équipes en prévision du repêchage d'expansion. Pourtant, toutes ces raisons existaient il y a un an quand on a lancé le processus d'expansion. Et si vous reprenez ces arguments un à un, ce n’est pas demain la veille que Québec va avoir une équipe de la LNH.  D'abord, Quebecor n'a aucun contrôle sur la valeur du dollar canadien; deuxièmement, dans 3, 4 ou 5 ans, ou plus tard,  quand la ligue va parler d'expansion, ce sera pour ajouter une 16e équipe dans l'Ouest; enfin, il faudra que Québec soit la seule franchise admise dans le cadre de cette expansion parce que les équipes ne voudront pas perdre plus d'un joueur. Mais il y a fort à parier que si Seattle avait été dans la course cette année,  on n’aurait jamais parlé de la liste de protection des équipes et  on aurait deux nouvelles équipes dans la ligue aujourd'hui. 
Parce que malgré les prétentions de Gary Bettman, il meurt d'envie d'installer une équipe dans le nord-ouest des États-Unis.  Ça fait 10 ans qu'il rêvait de Las Vegas, selon ce que Jim Rutherford a déclaré à mon collègue François Gagnon.  Et si ce n'est pas Seattle, qui nous dit que ce ne sera pas Houston?  Et quand il y aura 32 équipes dans la Ligue nationale, que va-t-il rester aux Nordiques ?
Bettman a dit toutes les bonnes choses sur Québec: les gens sont des passionnés de hockey, un propriétaire qui a les reins solides et un amphithéâtre digne des ligues majeures.  Mais j'ai la triste impression qu'elle sera toujours le dernier recours.  Devant l'inévitable, on pourra toujours déménager une équipe à Québec en 24 heures.  Mais il faudra que la situation soit critique parce que Bettman va se battre à mort pour que cela se produise. Surtout si on parle d'un transfert d'un club américain vers le Canada.  Il a encore de travers dans la gorge le départ des Trashers d'Atlanta.  On ne le reprendra plus. Il s'est battu avec l'énergie du désespoir dans les dossiers des Coyotes de Phoenix, des Panthers de la Floride et maintenant des Hurricanes de la Caroline. Il n'a jamais levé le petit doigt pour sauver les Nordiques en 1995. 
C'est vrai que les choses peuvent vite changer, mais l'avenir parait plutôt sombre.  Peut-être le transfert des Hurricanes dans l'Ouest et une nouvelle franchise pour Québec ? On jase.
Gary Bettman a dit que la candidature de Québec n'avait pas été rejetée, elle avait été reportée.  Quant à moi c'est  dire que le verre est moitié plein. Les gens de Québec devront s'armer de patience maintenant.

Le Canadien s'incline 2-1 en prolongation

http://www.lapresse.ca/sports/hockey/ Publié le 21 mars 2017 à 22h35   |  Mis à jour le 22 mars 2017 à 07h36 Dans la défaite, Al Monto...